LA Côte d’ivoire délivrée des mystiques : témoignage !!!

Après qu’Il eût délivré notre nation depuis un moment, c’est seulement le 27 Octobre 2015 qu’il plut à L’Éternel Dieu que soit publiée sa glorieuse action à notre profit.
Après avoir rendu le témoignage aux frères et sœurs des camps de réfugiés d’Ampain, Egyekroom, Fetentaa au Ghana respectivement les 31 octobre, 19 novembre et le 5 décembre 2015, l’écrit présent me donne de partager avec le reste des nôtres où qu’ils se trouvent le témoignage de notre délivrance.
Loin d’être une prophétie sur la Côte d’Ivoire, il s’agit ici de témoigner de la délivrance de notre pays par le Tout Puissant. Il s’agit donc du récit d’un fait passé, d’une action divine accomplie. Des faits qui attestent bien la spécificité du conflit ivoirien ainsi que de l’Amour de l’Éternel des Armées pour notre pays.
Au terme de ce récit, il sera loisible à chacun de percevoir avec certitude que notre nation est délivrée et son Président, S. E. M Laurent Gbagbo est libre et en route pour son pays.
Mais, ici, je ne veux m’adresser qu’au peuple de Dieu. Ceux qui ont accepté Jésus Christ et ont reçu son Esprit en partage. Ceux qui ont la certitude que n’arrive sur terre que ce qui est scellé dans les cieux. Ceux qui comme l’apôtre Paul marchent par la Foi et non par la vue. Ceux pour qui la prédication de la croix n’est pas une folie. Ce que j’ai à expliquer sont des choses de l’Esprit et c’est par l’esprit qu’elles se reçoivent, s’éprouvent et se refusent ou s’acceptent. Que l’Homme charnel s’en abstienne.
Toutefois, pour ne pas systématiquement en écarter les cartésiens, ceux qui ne manquent pas de s’efforcer à rationnaliser les choses de l’Esprit pour en déduire de façon lapidaire leur vacuité et leur permettre d’arriver également à la repentance en vue d’être sauvés à l’instauration du règne du Christ Jésus, je ferai un bref récit de promesses divines expérimentées de ma vie. De sorte que chacun réalise que la parole de Dieu s’accomplit toujours quelque soit l’adversité, le temps et les circonstances. Par conséquent, notre pauvre intelligence humaine n’est que vanité face au pouvoir de l’Eternel des Armées.
Après quoi, j’annoncerai la promesse de l’Eternel, la couronne espérée, objet de ma pénible course à travers le rude désert de l’exil ghanéen avant de clore par le témoignage à la gloire de Dieu, celui de notre délivrance.

I- Promesses de l’Eternel expérimentées
Fétichiste, né d’une famille fétichiste et marié à une femme issue d’une famille musulmane, j’eus la faveur de rencontrer Christ rien qu’en janvier 2006. Cette rencontre s’est faite dans des conditions qui ne me donnaient aucune alternative qu’accepter Jésus.
En effet, ma femme, enceinte de notre troisième fils, était gravement malade. Elle était pratiquement à la porte de la mort. Les efforts de la médecine moderne et ceux des féticheurs sont demeurés inefficaces. Les féticheurs préconisaient les uns après les autres l’avortement comme le seul salut pour mon épouse. Par contre, celle-ci s’y opposait fermement.
Pendant ce temps, le monde des victimes de guerre que nous nous évertuons à organiser est secoué par une crise impliquant des proches collaborateurs du Président de la République. Ce, autour de l’aide octroyée par celui-ci aux personnes affectées par la crise armée. Malmenés dans notre faiblesse, nous ne savions où donner de la tête.
Du fait de cette crise et de la santé déclinante de mon épouse enceinte, je déprimais, désespérais de tout. C’est dans cette condition que je rencontrai le Seigneur Jésus Christ.
Mon épouse fut la première à faire la rencontre avec Lui. Mourante, le Seigneur Jésus envoya à elle

un couple de serviteurs de Dieu avec la promesse de sa guérison au cas où elle L’acceptait comme Seigneur et Sauveur. Ne sachant que faire face à la mort qui s’approchait à grand pas d’elle, elle accepta.
Moi par contre, je demeurais sourd aux multiples invitations du couple pastoral à prier avec eux. Toutefois, ne voulant pas avoir l’éventuelle mort de mon épouse sur ma conscience, je m’accommodais malgré moi aux nombreuses prières organisées à la maison.
Au bout d’une semaine de jeûne et de prière, un miracle survint. L’état de santé de mon épouse changea brusquement, favorablement et profondément.
Confus face à cette surprenante amélioration qui ne pouvait s’expliquer qu’à l’existence d’une puissance contraire plus forte qu’à celle des dieux de ma croyance, je fis un tour chez l’un des mes nombreux féticheurs pour comprendre ce qui se passait. Pendant la consultation, le féticheur est lui-même surpris. Il s’écria : « Mais, il y a un changement chez ta femme !!!!!! ». Ainsi, la condamnée à mort était-elle miraculeusement délivrée des liens de la mort. Ce fut la dernière fois que je consultai un féticheur.
Après cette intervention miraculeuse du Christ, mon épouse poursuivit normalement sa grossesse. Cependant, l’accouchement ne fut point paisible. Elle donna naissance à Isaac Elysée, ce troisième fils, dans une atmosphère de combat. La nuit du 13 au 14 mars 2006, la maternité de l’hôpital de wassakara dans la commune de Yopougon qui a vu naitre Elysée connut une ambiance inhabituelle. Entrée en travail à 19H, ma femme accoucha à 5h par la voie normale après moult difficultés. Ce fut une belle nuit de démonstration intense de puissance (visible à l’œil nu) entre Jésus Christ et les ténèbres. Une fois encore la suprématie de Jésus Christ sur les forces des ténèbres fut établie. Je garde la foi qu’à un jour fixé par Dieu lui-même, ce témoignage sera rendu à sa gloire.
Cet enfant combattu des ténèbres depuis le sein de sa mère le demeurera sans qu’on en sache les raisons profondes. C’est seulement le Ghana qui nous les donnera. Nous y reviendrons dans le témoignage de notre délivrance.
Devenu témoin de la puissance illimitée du Christ, je me résolus librement à Le servir. Je me mis avec joie au service du Dieu qui avait délivré mon épouse et mon fils. J’appris à m’approcher davantage de Lui et à aimer ce Dieu qui m’a aimé premier. Le Dieu bon qui avait brisé le sceau de la mort sur ma maison.
Alors qu’au plan conjugal tout allait mieux par Jésus Christ, les problèmes sociopolitiques s’accentuaient. Des puissants hommes et femmes œuvraient à noyer tous nos efforts. Face à cette épreuve, l’Eternel me donna une solution qui relevait du paradoxe pour l’intelligence humaine. Dieu demanda, d’une part, de m’habiller désormais en costume en dépit de tous mes problèmes et d’autre part, à chaque apparition publique, avant tout propos, je devrais Le glorifier de sorte qu’Il me sorte de l’épreuve élevé. C’est ce que je fis.
Alors que je Le glorifiais chaque fois que l’occasion m’était donnée, ma situation allait de mal en pire. Cependant, je continuai avec joie de glorifier mon Créateur.
C’est seulement en février 2008 que par la bouche de sa servante que Dieu me fit la promesse suivante : « J’ai brisé tes ennemis et je t’ai mis à leur place. ».
Dans l’attente de cette promesse, vu l’acuité de nos difficultés, le Ministre Dano Djédjé, dans sa quête quotidienne de solutions à nos multiples problèmes, proposa que nous fassions la paix avec l’instigateur de nos difficultés de sorte que le Président de la République nous aide dans nos activités. Tandis que, La Ministre Clotilde Ohouochi, pour les mêmes raisons souhaitait nous aider à rejoindre la galaxie patriotique.
Je ne cesserai jamais de bénir l’Eternel pour ces deux autorités dont le soutien ne nous a jamais manqué dans l’épreuve. Je ne ferai pas l’injure à la mémoire de notre lutte en oubliant la marraine de notre structure. Celle qui malgré nos handicaps avérés ou prétextés ne nous a jamais abandonné dans la tourmente. L’Eternel Dieu saura remercier cette dame de compassion et de justice qu’est madame Patricia Dano.
Malgré nos difficultés, nous avons subtilement décliné ces propositions. Nous avons poursuivi la promesse divine sans nous en détourner ni à droite ni à gauche. Sans aucun compromis, ni alliance quelconque, la promesse divine s’est réalisée dans la joie mais surtout dans la douleur et les larmes.

Après avoir tout accompli, l’Eternel me révéla ma nomination dans la nuit du 1 au 2 décembre 2010. Le 2 décembre 2010, je partis au plateau m’habiller comme tel en compagnie de deux de mes collaborateurs : Y.L Aimé et Kra Yao Claude. Je fus nommé le 7 décembre 2010 par le Président Laurent Gbagbo sans qu’il ne me connaisse en vrai.
Je fus ainsi nommé sans l’aide d’aucune main. Ce fut un décret divin, nomination scellée depuis les cieux qui fut exécuté par le serviteur de Dieu Laurent Gbagbo. Cette nomination fut à la gloire de l’Eternel et pour son œuvre. Je ne cesserai jamais de glorifier l’Eternel, le Dieu de mon élévation !!! Je marquerai à toujours ma reconnaissance au canal par Lui utilisé, le Président Laurent Gbagbo !!!
C’est de ce Dieu, grand et puissant dont j’ai éprouvé la fidélité dans l’accomplissement de ses promesses que je tire l’assurance de la victoire du bien sur le mal qui a enveloppé notre nation depuis la funeste date du 11 avril 2011.
Sachant que ce n’est que la marche par la Foi qui a fourni les résultats pré-cités d’une part et d’autre part que cette Foi, vient de ce qu’on entend selon l’apôtre Paul (Romain 10-17) , l’on serait tenté de demander quelle Parole guide ma course dans le désert de l’exil. En clair, quelle promesse a-t-elle été faite par l’Eternel pour justifier que je vive les rudes épreuves de l’exil avec assurance et joie ???

II- Promesse de l’Eternel du 11 avril 2011
Pauvre petit politique, homme simple, je ne suis pas un prophète. L’Eternel dans sa grande miséricorde me fait quelques rares fois grâce de petites révélations qui guident mes pas dans le monde si difficile de la politique. C’est ce qu’Il a pu me dire, qui fonde ma foi, mon attitude de politique depuis la honteuse date du 11 avril 2011 que je me dispose à livrer par sa volonté. Venant d’un homme simple, comme moi, la Parole se doit d’être profondément éprouvée. Toutefois, qu’elle le soit par l’Esprit exclusivement.
En effet, dans la nuit du 10 au 11 avril 2011 alors que les bombardements étaient les plus intenses sur la résidence du Président de la République, les yeux refusaient de se fermer ; désireux que nous étions de parler à l’Eternel. Mais nos multiples questions au Tout Puissant sur la situation restèrent sans réponse. C’est seulement aux environs de 3h du matin que l’Eternel par une vision me donna Esaïe 2 du verset 2 à 5 sans rien ajouter d’autre. A la lecture de ces versets bibliques, nous dansâmes de joie. Je ne manquai pas de partager cette joie avec certains ministres dont M. Koffi Koffi Lazare, Mme Anne Gnahouré pour ne parler que d’eux. Cette joie fut de courte durée car quelques heures après le Président de la République fut arrêté par les impérialistes occidentaux et leurs sbires.
Alors que ces versets semblaient promettre la restauration, ce fut la chute. La Parole m’a été donnée. Mais quelle en était sa révélation ??? Pas certainement celle vers quoi mon cœur s’est porté.
C’est dans la journée du 14 avril 2011 qu’il me revint par l’Esprit qu’en mi-mars, l’Eternel m’avait fait la grâce de me révéler notre chute. Cela m’avait même amené à rencontrer le Président Laurent Gbagbo le vendredi 25 mars 2011 à l’effet d’obtenir de lui un peu de moyen pour me prémunir contre les mauvais temps à venir. Ce, en présence de feu le ministre Franck Guei.
Après l’exercice de mémoire, je repris la lecture des versets bibliques révélés le 11 avril 2011. C’est alors que je perçus que c’était une promesse faite pour la suite des temps.
Ma foi en cette promesse de notre restauration fut approfondie dans la même nuit du 14 au 15 avril 2011 quand dans une autre vision je vis les recomptages des voix entre Alassane Dramane Ouattara et le Président Laurent Gbagbo assorti d’une victoire pour le dernier nommé. Pour ce fait, depuis la nuit du 14 au 15 avril 2011, il est clair dans mon esprit comme l’eau de roche que nous sortirons de ce combat sans aucun compromis et par le rétablissement de la vérité des élections de 2010. Ni le temps, ni les circonstances n’y peuvent rien.
Alors que le matin du 15 avril 2011 je n’avais pas encore finir de louer l’Eternel pour ses promesses, le serviteur de Dieu chez qui j’avais trouvé refuge vint à moi. Il m’informa que l’Eternel l’avait instruit de m’amener au Ghana le lendemain.
Par la grâce du Tout Puissant, celui-ci me déposa à Elubo la première ville Ghanéenne le 16 avril 2011. Partis d’une banlieue de la capitale, nous traversâmes Abidjan ainsi que les villes du tronçon menant à Elubo sans heurt en dépit des multiples contrôles des soldats pro-Ouattara en quête des dignitaires du régime Gbagbo à casser. Que gloire soit rendue à l’Eternel pour son serviteur !!!
Ainsi, commença mon exil ghanéen au cours duquel, l’Eternel me fera grâce d’être témoin de la délivrance de notre nation qu’Il a opérée.

III- Témoignage de notre délivrance
Je ne pourrai faire pour l’heure qu’un bref résumé de cette action grandissime du Tout Puissant. Le témoignage à la gloire de l’Eternel des Armées sera rendu dans sa totalité dans la Nouvelle Côte d’Ivoire.
La délivrance dont il s’agit ici est celle de la Côte d’Ivoire spirituelle, une représentation dans le spirituel de la Côte d’Ivoire physique qu’on connait. Elle fut créée par les mystiques à l’effet de mettre notre nation sous leur domination. De ce lieu, le monde des ténèbres influençait tous les compartiments de la vie de notre nation.
Cette œuvre satanique à l’encontre de notre nation a démarré selon les confessions en 1977. Elle a consisté principalement à mener bataille depuis cette date à notre pays. La Côte d’Ivoire a été vaincue puis apprivoisée spirituellement. Cette œuvre mystique fut achevée en février 2002.
Au terme de la ‘’victoire spirituelle’’ des Hommes des ténèbres, notre pays a été emprisonné, placé sous leur contrôle dans une petite maison. C’est cette maisonnette qui a été appelée la Côte d’Ivoire spirituelle.
Celle-ci était localisée dans la région centrale du Ghana dans un petit village fanty (une ethnie très proche des Baoulé de Côte d’Ivoire) dénommé Kormantse dans la commune de Salt Pond près de Cape Coast chef lieu de région.
Attaquée dans le spirituel depuis 1977, la nation ivoirienne a été vaincue et y a été emprisonnée par les mystiques en février 2002 avant d’être physiquement attaquée en septembre 2002 et vaincue le 11 avril 2011.
Alors que les mystiques s’attendaient à toutes sortes de répliques à l’exception de celle spirituelle, l’Eternel des Armées a d’abord reconquis sa nation spirituellement avant sa restauration physique prochaine.
Pour une meilleure compréhension de cette reconquête spirituelle, avant de donner les détails du combat épique mené par l’Eternel contre les ténèbres, nous nous ferons fort de décrire la marche vers la Côte d’Ivoire spirituelle et relater certaines conditions que nous avons dû remplir avant d’avoir ce privilège d’être témoin de cette manifestation de la puissance de l’Eternel.

1- Marche vers la Côte d’Ivoire spirituelle
Parti en exil au Ghana pour préserver ma vie et celle de ma famille, nous nous sommes retrouvés dans cette maison mystique sans aucun effort personnel. Ce fut une matérialisation de la souveraineté, de la suprématie, de l’omniscience et l’omnipotence de l’Eternel. Dieu s’était certainement résolu en toute autorité à détruire cette œuvre des ténèbres et nous avait choisi pour en être témoin et ce, sans notre avis.
Je suis arrivé en ce lieu par une succession d’humiliation digne du désert. Alors que je vivais en toute quiétude mon exil avec ma famille, en mars 2012, Dieu me demanda de quitter ma maison sans m’en donner les raisons. J’obtempérai.
Sans aucun sou, j’en partis avec ma famille. La maison abandonnée précipitamment en mars fut brulée par des inconnus en avril 2012 alors que le déménagement n’avait même pas encore été fait. Comme quoi, c’est à raison que la bible déclare que l’obéissance vaut mieux que le sacrifice.
Partie de notre maison, la famille a vécu séparée pendant quelque temps avant d’avoir une maison à Accra grâce à une bonne volonté. Le 9 juillet 2012, je fus contraint de quitter la maison à la demande de son propriétaire. Ce même jour, une amie à mon épouse ignorant pourtant nos déboires, l’appela d’Abidjan pour lui proposer une maison à louer à Salt pond, une ville dans la région centre du Ghana. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvés dans cette ville en mi-juillet 2012.
Dans cette nouvelle maison, je reçus un couple de serviteurs de Dieu venu d’Abidjan avec deux messages. Ils nous informèrent que Dieu se marierait avec la Côte d’Ivoire le 11 Août 2012 et être venus nous chercher de sa part.
Le 11 Août 2012, la terre trembla en Côte d’Ivoire dans les régions de Jacqueville, Dabou, Grand Lahou,… . Certainement la manifestation du renouvellement de l’alliance de Dieu avec sa nation.
Pendant ce temps, avec nos hôtes, nous serons encore expulsés de la maison sans aucune raison. Nous nous retrouverons dans une autre maison dans la même ville. Nous en serons également expulsés violemment sans aucun procès au début du mois de septembre. Nous nous retrouvons dans une maison de transit à nous offerte pour une semaine par une parente à l’amie de mon épouse. Ce, dans un village proche de Salt Pond, la ville qui nous avait accueillis la mi-juillet. Ce village était celui de notre destination inconnue : Kormantse.
La recherche d’une maison à louer dans le village conduira la servante de Dieu et mon épouse à la fameuse maison. Leur effort pour l’acquérir s’est heurté à un mur de refus du propriétaire. Mais, contre toute attente, celui-ci viendra à nous le 8 septembre 2012 avec la clé en insistant sur le fait qu’il n’a pas dormi de toute la nuit du fait de l’Esprit de Dieu.
Le même 8 septembre 2012 nous entrâmes dans la maison. Nous fûmes heureux de constater que le salon était peint dans les couleurs du drapeau ivoirien. C’est seulement plus d’un an après que celui-ci sera révélé comme étant la Côte d’Ivoire spirituelle.
Nous sommes donc arrivés en ce lieu par la stricte volonté de l’Eternel. Une volonté qui n’a guerre tenu compte des nôtres.
Même à ses serviteurs, l’Eternel n’a pas révélé entièrement sa volonté. Alors qu’ils espéraient la délivrance physique de notre nation le 11 Août 2012 pour qu’ensemble nous y retournions triomphalement, l’Eternel renouvela son alliance avec la Côte d’Ivoire à la date indiquée par le tremblement de terre pour ensuite nous enfouille ensemble le 8 septembre 2012 dans notre commune ignorance à l’intérieur du temple démoniaque, sanctuaire du diable où notre nation était mise sous contrôle des ténèbres, baptisé Côte d’Ivoire spirituelle. Aussi, nous ont-ils amené du Ghana à la Côte d’Ivoire mais pas celle physique connue de tous comme nous l’espérions. Ils nous ont amenés à la Côte d’Ivoire spirituelle, le champ de combat de l’Eternel.
Ainsi, une succession d’humiliations a-t-elle abouti au privilège d’être témoin de l’Eternel dans son combat pour notre nation : Grace incommensurable ! Que toute la Gloire Lui soit rendue !
Toutefois, pour avoir la grâce d’être témoins du Tout Puissant, Celui-ci nous a donné de remplir plus involontairement que volontairement certaines conditions.

2- Conditions remplies avant être témoins de l’Eternel
L’Eternel nous a préparés à la bataille tout en nous maintenant dans l’ignorance du combat à venir. Il s’est agi de poser les pas les uns après les autres selon que l’Eternel nous l’indiquait en toute insouciance. Nous cherchions uniquement qu’à Lui être agréables.

En effet, sans que nous ne sachions ce qui nous attendait, les serviteurs de Dieu ont conduit, moi et ma famille dans une longue série de repentance qui a pris plus de quatre mois.
La repentance a été couplée de séparation. La séparation consistait, par l’Esprit, à se départir de certaines habitudes, de certains acquis, de certains amis, etc.
Après quoi, il s’est agi d’annoncer la bataille à venir à la demande de l’Eternel. Aussi avons-nous annoncé par la Foi cette bataille sans en savoir la nature. Les annonces démarrées le 17 juin se sont achevées le 5 septembre 2013.
Ignorant que ces annonces concernaient le combat spirituel, celles-ci ont été faites dans l’esprit de la délivrance physique vers quoi portaient mes envies. Aussi, mes envies ont-elles brouillé une fois de plus la révélation de la Parole !!!
Pendant que les annonces se faisaient, l’Eternel demanda qu’on lui fasse des vœux dans la perspective d’un triomphe sur l’ennemi. Ce que nous attendions faire pour Lui s’il nous redonnait notre nation. En relation avec les personnes indiquées ça et là, nous avions préparé lesdits vœux selon l’Esprit et les Lui avons présentés le 11 septembre 2013, date de son choix. A la présentation des vœux à l’Eternel, Celui-ci par la bouche de sa servante nous fit dit qu’Il agréait nos vœux et prenait la nation ghanéenne à témoin.
C’est seulement après, que Dieu nous annoncera qu’il sera avec nous le 7 novembre sans aucune autre précision. Nous avions tout espéré à cette date sauf une bataille spirituelle. Notre pauvre intelligence d’homme s’étant rapportée une fois de plus à une œuvre physique de notre délivrance en terre ivoirienne en ignorant même la réponse donnée à nos vœux par l’Eternel.
C’est ainsi que nous fûmes surpris par le combat spirituel brusque, violent au récit ci-dessous.

3- Combat de l’Eternel contre les ténèbres
Alors que nous espérions un miracle divin dans notre pays à la date du 7 novembre 2013, nous sommes surpris et pris au piège d’une violente bataille spirituelle à notre domicile.

Commencée dans la nuit du 7 au 8 novembre 2013, elle ne prendra totalement fin que le 2 mai 2015. Pendant cette bataille, plusieurs confessions des Hommes des ténèbres ont été enregistrées. Nous ferons un bref récit du combat avant de faire un petit résumé des confessions des Hommes des ténèbres vaincus par l’Eternel.

3-1 Bref récit de la bataille spirituelle
Aux dits des mystiques, la bataille en ce lieu a commencé depuis nos premiers jours dans la maison. Mais, celle-ci ne sera sue de nous qu’aux effets physiques.
En effet, dans la nuit du 7 au 8 novembre 2013 nous sommes sortis de notre sommeil à 2h, envahis de plusieurs milliers de fourmis noires. Aucun compartiment de la maison n’avait été épargné par nos visiteurs indésirables. Le comble, une grosse araignée venimeuse morte était au milieu d’un fort cercle de fourmis qui se tenaient à distance d’elle comme si celles-ci veillaient sur l’araignée. Réveillés, nous fîmes nettoyer la maison ignorant la dimension spirituelle de ce qui avait eu lieu.
Le 8 novembre 2013, l’une des voisines occupant l’appartement au-dessus du nôtre dénommée Afi s’est mise à confesser. Il convient de rappeler que nos deux appartements sont superposés en forme de duplex contigu à l’immeuble principal. Elle poursuivit ses confessions jours et nuits en essayant à chaque fois d’entrer dans notre maison. L’atmosphère devint lourde. Pour conjurer la situation, nous veillions en prière. Débutée la nuit du 8 novembre, les veillées de prière ne prendront fin que le 27 décembre 2013.
Pendant ce tacite couvent de peur, Dieu nous fit la grâce de commencer à parler régulièrement de façon audible à Isaac Elysée, le troisième fils alors âgé de 7 ans.
C’est à cette période que la nature de notre maison nous est révélée. Elle est présentée comme étant un temple mystique liée à la franc-maçonnerie. Le salon orange-blanc-vert n’est rien d’autre que la Côte d’Ivoire spirituelle conçue par les mystiques. Un lieu où sont enfouies les richesses ivoiriennes et d’où se prennent les décisions relatives à notre nation dans le monde mystique.
Les multitudes portes spirituelles d’accès à celle-ci seront mises à nu ainsi que la mer spirituelle qui s’y trouvait.
Après l’arrêt des veillées, Dieu organisa la délivrance de la maison par son serviteur Isaac Elysée. Ce fut une épreuve de feu. Feu spirituel et physique. La délivrance achevée, nous nettoyâmes physiquement la maison.
Au terme de la délivrance de la maison, le prophète conçut des fusils en papier qu’il présenta à l’Eternel sur une montagne le 02 janvier 2014. A partir de cette date, lui et ses ainés passaient leurs nuits à roder autour de la maison pour dit-il veiller sur celle-ci. Débuté à 19 H, c’est seulement après 3 H que les combattants de la liberté (appellation selon Dieu de l’équipe formée par les trois garçonnets) pouvaient avoir du repos.
L’activité aux dits du prophète consistait à sécuriser la maison contre ses visiteurs des ténèbres qui ne pouvaient plus y avoir accès direct par les portes mystiques. Les fusils en papier furent remplacés par des fusils à pétards payés à un cedis ghanéen (moins de 200 FCFA) chacun. Cette action de sécurisation de la Côte d’Ivoire spirituelle reconquise donnait souvent lieu à des combats visibles à l’œil nu du prophète Elysée contre l’invisible. Cette étape du combat a duré jusqu’au 31 Janvier 2014.
C’est à cette étape que Dieu fera grâce d’ouvrir les oreilles à mon plus grand fils nommé Emmanuel de sorte à comprendre celle qui confessait. Mlle Afi parlait en fanty et Dieu faisait grâce à Emmanuel d’entendre en français. Aussi, une communication s’est-elle établie entre elle et nous. De leur maison juste au-dessus de la nôtre, nous échangions avec elle depuis notre maison.
La date du 26 au 31 Janvier fut le moment de grandes confessions pour celle qui se présenta comme étant la reine des lieux. Mlle Afi parla de la Côte d’Ivoire physique et spirituelle, d’Alassane Dramane Ouattara (mystique de haut rang choisi depuis 1972 par ceux-ci pour gérer notre pays), de la chute de Laurent Gbagbo en 2011, de la reconquête du pays, etc. … . Nous y reviendrons.
Face à l’ampleur des confessions, les mystiques décidèrent de la faire évacuer pour la liquider physiquement le 31 janvier 2014. Dieu demanda qu’on fasse tout pour empêcher son évacuation forcée décidée dans le monde des ténèbres. Ce que nous fûmes à la surprise générale. Elle fut évacuée qu’après intervention de la police. Aussi, était-il désormais impossible à eux de la tuer.
Au terme de cette étape, les garçons eurent un court moment de repos avant de reprendre la bataille. Toujours conduits par Elysée, les combattants de la liberté poussés par l’Esprit ont commencé à faire de grands feux dans le village. Ce, entre 19H et 24H. Le prophète dira que les lieux où étaient faits les feux étaient des lieux de rassemblement des Hommes des ténèbres venant de partout le monde entier. Il était donc question pour eux d’attaquer les groupes avant leur débarquement.
Ils arrivaient que des personnes physiques s’opposassent farouchement à eux en vue d’empêcher que les feux se fassent. Mais, toujours sans succès. Différentes raisons étaient évoquées. Mais deux ont retenu mon attention. Un jeune homme s’est écrié un jour parmi ceux qui tentaient d’empêcher que le feu se fasse : « Ils tuent nos génies !!!». Une autre fois, une jeune dame venue à eux une nuit s’étonnait de leur ingratitude. Elle leur demandait comment est-ce qu’ils pouvaient être si méchants pour tuer ceux qui leur offrent gîte et couvert dans leur village. Je n’oublierai pas ces exclamations régulières de Mlle Afi : « Comment un groupe d’enfants peut-il être une si grande et puissante armée ?!».
La toute dernière étape du combat effectif s’est déroulée du 24 mars au 23 avril 2014. Pendant cette période, les combattants devaient tourner dans le village selon les orientations données par l’Eternel à partir de 2H du matin jusqu’à 5h au plutôt. Toutefois, il n’était pas exclu de les retrouver dehors la nuit avant 2 h selon que l’Eternel le décidait. Armés de leurs fusils à pétard, ils tiraient sur les toutes personnes spirituelles qu’ils pouvaient voir par la grâce de l’Eternel. Ce fut l’étape des ratissages selon le Prophète Elysée. Il eut beaucoup de choses insolites pendant cette période. Nous en parlerons un jour !!!
A un moment donné de cette étape, la bataille spirituelle se mua en un féroce combat physique. Alors qu’ils ne sortaient que les nuits et principalement à partir de 2 h du matin, ils reçurent l’ordre divin de flâner dans le village en pleine journée le 14 avril 2014. Cette petite balade diurne leur réserva une grande surprise. Pendant qu’ils discutaient avec une foule de curieux qui leur posaient des questions sur leurs tournés nocturnes, vint un enfant d’environ 9 ans. Son nom, Kofi. Il avait l’allure d’un vieux. Il était chauve avec des barbes et un ventre ballonné. A la vue d’Elysée, il se mit à crier. Voulant fuir, il est rattrapé par la foule. Tenu de force devant Elysée, Il se mit à confesser.
Nous ferons un résumé de ladite confession dans la suite du témoignage mais d’ores et déjà, il est bon de savoir qu’il s’est présenté comme étant le chef des gardiens des ténèbres sur la Côte d’Ivoire. Il annonça qu’ils se sont résolus à nous attaqués physiquement après leur défaite spirituelle.
Les menaces de petit Kofi sont mises à exécution le 19 avril 2014 pendant la célébration de la pâque. Cette date coïncidait avec l’enterrement de mon père décédé le 20 janvier plus tôt au pays. Les confessions expliqueront plus tard que cette date fut soigneusement étudiée et choisie de commun accord par certains des miens au pays en accord avec le monde mystique. Nous y reviendrons dans les confessions.
A la veille de cette date, un monsieur du nom de Quainoo Robert se mit à poursuivre mes enfants avec un gros bois pour les empêcher de tourner dans le village. Je me vis obliger d’intervenir afin que leur mission se fasse. Le lendemain 19, matin Dieu révéla à son serviteur Elysée que ce bois était le trophée final de toute l’action démarrée depuis le 7 novembre 2013. Aussi, devions-nous tout mettre en œuvre pour le lui arracher. Pour se faire, nous devions faire face à un groupe nombreux de personnes qui semblaient très déterminées à en découdre avec nous ce Samedi 19 avril 2014. Aux environs de 00 H, nous sommes violemment attaqués.
Nous prîmes le courage par la Foi de faire front. Moi et mes trois garçons contre une multitude. Immobilisé, les agresseurs essayèrent sans succès de me frapper à la tête avec le bois. L’intervention de mon épouse, pourtant enceinte, venue à notre secours changea la donne à notre faveur. Nous arrivâmes à nous dégager en emportant le fameux bois. Un bois dont la grande importance nous sera révélée des mois plus tard par Mlle Afi. Grièvement blessé, nous nous cloitrâmes dans notre maison que nous fermions à plusieurs tours. Malgré les multiples provocations des adversaires venus en nombre encore plus impressionnant, il n’eut aucune réaction de notre part. L’objectif étant déjà atteint.
Afin d’éviter toute surprise malencontreuse, j’invitai un frère à venir d’Accra en vue de récupérer l’inhabituel trophée. Ce qui fut faire à la première heure le dimanche 20 Avril 2014.
Parti au commissariat ce même jour porter plainte pour agression, coups et blessures volontaires, c’est moi qui suis arrêté. Dans une procédure en urgence, des agents de polices visiblement corrompus furent des exploits en vue de m’extrader. Pendant ce même moment, une pression tout à azimut est mise sur mon épouse en vue de déménager chez des parents vu que je devais être extradé.
L’Etat du Ghana informé, bloqua la procédure d’extradition en urgence enclenchée par le commissariat de Salt Pond. Toutefois, je demeurai en garde à vue tout le week end pascal sans le moindre soin. C’est seulement le mardi 22 avril 2014 après des interrogatoires à la préfecture de police de la région que je recouvrai la liberté.
Ce même mardi alors que j’étais entrain d’être transféré à Cape Coast, M. Essel mon propriétaire accompagné de trois personnes pénétrèrent de force dans ma maison qu’ils mirent sans dessus-dessous à la recherche de quelque chose qu’ils avaient de la peine à nommer. Mlle Afi révèlera plus tard qu’il était question pour eux de retrouver le bois et le toucher simplement en vue d’en retirer toute la puissance qui s’y trouvait.
Devenu libre le 22, c’est le 23 avril que je fis mon certificat médical. Ce, avec toutes les difficultés possibles. Difficultés révélatrices de la puissance de l’organisation des ténèbres en lutte contre l’Eternel. Heureusement que Jésus est toujours victorieux.
Ce fut avec grande surprise que les agents de police reçurent mon certificat médical ce qui dénotait de ma volonté à donner une suite judiciaire à l’agression. Toute chose qui les mettrait à nu. Ils furent soulagés quand j’annonçai ma décision d’abandonner la poursuite judiciaire. Pas parce que je le voulais ainsi mais plutôt l’Eternel qui combattait avait prévenu que tout s’arrêterait le 23 avril 2014.
Après cette date, ce fut, le grand repos, un calme total. Il a fallu attendre la mi-mai pour que l’Eternel demande de ramener le trophée à la maison. Ce qui fut fait le 27 mai 2014.
Revenu, le bois ou trophée fut soumis à plusieurs traitements à partir du 31 mai 2014 dans le salon de la maison ou Côte d’Ivoire spirituelle. Après quoi, l’Eternel ordonna qu’on conçoive une couronne au trophée à l’aide des pailles. Une fois fait, Dieu ordonna qu’on célébrât les combattants victorieux et la coupe les 05 et 6 juin 2014 avant de célébrer sur 8 jours du 7 au 14 juin 2014 l’entrée de Jésus à Jérusalem. Au terme des célébrations le trophée muni de sa couronne fut accroché au mur. On la couvrit sur ordre divin d’un pagne de couleur bleu-ciel.
C’est seulement en mars 2015 que Dieu entreprit d’achever le traitement de la coupe. Cette fois-ci, dans la chambre. Peinte en couleur Ghanéenne, elle est représentative du Ghana. Après un long moment de traitement, le 2 mai 2015, Dieu déclara avoir retiré du bois ce qui s’y trouvait. Dès cet instant, le bois devint un bois quelconque que nous déshabillâmes de sa couronne avant de le délaisser.
Mlle Afi expliquera par la suite que ce bois contenait l’âme de M. Alassane Dramane Ouattara qui fut ainsi capturer le 19 avril 2014 alors les mystiques tentaient de la changer contre une âme saine et plus jeune. C’est celle-ci qui fut enlevée par l’Eternel le 02 mai 2015. Nous y reviendront dans les confessions. Lesquelles confessions ne seront que juste des résumés.

3-2 Résumés des confessions des mystiques
Des multiples confessions des mystiques vaincus par l’Eternel ont été enregistrées, nous ne retiendront que celles de trois personnes dont Mlle Afi, Petit Kofi et une dame qui confessa le 27 Août 2014.

Ø Confessions de Mlle Afi  

Comme indiqué plus haut, l’intervalle du 26 au 31 janvier 2014 fut un moment de grandes confessions pour celle-ci avant sa délivrance extraordinaire par Jésus Christ de Nazareth. Toutefois, elle donnera encore beaucoup d’autres informations en toute lucidité après sa conversion à Christ.
Ces confessions ont concerné, elle-même et sa confrérie, notre maison et les voisins impliqués directement dans la bataille, Alassane Dramane Ouattara, ma famille nucléaire et élargie dans le combat, la chute du Président Gbagbo, la reconquête de la Côte d’Ivoire par l’Eternel, … .

D’elle-même et sa confrérie
Elle se présentait comme étant la reine d’une puissante confrérie locale de sorcellerie de blanc pour parler de la franc-maçonnerie au service du nouvel ordre mondial. Initiée depuis sa tendre enfance, à 28 ans elle était dotée de puissants pouvoirs mystiques qui lui conféraient son rang de reine. Elle et sa confrérie avaient été choisies pour prendre soin de l’âme de M. Alassane Dramane Ouattara.

En fait, la Côte d’Ivoire spirituelle en plus d’être un lieu où tout se décidait relativement à notre nation, elle était aussi une clinique spirituelle pour Ouattara. Aussi, devait-elle tout mettre en œuvre afin que les organes malades de celui-ci soient régulièrement changés par ceux des bébés que lui fournissait sa maman sage-femme dans la maternité d’un hôpital du même village.
Par ailleurs, aux dits de Mlle Afi, l’impossibilité de le traiter en décembre 2013 et janvier 2014 avait conduit à une grave dégradation de son état de santé au point de nécessité une opération chirurgicale naturelle. Aussi, urgeait-il que cette âme précieuse à leurs yeux soit changée contre une âme plus saine. Ce, par un procédé très particulier. La mienne fut choisie de sorte à régler deux problèmes d’un coup : la question sanitaire de Ouattara et l’expulsion de ma famille de la fameuse maison.
C’est cette opération ultime de sauvetage qui s’est déroulée le 19 avril 2014. Elle fut soldée par un autre échec. Pire, l’âme si précieuse au monde mystique fut capturée dans la fameuse coupe.
En outre, Mlle Afi se déclarait comme un farouche anti-christ qui trouvait un réel plaisir à attaquer les églises et leurs leaders. Aussi avait-elle fait tomber plusieurs hommes de Dieu dans la sous-région dont les noms étaient soigneusement consignés dans un gros cahier qu’elle ne manquait pas d’exhiber avec fierté.
Elle expliqua également que l’attaque de la nuit de 7 novembre 2013 fut préparée minutieusement avec l’implication de nombreux mystiques de haut rang. Elle conduisait l’opération. C’est à cette occasion qu’elle fut frappée par l’Eternel et son salut résidait à dévoiler son camp. Elle était l’araignée qui conduisait l’armée mystique.
Le 02 juin 2014, elle nous annonça avec joie qu’elle avait été délivrée de l’emprise du diable de façon miraculeuse. Alors qu’elle était à Cape Coast pour des shoppings, elle sentit une fatigue. Partie s’asseoir sur un banc pour récupérer, elle dormit quelques 5 petites minutes. A son réveil, elle avait été visitée par Jésus. Elle avait perdu tous ses pouvoirs. La nuit, il lui fut impossible de sortir de son corps. Depuis, cette date, elle confesse la royauté de Christ, glorifie Jésus Christ, le Dieu de sa délivrance. Un Jésus d’amour qui ne manque pas dit-elle de la défendre chaque fois qu’elle est attaquée par ses anciens partenaires… .

De notre domicile et les voisins
Elle expliqua que leur maison et la nôtre, sous forme de duplex à l’écart de l’immeuble principal, constituent le palais royal. La leur, est la résidence de la reine pendant que la nôtre est leur sanctuaire, le temple. Elle révéla que notre maison était sur écoute et surveillée par des cameras mystiques. Aussi, rien n’y est caché. Tous nos propos sont transcrits et transmis systématiquement à chacun d’eux en fanty.
Elle rappela que l’immeuble et nos résidences ont été bâtis par de l’argent reçu en main propre de satan par M. Emmanuel Kojo Buabeng Essel, notre propriétaire.
Selon elle, M. Essel n’est rien d’autre qu’un puissant agent du diable malgré son appartenance aux ‘’témoins de Jehova‘’. Elle le présenta comme un puissant mystique au rang des quinze premiers mystiques au monde. Pour maintenir son statut, il se doit de sacrifier 7 personnes par an après avoir sacrifié son unique frère ainsi que sa capacité à procréer.
Etant propriétaire d’une grosse église à Accra, les âmes sacrifiées sont souvent issues de son église ou de ceux à qui ils donnent régulièrement de l’argent. Surtout, que l’argent, il en a à provision. Il lui suffit d’une prière nocturne avec trois petits cauris pour multiplier les billets de banque.
C’est d’ailleurs par cette pratique qu’il reçoit sa part de butin de guerre après avoir pris le contrôle des nations contre lesquelles ils livrent bataille.
En plus, M Essel est l’œil et l’oreille de satan dans la Côte d’Ivoire spirituelle. Il y veille sur les intérêts de lucifer à qui il rend compte régulièrement.
M Essel était très lié dans l’immeuble à deux locatrices. La sage-femme, mère de Mlle Afi prénommée Agnès et Mlle Justina. La mission d’Agnès, étant déjà connue, nous ne parlerons que de celle de Mlle Justina. Complice parmi les complices d’Essel, elle enseigne la Bible à l’Ecole normale. Un poste qu’elle a obtenu par la grâce des mystiques. Pas mariée dans le physique, la vieille demoiselle est au fait la femme d’un esprit malin dont la tête est corbeau et disposant d’une queue.
Son rôle est de recruter pour le diable surtout parmi les petits enfants en quête de Dieu.
Dans le combat, Mlle Justina devrait être proche de nous pour mieux nous connaitre et par un semblant de générosité nous porter des coups dans le physique par des dons préparés mystiquement. Aussi, un jour, nous donna-t-elle un bidon de 20 litres d’eau à l’ œil nu mais qui était du sang humain pour nous envouter dès les premiers instants. Selon Mlle Afi, sous ses yeux spirituels, l’Eternel avait transformé le sang humain en eau limpide quand mon épouse avait touché le bidon. Sans en avoir la révélation exacte, l’Eternel avait présenté à la prophétesse qui nous avait conduits dans la fameuse maison cette eau comme étant l’eau de Mara (exo 15-23).
Mlle Afi fit une révélation troublante sur une veuve habitant juste à proximité de notre immeuble. Celle-ci, du nom d’Apo avait perdu son fils unique alors que la bataille avait lieu. Elle passait son temps à le pleurer de nuit comme de jour. Mlle Afi révéla qu’elle avait livré son unique fils pour être tué pour les besoins du combat. Le combat étant très difficile, il fallait rééditer le sacrifice historique que la reine Abla Pokou avait fait lors de la migration des baoulé actuels du Ghana vers la Côte d’Ivoire. Un sacrifice qui continuait de donner dans le spirituel un droit aux fanty dans le dossier ivoirien. Ceux-ci étant considérés comme les ascendants des baoulé ivoiriens. Le sacrifice n’ayant point porté le résultat escompté, elle n’eut que ses yeux pour pleurer. Elle avait perdu ainsi, son unique fils, la promesse d’élévation dans la confrérie et la Côte d’Ivoire dont la gestion faisait leur fierté. Pire, aux dires de leur reine, elle est morte au combat.
De plus, Mlle Afi nous informa que notre maison était également leur lieu de rassemblement avant d’aller à la mer physique par le biais de la mer spirituelle qui se trouvait dans notre salon. Ils arrivèrent dans leur temple en venant de par le monde. Ce, par les multiples portes ou par d’autres procédés mystiques… .

De ma famille nucléaire et élargie
Elle révéla comment le monde spirituel c’était organisé pour empêcher que Elysée ne voit le jour. Promis qu’il était à troubler le monde des ténèbres. Elle expliqua l’implication de certains parents très proches et une ‘’religieuse‘’ que nous vénérions. Ce, avec les détails les plus infirmes de la répartition des tâches. Les mystiques n’ayant pas la possibilité d’être omniprésents, ils procèdent par infiltrations pour avoir toutes les informations. Aussi, pour montrer qu’ils nous connaissaient grâce à un travail d’infiltration bien menée, elle donna des détails effarants de notre vie depuis la naissance d’Elysée.
Confessant la puissance de Jésus, elle rappela qu’elle avait donné du coca-cola empoisonné à la bile de caïman à Elysée et sa petite sœur Grace Ester. Ceux-ci l’avaient bu sans aucun effet à sa grande surprise.
De plus, elle indiqua que l’attaque du 7 au 8 novembre 2013 avait pour cible principale Grace-Ester pour des raisons que je dirai une autre fois.
Pour le choix de la date du 19 avril 2014 comme celle pour enterrer mon père et m’attaquer fut le fruit d’une profonde réflexion. D’abord la pâque pour rééditer la mort du Christ (point de vue des mystiques) que je dis servir d’une part. D’autre part, enterrer mon père ce jour serait un moment de grande peine et de faiblesse. Aussi, serais-je plus vulnérable. Ceci ne fait qu’attester la forte implication de certains des miens dans le combat du diable.
Toutefois, j’en demeure heureux. Ce d’autant plus que, c’est à raison que tous issus d’une famille d’idolâtres que notre ignorance de la puissance de Jésus nous amène à Le tester. Depuis 2006 avant qu’il ne naisse, ceux qui ont eu l’avantage d’attaquer en continu un innocent sur lequel est invoqué le nom de Jésus ont certainement découvert que la puissance de Jésus Christ est illimitée. Chacun ayant eu à expérimenter Jésus Christ, il nous est loisible de choisir en toute connaissance de cause le Dieu à adorer. Je garde la joie que de ces expériences les miens se libèrerons des liens du diable dont la faiblesse a été étalée à tous égards pour qu’ensemble nous élevions le Tout Puissant. Ainsi, aurons-nous Jésus Christ pour espérance commune… .

D’Alassane Dramane Ouattara
Il fut présenté comme un mystique, franc-maçon de haut rang, pion important du nouvel ordre mondial. Burkinabé, il fut choisi depuis 1972 pour diriger la Côte d’Ivoire afin qu’il soit créé une classe dirigeante peu attachée à la Côte d’Ivoire de sorte à faciliter son exploitation.
Elle rappela que plusieurs pays sont sous leur contrôle. Aussi, reçoivent-ils de ces pays de lourds tributs. Concernant la Côte d’Ivoire, Mlle Afi révéla que Ouattara a l’obligation de verser au monde des ténèbres la moitié des ressources du pays. Ce qui explique selon elle les multiples difficultés financières au point d’hyper endetter la Côte d’Ivoire malgré sa grande richesse. Pire, il est contraint de tout vendre. Les acheteurs sont prioritairement les francs-maçons.
Elle rappela par ailleurs que M. Ouattara a une pleine conscience de sa défaite. Scellée dans le spirituel, il sait que son temps est compté et ce temps n’est plus sous le contrôle des mystiques mais dépend exclusivement de l’Eternel. Son âme récupérée par Celui-ci, Il pourrait décider de son sort à tout moment… .

De la chute du Président Gbagbo
Elle révéla que leur objectif lors de la chute de Gbagbo était de le tuer comme Kadhafi. Mais, sa sortie de la ruine de sa maison en vie fut une grande surprise et troubla leur monde.

Alors que nous récriminions contre les nations comme le Burkina Faso, la France, le Nigeria et autres comme étant à l’origine de la chute du régime que les ivoiriens s’étaient démocratiquement donnés, elle révèlera que c’est plutôt le Libéria qui fit tomber le régime Gbagbo.
En effet, la puissance de Dieu était tellement forte sur la Côte d’Ivoire en dépit de tout ce qui avait été fait qu’ils commencèrent à désespérer. Conscient que Dieu ne donnera jamais sa gloire aux idolâtres, le monde des ténèbres suscita l’implication des idolâtres libériens dans le conflit. De sorte que ceux-ci bardés de toutes sortes de gris-gris se sont retrouvés au cœur du combat dans les derniers moments. Selon Mlle Afi, c’est la présence massive d’idolâtres et d’idoles au lieu où était attendu la gloire de Dieu qui poussa l’Eternel à laisser la Côte d’Ivoire tout en préservant la vie de son serviteur Laurent Gbagbo. Par conséquent, elle a fini en exhortant la Côte d’Ivoire à aller à sa délivrance le moment venu sans libériens, béninois ni togolais. S’ils devaient s’y retrouver que ce soit à leur propre initiative qui n’engage en rien l’Ivoirien… .

De la reconquête de la Côte d’Ivoire
Elle fit un récit du combat spirituel qui a abouti à la délivrance de la Côte d’Ivoire. Une guerre d’une horreur indescriptible. Selon elle, la guerre a débuté de façon anodine. Elle a fait de milliers voire des millions de morts. Elle s’est arrêtée subitement au bout de 7 jours. Elle expliqua que beaucoup des leurs sont morts. Aussi a-t-elle insisté sur le fait qu’au moment de la délivrance physique de la Côte d’Ivoire il arrivera quelque chose d’inhabituelle dans leur village : presque toutes les maisons pleureront ensemble leurs morts. Des personnes tombées au combat.
Elle dit avoir participé à ce combat pour le compte du diable. Elle confesse que les ténèbres ont été vaincues et bon nombre de ses agents sont morts et n’attendant le jour de Dieu pour l’aurevoir terrestre. Elle ne manqua pas d’exprimer sa joie à ne pas être au nombre des morts. Ce, par pure souveraine grâce de l’Eternel.
Enfin, selon elle et tenant compte des dispositions règlementant l’interaction spirituel-physique, la défaite ayant été consommée dans le spirituel, les ténèbres conduites par Ouattara en Côte d’Ivoire sont vaincues et aucune réversibilité n’est possible. Il est attendu juste le temps de Dieu pour la matérialisation de cette victoire divine.
Aux dires de la demoiselle, de l’ancienne Côte d’Ivoire est née la Nouvelle Côte d’Ivoire totalement libre. Une nation immensément riche dont des ressources naturelles actuelles voilées par l’Eternel seront révélées. Une nation qui sera une vitrine en Afrique mais malheureusement renfermée sur elle-même et d’accès très difficiles aux étrangers. Ses jeunes ne sortiront pas pour les études mais plutôt, ceux des autres nations y viendront en masse pour acquérir la connaissance.
Quant à son Président Laurent Gbagbo, il sera un mythe que tout le monde voudra voir et toucher… .

Ø Confessions de Petit Kofi (14/04/2014)
Quant à petit Kofi, le chef des gardiens des ténèbres sur la Côte d’Ivoire, il s’est dit être un enfant de 9 ans de teint noir le jour mais un vieux blanc de plus de 70 ans la nuit. Ce qui explique son apparence physique de vieux. Cet enfant qui n’avait jamais été à l’école ni sorti de son village s’exprimait très bien en français.
Lors de la confrontation avec le prophète, suppliant celui-ci de ne pas tirer sur lui, il confirma la délivrance de notre nation et de son président Laurent Gbagbo. Aussi, s’étonnait-il qu’Elysée et ses frères continuaient à les tuer.
L’Eternel ordonna à son serviteur Elysée de déposer son arme sur la table afin que l’autre la soulève. Une épreuve qu’il ne reçut pas. Alors que tous les autres voyaient un jouet, il se mit à expliquer les atouts invisibles de l’arme. Une arme capable de tuer un nombre incalculable de personnes d’un coup quelque soit le lieu où ceux-ci se trouvent.
Dieu demanda que la crosse du fusil lui soit présentée. A la surprise générale, il détecta sur celui-ci ce à quoi nous n’avions jamais fait attention : le dessin d’un aigle royal. Il rappela que c’est ce qui fait la puissance du fusil. C’est cet aigle qui déversait le feu sur eux et sur la Côte d’Ivoire selon petit Kofi. Il indiqua que celui-ci est sur le drapeau de la nouvelle Côte d’Ivoire.
Petit Kofi expliquait en sanglotant pratiquement, pleurant leur perte, combien de fois la nouvelle Côte d’Ivoire était riche. Une Côte d’Ivoire dont les richesses encore cachées seront révélées grâce à l’Eternel après qu’Il l’ait délivrée.
Il n’a pas manqué de revenir sur les efforts vains des ténèbres contre Elysée avant même sa naissance. Il expliqua en outre comment avec l’aide de parents intimes, tout a été mis en place pour m’assécher financièrement de sorte à retourner au pays sans arriver à leur temple. Dans cette optique, ils n’ont pas manqué de détruire le foyer d’une jeune dame au grand cœur résidant en Angleterre qui me soutenait énormément dans mon exil.
Par ailleurs, c’est ce petit vieux qui nous annonça l’attaque physique en préparation contre nous. Il avait présenté l’attaque physique comme étant leur dernier recours après leur défaite spirituelle… .
Les jours qui suivirent sa confession, petit Kofi changea d’apparence. Le ventre redevint normal, les cheveux poussèrent sur sa tête chauve et ses barbes disparurent. Il devint comme les autres enfants de son âge.
Mlle Afi nous dira plus tard que celui-ci aussi avait perdu tous ses pouvoirs mystiques après sa confession et aurait rencontré le Seigneur Jésus.
Rencontré des mois plus tard sur la plage du village, nous fûmes surpris de la joie avec laquelle petit Kofi nous parla de l’amour de Jésus.

Ø Confessions du 27 Août 2014
Alors que l’Eternel avait déclaré les confrontations achevées le 23 avril 2014, dans la nuit du 26 au 27 Août 2014 un groupe de mystiques tenta à un degré moindre une opération surprise identique à celle de la nuit 7 au 8 novembre 2014. La réaction de l’Eternel fut brusque et violente car, selon Mlle Afi, quand Dieu décrète une issue de bataille, même le mystique se devrait d’obéir. Par conséquent, le leader du groupe une dame fut frappée instantanément. Le lendemain, en partie nue, assise à même le sol en plein-air dans le village, elle expliquait à qui voulait l’écouter comment notre Jésus avait vaincu leur dieu.
NB : Concomitamment à cette bataille spirituelle, le propriétaire de la maison depuis la date du 30 novembre 2013 a fait tout pour le tout au plan physique afin de nous vider de sa maison à problèmes.
Sa première tentative fut de nous proposer le 30 novembre 2013 une maison plus spacieuse et luxueuse gratuite à Salt Pond. L’eau et le courant devraient y être gratuits. M. Essel s’étant proposé de tout payer généreusement. Une option que nous déclinâmes respectueusement.
Après la première tentative infructueuse, il entreprit de nous intimider et nous imposer l’arrêt des veillées de prière. L’insuccès dans cette entreprise l’obligea à venir à nous physiquement le 2 décembre 2013 aux environs de 2 H du matin pour ordonner que nous arrêtions la prière au prétexte de gêner les autres locataires. Ce fut également un échec vu que la majorité de ceux-ci prit fait et cause pour nous au regard des confessions publiques de Mlle Afi.
A la suite, il engagea une procédure en expulsion de ma famille de sa maison. Pour clore l’une de ses nombreuses procédures, avant notre expulsion, l’Institution chargée de régler les conflits de location (Rent Control), décida de venir voir de visu ce qui se passait vu que nos auditions relevaient de contradictions profondes. Deux jours avant le jour indiqué pour la visite, l’Éternel ordonna à Mlle Afi de révéler au public dans les détails la nature de M. Essel. Ce qu’elle fit de nuit comme de jour. Informé, le propriétaire qui était pourtant demandeur de l’expulsion ne put venir. Je continuai ma location contre son gré.
C’est finalement, un long procès au tribunal de la commune de Salt Pond qui nous départagea. Nous quittâmes la maison le dimanche 31 mai 2015 avec la satisfaction d’une mission parfaitement accomplie.
Frères et sœurs, voici en quelques lignes un bref résumé des grandes choses que l’Éternel notre Dieu a pu bien faire dans le processus de la reconquête de notre nation combattue, vaincue et mise sous la domination des mystiques franc-maçonniques de tout acabit le 11 avril 2011.
Pourquoi, l’Éternel choisit-il ce moment pour que ce témoignage soit porté à la connaissance du peuple ivoirien ??? Je ne puis donner moi-même un début de réponse !!!
Toutefois, j’ai foi en la Parole qui déclare en Apocalypse12-11 : « Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de leur témoignage,… ». Sachant que depuis Golgotha, le Sang de Christ a coulé pour cette nation qu’il s’est choisi, je ne suis pas loin de croire que ce témoignage soit annonciateur de la honte, la déchéance des ténèbres qui enveloppent notre pays.
Après cette victoire spirituelle confessée de la bouche des mystiques eux-mêmes, nous sommes en droit d’espérer la manifestation physique de cette délivrance de sorte que soit mis fin au martyr dont souffre le peuple ivoirien depuis le 11 avril 2011.
Vu que la bible déclare que ce qui est scellé dans les cieux (dans le spirituel) ne manque jamais d’arriver sur terre, nous considérons la délivrance effective de notre nation déjà acquise au nom de Jésus Christ.
Par ailleurs, ils seront nombreux ceux qui se demanderont : « A quand enfin la manifestation physique de cette gloire de Dieu dans notre nation en décrépitude ? ».
Une telle question ne peut être que légitime dans une nation où malmené par le diable sans aucun recours, avec le cœur meurtri, l’âme en peine, chacun se voit obligé de faire semblant d’être heureux pour sauver sa pauvre vie.
Cependant, souffrez que je réponde comme notre Seigneur Jésus Christ à ses apôtres dans l’Actes des Apôtres, livre 1 verset 7 : « … ce n’est pas à vous de connaitre les temps ou les moments que le père a fixés de sa propre autorité».
Surpris que je fus par le début de la manifestation de la puissance de l’Éternel dont je suis riche du témoignage aujourd’hui, je demeure convaincu que Dieu nous surprendra encore agréablement quant à notre délivrance physique.
A ceux qui s’impatientent dans l’attente du rétablissement du règne de Jésus en Côte d’Ivoire, je dirai que l’Éternel ne tarde pas dans l’accomplissement de ses promesses comme quelques-uns le croient mais Il use de patience envers nous, ne voulant pas qu’aucun ne périsse, mais voulant que tous arrivons à la repentance (2 Pi 3-9).
Cependant, alors que l’Éternel t’annonce l’accomplissement de ta délivrance qui n’attend que d’être manifestée sous peu, il me plait de poser une seule question au peuple ivoirien: « Sommes-nous déjà rendus dignes d’être témoins de l’instauration si proche du règne de Jésus Christ dans notre nation ?». Si oui, soyons en bénis !!! Si non, hâtons-nous pendant que la promesse d’entrer dans le repos de Jésus subsiste encore de sorte que dans pas loin, il ne soit trop tard !!!
Que l’Eternel notre Dieu nous garde !!!

Fait le 05 janvier 2016
Le Ministre Charles Rodel Dosso

LIBERATION COTE D’IVOIRE 2013

LIBERATION COTE D'IVOIRE 2013 dans Songes et Révélations sur la cote d'Ivoire Révolution-populaire-ivoirienne1-293x300Nous sommes restés dans le silence pendant un moment parce qu’il était primordial que nous le fassions. Nous savons bien les risques que nous prenons quant il s’agit de véhiculer les présages de Dieu qui révèlent la chute irréversible de Dramane Ouattara, président désigné des apatrides de Côte d’Ivoire. Outre le fait que nous soyons les cibles du régime moribond et fasciste de Dramane, nous subissons évidemment des attaques spirituelles. Grâce à Dieu, nous avons le dessus, et notre détermination reste toujours debout pour transmettre tous les signes spirituels traduisant la tragédie de Dramane 1er, roi des apatrides. Et annoncer également le pire que Dieu réserve à tous ces agents du mal de sa majesté Dramane 1er, à savoir, Sorro Guillaume et les chefs rebelles bêtement promus au sommet de l’armée ivoirienne sans aucune formation propre à un Etat responsable. Le cas du chef rebelle Foffié Kouakou n’est-il pas le signe des malheurs destinés à eux ?

 

Le temps de Dieu est arrivé, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous reprenons notre plume. Et cela, pour prédire et vivre les derniers moments du président désigné des apatrides de Côte d’Ivoire, Dramane Ouattara. Ainsi, nous marquons notre retour avec cette prédiction troublante (l’auteur nous l’a expédiée le 14 août 2013) qui annonce « novembre noir, 2013 », l’avènement d’une Côte d’Ivoire libérée.
 
Bien avant de vous traduire son message, je voudrais que nous sachions que les voies de Dieu sont insondables. Cet oracle annoncé ne provient pas d’un prophète, d’un pasteur mais d’un artiste connu en Côte d’Ivoire, le nommé Loua Diomandé. C’est en 2007 que l’esprit de Dieu l’a immergé. Et depuis cette date, toutes ses prédictions se sont réalisées. Il avait vu en esprit la mort de la brillante artiste Ruth Tondey. Il tenta en vain de rentrer en contact avec elle, dans le but de la sauver. Sa famille s’y était opposée, en particulier sa sœur ainée qui l’avait traité de sorcier. Et le pire arriva ! Ensuite, il vit un grand bouleversement en Côte d’Ivoire, il était question du renversement du président Gbagbo et de sa déportation dans une prison impérialiste. Et là-dessus beaucoup l’avait pris pour fou, parce qu’au grand jamais personne d’entre-nous ne pouvait croire à cette prédiction. Pour clore ce volet, notons que dans les débuts de notre exil au Ghana, Loua Diomandé avait donné à certains d’entre nous un message de taille, annonçant le retour forcé en Côte d’Ivoire de Blé Goudé et d’autres autorités. Et cela devrait être le déclanchement du déclin de Dramane Ouattara qui se verrait en petit Dieu.
Nous avions eu connaissance des précédentes révélations de Loua Diomandé qui se sont concrétisées, c’est donc l’une des raisons pour laquelle nous assumons la publication de sa prédiction. Il souhaite par conséquent que son message soit au grand jour, malgré le danger qui s’offre à lui d’être dans le viseur du régime fasciste de Dramane.
Retenons alors que le message du serviteur de Dieu se résume en trois volets :
- Le retour du président Gbagbo et La libération de la Côte d’Ivoire ;
- La repentance des ivoiriens qui pèchent par leur comportement ;
- L’élu qui va conduire le ministère de la nouvelle vision de Dieu.

 

LE RETOUR DU PRESIDENT GBAGBO ET LA LIBERATION DE LA COTE D’IVOIRE

  

« … Notre première  annonce en ce jour concerne LE PRESIDENT GBAGBO.
Aujourd’hui, l’Eternel nous permet de vous annoncer sa libération. Cette libération s’est déjà accomplie sur le plan spirituel c’est pourquoi vous le verrez bientôt. Ce n’est plus qu’une question de mois. Il revient reprendre le travail là où on l’avait contraint à le laisser.
En effet,  en esprit, ceux qui avaient ouvert la parenthèse de sang en  1999 sont venus avec à leur tête une épaule très étoilée, la refermer  à la fin de l’année 2013.Et cette parenthèse s’est fermée par le jeu de la symétrie à la même période  que celle de son ouverture.
Qu’elle  bataille  terrible ce fut ? Elle fut si terrible que son écho vibrera encore dans les oreilles des Ivoiriens sur trois générations.
 
Je vous en donne un petit aperçu tel que déroulé dans le spirituel.
Voici que, le ciel est couvert de libellules et de sauterelles cracheuses de feu. Elles s’acharnent. On  ne voit plus le ciel  qui est couvert de cendre, de poussière et de fumée. Il n’y a plus de place  au sol pour poser ne serait-ce qu’un pas. Un fleuve de sang y coule. L’ennemi est coriace. Il a des tonnes de poudre à  brûler dans ses libellules et ses sauterelles. Les redoutables guêpes amies, venues aider à la libération de la Terre Sainte, ne se laissent  pas non plus impressionner outre mesure. Leurs piqûres sont dévastatrices.
Soudain, une détonation d’une puissance jamais entendue : la poudrière qui servait de repère  aux sauterelles et libellules de l’envahisseur vient d’exploser. Pauvre cité balnéaire qui porte le nom du port d’un certain BOUET. La voici emportée par les secousses. Séchez vos larmes frères  habitants de ce lieu.  C’est cela le prix de la liberté. Il l’a dit :  »on ne sort pas d’une guerre comme d’un dîner gala. »
 
Puis, nous voici de retour sur la zone où on dit que tout est plat au sommet : une autre déflagration  intenable fait trembler l’atmosphère. Cette fois-ci  l’antre du corrupteur, l’antre où se concevaient tous les plans diaboliques  pour maintenir nos peuples dans la misère  vient de sauter ! Voyez ses éclats qui volent dans le ciel accompagnés de son oriflamme  décoratrice. Cette oriflamme ornée de trois bandes dont la dernière a la couleur du sang des peuples que le corrupteur avait l’habitude de verser, mais dans lequel il s’est noyé  aujourd’hui.
 
On ne se bat pas contre Dieu.  Le corrupteur est humilié pour toujours. Peuple  digne, voici ta victoire. Cette fois-ci, elle ne t’est pas octroyée, mais tu l’as remportée  au prix de ta foi et de ta détermination. Et te voici fier, bombant ta poitrine de victoire à la face du monde.
Nous avons essayé de vous narrer  un bout de la vision de ce combat de libération, pour que vous ayez une idée de la manière dont certains instruments symboliques de  la domination seront neutralisés. Mais ce qui va se passer en Côte d’Ivoire dans le physique, tenez-vous bien, ne s’est jamais vu dans le monde. Les massacres du RWANDA, du CAMBODGE  ou du VIETNAM croyez-nous n’étaient qu’un jeu d’enfant. Aucun espace du pays ne sera épargné. Seule notre repentance nous sauvera. L’Eternel procède ainsi pour nettoyer son trône. Car ce pays est Sa Patrie. Nous comprendrons un peu plus loin de quoi il s’agit. Mais pour l’heure continuons de parler de notre liberté retrouvée Oui, nous avons la victoire. Mais voici le décor : Tout  est sens dessus dessous. Du gravât, de la ferraille. Mais toujours ce fleuve de sang qui coule à travers monts et vaux et qui décolore la lagune. Un des bras de ce fleuve dégouline des suppôts  de l’imposture d’une pâle copie qui se prenait pour l’originale. Un autre bras coule des veines d’une cupidité qui voulait posséder de force ce qui ne lui était pas dû. Car Dieu, dans son amour éternel, donne à chaque enfant sa part. Et celui qui laisse la sienne et va inquiéter son frère perd même ce qui lui était dû.
 
 À reconstruire. Tout est à reconstruire .Nous voici rassemblant  pierre contre pierre dans l’allégresse car chaque morceau de ces pierres nous appartient désormais en propre et nous les baptisons des noms de nos valeureux ancêtres dont on voulait nous faire douter.
Et nous voilà  euphoriques, coulant le mortier pour  refonder la citadelle lumineuse  que sera la nouvelle Côte d’Ivoire. »
 
LA REPENTANCE DES IVOIRIENS QUI PECHENT PAR LEUR COMPORTEMENT
 
«  En esprit voyez, comme  beaux sont les jours de la renaissance. Beaux avec les Ivoiriens nouveaux. Nous  disons bien : les Ivoiriens nouveaux !
Alors question : Sommes-nous sûr d’être des Ivoiriens nouveaux à l’heure ou sonnera  l’appel pour cette reconstruction ?
Avons-nous la conviction d’être au nombre des élus pour cette tâche prophétique ?
Chers frères exilés  cette question est fondamentale dans la mesure où elle nous mène à l’interpellation que nous avons mission  de faire à votre endroit en ce jour.
Oui en effet, dans quel état d’esprit rentrons-nous dans la nouvelle  Côte d’Ivoire ? Avons-nous compris le message de cet exil que le Seigneur nous a fait vivre ? Avons-nous pu nous assoir face à nous-mêmes et méditer sur nos actes passés  pour situer notre part de responsabilité dans le naufrage dont le pays a été victime sous notre gouvernance et dont l’Eternel dans sa mansuétude  nous sauve ?
 
Nous qui hier : Ministre, DG, responsable de parti, Leader de jeunesse, cadre de l’administration ou simple quidam.
Nous qui hier, avons détourné le pain  destiné à l’orphelin pour construire notre château. Nous qui hier, avons méprisé la veuve pour faire plaisir à la maîtresse. Nous  qui hier, avons laissé le handicapé en pleur pour contenter notre neveu. Nous qui hier, avons laissé le retraité à son sort pour nous offrir des vacances de luxe avec son dû. Nous qui hier, avons fait condamner le petit laveur de voiture pour avoir égratigné notre joyau de voiture. Nous qui hier, avions érigé l’esprit de tromperie en moyen d’action. Nous qui hier,…
Nous qui aujourd’hui, ne pouvant supporter les affres de l’exil, nous laissons tenter par l’argent venant de l’outre-tombe  et acceptons de livrer  honteusement  notre frère dont nous jalousons la valeur.
 
Avons-nous vraiment fait notre mea-culpa pour espérer rentrer dans la Côte d’Ivoire refondé ? Avons-nous les mains propres ? Aurions-nous pu passer l’épreuve de  vérité sans faillir comme vient de le réussir le Président GBAGBO?
Nous voyons certains, lancer des œillades critiques à l’endroit  de l’actuel pouvoir. Frères, sachez que si l’Eternel a laissé prospérer ces gens pour un temps, c’est pour que, par un jeu de rétroviseur vous puissiez vous rendre compte à travers les actes, de l’hideux visage du comportement de certains parmi vous quand vous étiez assis dans ces mêmes fauteuils. Frères, ne nous perdons donc pas dans des envolées lyriques inutiles. Mettons plutôt à profit  le peu de temps qui nous reste en exil pour poser un acte méritoire qui bénéficiera à la nouvelle Nation : LA REPENTANCE.
 
Et puis, pourquoi jugez-vous ceux que Dieu a déjà jugés et condamnés ? Il est écrit ; « ne jugez pas si vous ne voulez pas être jugés ». La Côte d’Ivoire nouvelle attend de vous d’être des hommes nouveaux. C’est cela l’essentiel. Le temps presse. Nous vous disons : repentez-vous, repentons-nous maintenant que cela  est encore possible.
 
Dieu dans son amour maternel et sa puissance paternelle, vous accorde une seconde chance. Ce à quoi ces autres n’auront pas droit. Croyez-vous qu’ils ne sont pas eux aussi les enfants de Dieu ? Personne n’est né sur cette terre à l’insu de Créateur.
 
 Ou alors pensez-vous que vous êtes meilleurs qu’eux ? Si vous avez cru cela ne serait-ce qu’un seul moment  détrompez-vous. Car, même la prouesse que vous croyez avoir réussie et pour laquelle vous ne pouvez vous contenir de ferté, en réalité c’est Dieu  qui l’a faite. Il fait et défait. Il vous rehausse comme il vous rabaisse. Il est l’Absolu. L’apprenti gbaka d’hier n’est-il pas officier de l’armé aujourd’hui, alors que les vaillants soldats fabriqués dans des écoles prestigieuses croupissent dans les geôles s’ils ne sont pas en exil ?  Les puissants ministres d’antan  ne sont-ils pas en exil ou en prison tandis que les chefs rebelles  d’hier se font acclamer sur les tapis rouges à travers le monde ? Dieu est le maître des contrastes et des contradictions. C’est pourquoi tout genou doit fléchir pour cette repentance.
 
Regardons notre  Président  GBAGBO, il a accepté l’humiliation. Et comme le CHRIST, il a porté sur lui le poids de tous nos péchés. Aurions-nous pu faire de même pour lui ? Dieu connaît son cœur, c’est pour cela qu’Il a sa main sur lui. Par conséquent, que quiconque refuse de se défaire de ses mauvais attachements ne soit pas surpris de se voir à l’écart. Que nul ne se sente indispensable.  Car GBAGBO tient son pouvoir de Dieu. L’Eternel l’a choisi et établit sur la Côte d’Ivoire. Les hommes  pour l’accompagner dans sa mission, Dieu peu en susciter autant qu’il voudra.
 
Peuple digne, on  peut  faire semblant devant  l’homme, comme certains l’ont fait par le passé. Mais  vous ne pourrez  jamais vous soustraire au jugement de Dieu qui voit  au-dedans de vous. C’est pourquoi, chacun recevra désormais  au prorata  de son engagement et de son amour pour ses frères de même que sa détermination à la cause de cette partie qui est aussi désormais celle de DIEU.
 
Ne restez donc pas assis en l’exil pour déjà dessiner des postes ministériels à votre mesure. L’Eternel attend votre repentance. C’est  à ce prix que vous bénéficierez de cette deuxième chance qu’il vous accorde.
De toutes les manières, Il n’y aura plus de complaisance.  Le poste de responsabilité ne sera plus ce cadeau qu’on offrait à des partisans pour servir  de prébende à des familles tentaculaires
 
Chaque responsable  sera désormais semblable à un chef militaire aux commandes de travaux de ruche. Car  nous aurons  non seulement le défi  de rattraper 50 ans de retard,  mais aussi la charge de  discipliner un peuple qui devra  vivre dans la crainte de son Seigneur et le respect de ses lois. Car l’Eternel vivra avec nous. »
 
L’ELU QUI VA CONDUIRE LE MINISTERE DE LA NOUVELLE VISION DE DIEU
 
« Peuple digne, la Côte d’Ivoire est la Patrie de DIEU. Cela avait été souvent annoncé et ressassé par nos hommes de DIEU. Mais les avions-nous crus ? Et bien par notre voix, l’Eternel confirme sa promesse.
 
LE SEIGNEUR JESUS CHRIST a décidé  de vivre avec nous et en nous pour l’éternité.
… Dieu a choisi un homme pour sa deuxième venue sur terre. Je vous dévoile maintenant son identité : Il se nomme SIBI PAULIN… »
Ainsi donc, la prédiction de Loua Diomandé se termine sur une précision assez révélatrice et déterminante : «  En cette fin de l’année 2013, la Côte d’Ivoire sera libérée. Dieu suscitera à cet effet, des hommes avec à leur tête un des généraux qui ont fait le coup d’état de 1999. En cette même fin 2013, Dieu suscitera une avocate anglaise qui se joindra à l’équipe de la défense et elle y pèsera de tout son poids et Le Président GBAGBO sera libéré. Les militaires après avoir pacifié le pays, le remettrons plus tard à son Président désigné par Dieu qui est LAURENT GBAGBO… »
 
oracles-madiba

Sept (07) trompettes d’or ont sonné sur la Côte d’Ivoire

Sept (07) trompettes d’or ont sonné sur la Côte d’Ivoire dans Divine Révélation sept-trompettes-300x224Je suis le révérend Koffi Obina Jonathan. Je suis ivoiro-nigérian. J’ai passé toute ma vie en côte d’ivoire au quartier Biafra à Treichville. Mon père est nigérian et ma mère baoulé de Sakassou, j’ai très vite quitté la maison familiale pour la rue car mon père fut polygame donc n’avait pas de système fort pour nous contrôler. 
 
 
C’est dans les rues que j’ai accepte Jésus qui a donné un sens à ma vie. Présentement je suis au Nigéria où je mène ma vie et mon ministère dans le seigneur. Je suis sortie de la Côte Ivoire avant les évènements douloureux que je regrette pour ma patrie parce que le seigneur m’a dit de sortir parce qu’il aurait la guerre. Je suis un homme de Dieu qui aime la discrétion parce que ce n’est pas la première fois que le seigneur me parle de la côte d’Ivoire. Je n’aime pas la presse et d’ailleurs je fais toute chose sous recommandation du Saint Esprit. Je voudrai vous rassurer que je suis très éloigné des chapelles politiques.
 
 
Aujourd’hui mon Dieu m’a dit : « Fils écrit et fait connaitre maintenant ce que je t’ai révélé pour prévenir mon peuple de ce qui adviendra ». Les attaquent répétées que nul ne peux et ne pourra arrêter sont des signaux forts. vous pourriez me blâmer et me traiter de tous les noms, je m’y suis psychologiquement apprêter .Je comprendrai ces personnes parce qu’il y a tellement eu de messages ou de prophéties imbibés d’objectifs politiques avant et après les élections présidentielles Côte d’Ivoire de 2010 sur le pays que certains sont devenus incrédules et ne croient plus à une intervention quelconque de Dieu pour pays qui incontestablement est le choix spirituel de Dieu.
 
 
Beaucoup de mes collègues ne seront pas d’avis avec la publication de ce message parce qu’être Pasteur, prophète … aujourd’hui en côte d’Ivoire nécessite assez de courage et de foi .nous savons que les saints y sont régulièrement tués parce qu’il leurs sont reprochés d’avoir soutenu l’ex-président de la république déporté à la Haye .Mais l’heure est déjà venu où ces crimes vont cesser et la parole de Dieu va rentrer en phase d’application ; c’est un décret divin. Comprenez que Dieu a utilisé beaucoup de peuple pour asservir son peuple Israël et vous savez comment il a traité par suite ces mêmes canaux utilisés comme verge.
 
 
Alors si vous écoutez et croyez en ce message vous vous sauverez vous-même et vos familles si vous suivez simplement les recommandations divines à la fin de ce message.
 
 
SACHEZ QUE DIEU A DECIDE DE NETTOYER LA COTE D’IVOIRE.
 
 
 
J’ai vu sept (07) trompettes d’or sonner sur la Côte d’Ivoire sans l’aide d’une main et d’une personne comme la pierre qui avait frappée les pieds de la statue du roi Néboucadnetsar sans le secours d’aucune main et qui l’a brisée puis est devenue une montagne qui remplissait la terre dans Daniel 2v34-35. « Tu regardais lorsqu’une pierre se détacha sans le secours d’aucune main, frappa les pieds de fer et d’argile de la statue et les mit en pièces. Alors le fer, l’argile, l’airain, l’argent et l’or furent brisés ensemble, et devinrent comme la balle qui s’échappe d’une aire en été, le vent les emporta, et nulle trace n’en fut retrouvée. Mais la pierre qui avait frappé la statue devint une grande montagne et remplit la terre ».
 
 
Des sons de trompettes, sortaient des vents violents et terribles que personne ne pouvait empêcher ni arrêter qui emportaient toute chose à la surface de la terre de la Côte d’Ivoire. Tout s’écroulait à une vitesse terrible, les maisons, les arbres, les montagnes, les collines, les animaux, les hommes, les eaux étaient emportées par le vent des sept (7) trompettes qui sonnaient comme au temps du déluge de Noé qui a tout englouti enfin de rétablir le nouveau monde.
 
 
Elles continuèrent à sonner et les vents soufflaient de plus en plus forts. La saleté du sol était aussi ramassée et jetée dans la mer. Le sol était plié comme on plie une natte, un tapis et attaché puis jeté dans un grand feu. Il y avait des cris des hommes et des animaux. Tout était dans les ténèbres. Je tremblais et pleurais beaucoup et la voix du Seigneur me dit : « Tu verras, tu entendras et prophétiseras de ma part sur beaucoup de peuple et des nations » a Bible dit dans Apo 10v21 « Puis on me dit : il faut que tu prophétises de nouveau sur beaucoup de peuple, de nations, de langues et de rois » La voix du Seigneur me dit encore dans Apo 14v7 : « Craignez Dieu et donnez lui gloire car l’heure de son jugement est venue, et adorez celui qui a fait le ciel et la terre et la mer et les sources d’eaux ». Puis il ajouta dans Apo 11v15 « Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ et il régnera au siècle des siècles » Après ces paroles une grande lumière me parut et le calme revint peu à peu, la lumière dissipait les ténèbres aussi peu à peu. La Côte d’Ivoire était vide , calme et dans la lumière et il y avait une paix qui ne venait pas des hommes mais de Dieu que je ne pouvais décrire. Et j’entendis de nouveau la voix de l’Eternel me dire : « la paix et la présence de mon Esprit vous suffit, comme je l’ai dis à Paul que : Ma grâce te suffit, je ferai renaitre dans le chaos et la faiblesse ce qui est saint pour me donner gloire. C’est la présence de mon Esprit qui donne une paix sûre » 2cornt 12v9 : « Et il m’a dit ma grâce te suffit car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse afin que la puissance de Christ repose sur moi ».
 
 
Le calme, la tranquillité et la paix venaient de la lumière et elles grandissaient de plus en plus ensemble. Au fur et à mesure que la lumière grandissait, elle chassait les ténèbres, le ciel s’éclaircissait et brillait sur toute chose, sur la surface de la Côte d’Ivoire. Le calme, la tranquillité et la paix ne cessaient de grandir. Je le sentais et il m’était difficile de le décrire. C’était magnifique et glorieux .J’avais des larmes de joie et un grand sourire à la vue de ces choses et les paroles du Seigneur me remplissaient le cœur.
Jean 14v27 : « Je vous laisse ma paix, je vous donne ma paix, je ne vous la donne pas comme le monde vous la donne, que vos cœurs ne se troublent point et ne s’alarment point. »
 
 
Jean 16v20-22 : « En vérité en vérité, je vous le dit, vous pleurerez, vous vous lamenterez et le monde se réjouira, vous serez dans la tristesse mais votre tristesse se changera en joie. La femme lorsqu’elle enfante éprouve de la tristesse parce que son heure est venue mais lorsqu’elle donné le jour à l’enfant, elle ne se souvient plus de la souffrance à cause de la joie qu’elle a de ce qu’un homme est né dans le monde ; vous donc aussi vous êtes maintenant dans la faiblesse et votre cœur se réjouira et nul ne pourra ravir votre joie »
 
 
Jean 16v33 : « je vous ai dis ces choses, afin que vous ayez la paix en moi, vous aurez des tribulations dans le monde mais prenez courage, j’ai vaincu le monde » puis me dit encore : Apo 21v5-6 « Et celui qui était sur le trône dit : voici, je fais toute chose nouvelle et il dit écrit car ces paroles sont certaines et véritables ; et il me dit fait ! je suis l’Alpha et l’Oméga, le commencement et la fin. A celui qui a soif, je donnerai de la source de l’eau de la vie gratuitement ».
 
 
En regardant au ciel, une forte pluie tomba et tout se mit à pousser à une vitesse incroyable sur la surface de la Côte Ivoire sans l’aide de qui que ce soit. La pluie qui tombait sur la terre devint un fleuve qui coulait dans tout le pays. Du Nord au Sud, de l’Est à l’Ouest ; tout poussait grâce à ce fleuve qui parcourait le pays comme dans la parole. Apo 22v1-2 : « Et il me montra un fleuve d’eau de vie, limpide comme du cristal qui sortait du trône de Dieu et de l’Agneau. Du milieu de la place de la ville et sur les deux bords du fleuve, il y avait un arbre de vie produisant douze (12) fois des fruits, en rendant son fruit chaque mois et dont les feuillages servaient à la guérison des Nations »
 
 
Genèse 2v10-14 : « Un fleuve sortait d’Eden pour arroser le jardin et de là il se divisait en quatre (04) bras… » S’était comme le fleuve dans Ez 47v1-12 (lisez) Tout était pur et saint et la voix du Seigneur me dit Esaie 44v3-5, Esaïe : 41v 18-20 et Esaïe : 65v17-25.
 
 
Après je vis au Plateau, à la place de la République où était la statue, qu’elle n’était plus. Et un trône blanc descendait du ciel, le Seigneur était assis sur ce trône et son visage brillait comme le soleil dans toute sa force. Je tombai face contre terre et la voix du Seigneur me dit : « Par le Sang de l’Alliance, tu peux voir ton Seigneur » puis j’ai dit : je réclame ton sang sur moi, le sang de l’Alliance de Jésus sur moi ». Je me relevai, mais j’étais un peu éloigné du trône qui descendait et était suspendu environ 3 à 4 mètre du sol .Une grande clef en Or sortit du sol de la place de la République du lieu où était anciennement la statue et entrait dans les mains du Seigneur. La voix du Seigneur me dit : « le trône et la clef de ma nation sont désormais entre les mains de son Seigneur et de son Dieu et il ouvre toutes les portes en sa faveur, en la faveur de sa renaissance et de sa transformation à sa gloire, Car elle sera un modèle pour les peuples et les nations. Le Seigneur me dit encore : « lève-toi, prêches l’Amour et le Pardon, que personne ne se donne gloire ». Et j’ai vu des hommes et des femmes par millier, habillés en blanc et donnant gloire à Dieu, chantant des cantiques à la gloire de Jésus Christ.
Que Dieu vous bénisse ! Jésus reviens, revenez à lui dans la véritable repentance et conversion pour le salut éternel de vos âmes.
 
 
1- Les 07 Trompettes : c’est le jugement de Dieu
 
 
2- Les vents des 07 trompettes : c’est la vengeance de Dieu et la délivrance
3- Le grand feu : c’est l’épuration comme quand l’Or passe au feu pour devenir pur
4- Les sols roulés comme une natte ou un tapis : c’est l’ancienne CI des années 60 et les hommes du passé qui disparaitront par la puissance de Dieu.
5- Les maisons, les arbres, les animaux, les collines, les hommes, les montagnes… qui s’écroulent : c’est le système ancien, le système colonial et les hommes qui marchent dans le passé et non dans l’avenir selon Dieu qui seront balayé par le vent. C’est aussi l’ancienne alliance qui s’écroule pour faire place à la nouvelle.
6- Les cris terribles : ce sont les douleurs, la souffrance qu’apportent le jugement, la vengeance de Dieu sur la CI contre tout ce qui est vieux et ancien. C’est ainsi la douleur de la nouvelle naissance d’une CI plus juste et agréable à Dieu. Puis la mort de tous ceux qui veulent la maintenir dans le passé et la volonté du diable.
7- Les ténèbres : C’est beaucoup de douleur, de souffrance et le combat avec les forces du mal des ténèbres qui seront vaincus.
8- La lumière : C’est la présence de l’Esprit de Dieu qui chasse les ténèbres et les forces des ténèbres pour établir bonnes choses qui seront favorables au développement : Le Calme, la Tranquillité et la Paix. En d’autres termes le « Repos »
9- La Paix : C’est la présence de l’Esprit du Seigneur car c’est ce qui apporte la véritable Paix.
10- Faiblesse : C’est le chaos et c’est en cela que Dieu établira l’ordre de sa volonté parfaite. Parce que c’est à partir de rien que Dieu a créé le monde par la puissance de sa parole et de son Esprit. La Bible dit que la terre était informe et vide, et il y avait des ténèbres à la surface de la terre et l’Esprit de Dieu a utilisé ce chaos pour rétablir l’ordre de sa volonté en créant à partir du néant le monde. La bible dit qu’il prend les choses faibles pour confondre les fortes, il prend les choses folles pour confondre les sages et les choses viles pour confondre ce qui existe, ce qui est bon selon l’homme.
L’Esprit de Dieu dit : J’anéantirai la sagesse des sages, l’intelligence des intelligents.
1co.1v27-29 ; Ep 2v9, 1co.1v19
La faiblesse, c’est aussi l’humilité dans laquelle Dieu voulait voir Paul pour faire éclater sa gloire. Car la Bible dit : « l’humilité précède la gloire »
11- La forte pluie : C’est la bénédiction du ciel, de la rosée
Le fleuve qui coulait dans tout le pays : C’est l’onction de la restauration de Dieu.
12- Tout ce qui poussait : c’est la renaissance de la nouvelle vie
La place de la République, elle sera rebaptisée selon Dieu : « la place de l’indépendance », c’est donc l’indépendance véritable selon Dieu.
13- Le trône : C’est le règne du Seigneur dans le pays et sur le pays.
14- La clef : C’est la restitution de l’héritage aux vraies propriétaires
15- Les hommes et les femmes en blanc : Le nouveau peuple de la CI imbibé de la marque de Dieu.
J’ai vu les mêmes trompettes sonner encore au total sept (07) et la voix du Seigneur me répéta ses paroles dans Ap 19v1-3 « …Alléluia ! Le salut, la gloire et la puissance sont à notre Dieu parce que ses jugements sont véritables et justes ; car il jugé la grande prostituée qui corrompait la terre par son impudicité et il a vengé le sang de ses serviteurs en le redemandant de sa main. Et il disait une seconde fois : Alléluia !… Et sa fumée montait au siècle des siècles »
 
 
Lorsque les 07 trompettes se mirent à sonner, les tonnerres grondaient et les éclairs éclataient en traversant le ciel. Je me retrouvais encore à Abidjan sur le Pont De Gaule et je vis de l’autre côté des serviteurs et des servantes de Dieu sur le pont Houphouët BOIGNY qui priaient.
Les 07 trompettes sonnaient de plus en plus fort sur lez pays et dans tout le pays, et leurs sons imposèrent un calme plat. Pendant qu’elles sonnaient, les tonnerres dans le ciel grondaient terriblement et les éclairs étaient très violents. L e ciel devint blanc, très blanc et rempli de feu, de flamme de feu.
Je vis une porte s’ouvrir dans le ciel et la voix du Seigneur me dit : Apprêtes-toi à entrer dans la bataille et les habits de soldats me fut donné et ainsi qu’à ceux étaient sur le pont Félix Houphouët BOIGNY. J’entendis encore la voix du Seigneur me dire : Ap 19v11-18 « Puis je vis le ciel s’ouvrir et voici paru un cheval blanc, celui qui le montait s’appelle Fidèle et Véritable et il juge et combat avec justice, »
Aux mêmes instants les deux ponts se brisèrent et tombèrent au fond de la lagune.
 
 
Aussi, je vis des chevaux noirs, très noirs et les hommes, les femmes vêtus de noir étaient assis sur eux sortaient de la lagune. Un autre groupe sortait de la terre qui avait ouvert sa bouche. Ils étaient nombreux et très furieux. A la tête de ceux qui sont sortis de la lagune, il y avait un homme géant, une femme parée de bijoux, qui brillait et un albinos à leur côté.
 
 
A la tête de ceux qui sortaient de la terre, il y avait un homme avec plusieurs bêtes féroces et méchants qui rougissaient, grognaient et hurlaient terriblement disant : Sang ! Sang ! Sang ! J’étais effrayé et la voix me dit : « n’écoute pas, ne regarde pas, car la victoire est pour ceux qui regardent à celui qui a tout vaincu à la croix » Comme Moïse a dit au peuple d’Israël de regarder au serpent d’airain. « Regardez-moi ! J’ai vaincu le monde ! J’ai vaincu Satan ! J’ai vaincu la mort et le séjour des morts ! Je tiens les clés entre mes mains, j’ai vaincu toute chair et la parole du Seigneur me revient dans le cœur dans Jean 3v14-15 : « Et comme Moise éleva le serpent dans le désert, il faut de même que le fils de l’homme soit élevé afin que quiconque croît en lui aie la vie éternelle. »
 
 
Et dans Nombre 21v8-9 : « L’Eternel dit à Moise, fait toi un serpent brûlant et place le sur une perche, quiconque aura été mordu et le regardera, conservera la vie, Moise fit un serpent d’airain et le plaça sur une perche et quiconque avait été mordu par un serpent et regarda le serpent d’airain conservait la vie ».
 
 
 
J’ai donc compris qu’il faut regarder au Seigneur dans le combat et l’écouter plutôt qu’écouter les autres car il est l’Eternel des Armées puissant dans les combats. Et sa parole me revient dans Deut 20v1à 4 : « lorsque tu iras à la guerre contre tes ennemis et tu verras des chevaux et des chars et un peuple plus nombreux que toi tu ne les craindras point car l’Eternel ton Dieu qui t’a fait monter du pays d’Egypte est avec toi. A l’approche du combat, le sacrificateur s’avancera et parlera au peuple. Il dira : Ecoute, Israël ! Vous allez aujourd’hui livrer bataille à vos ennemis. Que votre cœur ne se trouble point, soyez sans crainte, ne vous épouvantez pas devant eux car l’Eternel votre Dieu marche avec vous pour combattre vos ennemis pour vous sauver ».
 
 
Je décidai de regarder au Seigneur vers le ciel de toutes mes forces et comme je regardais, des chevaux blancs montés par des hommes et des femmes en blanc, parurent dans le ciel et prêt au combat. Ils étaient calme et une grande confiance dans le Seigneur se lisait sur leur visage et se sentaient par sa présence.
 
 
Ceux qui étaient sorti de la terre et de la lagune faisaient beaucoup de bruits et étaient furieux. En un clin d’œil, les hommes et les femmes assis sur les chevaux en blanc attaquèrent et frappèrent ceux qui étaient sur les chevaux noirs et leur chef. Ils périrent tous comme l’armée de Pharaon qui fut engloutie par la mer rouge. Ils disparurent tous et je vis au sol 60 personnes mortes ; il y avait aussi des combats dans tous le pays, villes, villages, quartiers… et tous les ennemis étaient vaincus et périrent comme au temps d’Esther dans Est 9v1-16.
 
 
RECOMMANDATIONS
 
 
1- Proclamer le Ps 51 (12 fois) et se repentir véritablement.
2- Ne pas s’attaquer aux étrangers et aux personnes innocentes.
3- Ne pas agir par vengeance et par haine (Jacques 1 : 20)
4- Manifester, prôner le pardon et l’amour (1 Jean 4 : 16 , 1 Jean 4 : 7 à 11 , 1Jean 4 : 20 à 21 )
5- Ne pas faire de chasse aux sorcières.
6- Trois jours de jeûnes comme ESTHER pour la protection de votre famille et de vos êtres chères.
7- Appliquer l’huile sainte ou l’huile d’onction ou de l’eau bénite dans sa maison
8- Proclamer le Ps 91 (12 fois)
9- Proclamer 12 fois la prière dans Mathieu 6 : 9 à 13 et dire que père que ton règne et ta volonté viennent sur ma nation la Cote d’Ivoire au nom de Jésus !
10 Louer et adorer Dieu dans votre maison vous et toute votre famille .
11- Réclamer le sang de Jésus sur vous et sur la terre, le ciel et la mer de la Cote d’Ivoire.
12- Remercier le Seigneur et croire en sa promesse.
 
 
NB : Faite partager ce message au vaillant et chaleureux peuple de Cote d Ivoire pour sauver vos frères, sœurs… etc
Pour l’explication de la révélation 2, veuillez écrire dans ma boite électronique.
Rév. Obina Koffi Jonathan
E-mail:okoffijonathan@yahoo.com
 
Rév. Obina Koffi Jonathan

L’Armée Céleste est en place pour la libération de la cote d’ivoire

L’Armée Céleste est en place pour la libération de la cote d’ivoire dans Songes et Révélations sur la cote d'Ivoire jésus-300x224A tous ceux qui ne savent pas la teneur des attaques actuellement en cours.
Sachez que ces attaques ne sont pas faites des mains d’hommes. Cette Guerre est spirituelle et on vous l’a dit depuis. Mais seuls ceux qui écoutent et qui ont la crainte de Dieu peuvent comprendre où le percevoir.
 
 
Même si les Résistants ou Patriotes ont une revanche à prendre, ou sont en préparation de je ne sais quoi, Dieu ne mélange pas sa gloire avec celle des hommes. On vous a dit que ça allait dépasser l’entendement humain. Ce n’est ni une histoire de combattants FDS, ni de Patriotes. Ce que l’on attend de vous c’est la repentance car un nouveau soleil va se lever sur la Côte d’Ivoire et ses rayons illumineront l’Afrique et partant le monde entier.
 
Ce sera comme un ‘’Séisme de nouvelles’’ qui va parcourir le monde….
C’est le temps de Dieu qui est arrivé et le processus ne peut plus être arrêté. Tous le monde a été informé de se repentir, ceux qui pouvaient le faire l’ont fait ou continue. 
Les décrets dans le monde spirituel sont déjà pris et ce qui va arriver n’est qu’une question de jour que ceux qui veulent croire croient que ceux qui ne veulent pas s’abstiennent.
 
 
C’est l’Armée Céleste qui a décidé de troubler le sommeil des ennemis de la Côte d’Ivoire en attendant la grande finale prévue pour le mois de septembre 2012.
 
Mois j’avais fait 2 rêves sur ceux qui attaquent qu’on ne peut voir actuellement. Leur technique telle que présentée ne peut être maitrisée par une armée terrestre.
Après ces 2 rêves j’ai été informé par une sœur qui prie beaucoup vers la fin du mois de Juillet 2012 de ce qui allait arriver dans le mois d’Août 2012 que nous traversons.
Ecoutez bien ce qu’elle m’a dit et qui se confirme actuellement.
 
 
Elle m’a dit que le Seigneur Jésus lui a révélé qu’il y aura 11 attaques prévues dans le mois d’Août 2012 et que c’est lui-même qui est à la base pour laver l’affront qu’on a jeté sur lui et son Eglise et qu’on ne saura pas qui les a orchestré.
Et comme à leur habitude ils iront arrêter d’innocentes personnes (ça c’est l’entrée en matière).
Il y aura après une accalmie.
Mais pendant ces événements certains prendront peur pour mettre leur famille à l’abri.
Mais ceux qui pensent que le monde a été crée par eux vont banaliser les attaques et seront surpris en Septembre 2012 ou tous va dégénérer (Wait and See). 
 
 
Elle est également informée de toutes les rencontre des autorités actuellement et leur manigance et qu’elle combat spirituellement toute leur vilaines actions. Même le carrefour où ces personnes vont enterrer, faire des sacrifices de toute sortes. Le Seigneur Jésus ou la Vierge la réveille quand ses personnes doivent se réunir pour quelle prient avec son groupe pour tout gâter dans le spirituel. Elle m’a également dit que la situation difficile du pays est voulue par le Seigneur Jésus lui-même. Rien ne réussira aux autorités en place. Ils auront au départ un semblant de réussite qui deviendra un échec. 
 
 
Voilà la vision telle qu’elle me l’a expliquée.
Elle m’a dit que l’armée céleste est déjà là, elle m’a décrit même l’élégance des combattants, leurs armes et leur gabarit leurs engins de déplacement. Elle a promis me faire des esquisses puisque les visions et révélations se font tous les jours.
Elle m’a dit que l’Armée Céleste patrouille tous les soirs. Elle voit les soldats tous les jours. Ceux qui prient et qui ont un 6ème sens développé peuvent les voir. Le Seigneur l’en informe de leur mouvement et qu’elle cause même avec certains chefs de bataillons.
 
 
Pour preuve, elle m’a dit que la fraîcheur que nous sentons actuellement est signe de leur présence et que cette fraicheur va s’amplifier les jours à venir pour devenir insupportable.
 
 
Pendant la grande finale, les ennemis de la Côte d’Ivoire se battront avec des soldats qu’ils ne voient pas. Les ténèbres vont s’emparer du pays pendant ce temps et qu’il aura un grand vent qui va souffler du nord au sud qui va tout arracher. Tout ce qui est ‘’pourri’’. Il y aura une grande confusion.
Les anges de la mort planeront dans les airs pour nettoyer tous les soldats ennemis que vous voyez. 
 
 
Toutes les armes stockées au 43ème BIMA seront détruites en premier on attendra une grande détonation et les gens se demanderont qu’est-ce qui se passe. Ce sera le signe annonciateur et personne ne pourra s’échapper en ce moment et le camp même sera nettoyer dans les événements. ONU-CI, FRCI, Dozo, seront également nettoyés. Il faut les regarder pour la dernière fois car rien ne restera, rien de ce que vous voyez actuellement. 
 
 
Personne n’entrera dans la maison de quelqu’un pour un quelconque règlement de compte, le Seigneur vient lui-même en justicier et il postera des anges pour protéger ceux qui lui sont fidèles. 
 
Les gens seront surpris. Ceux qui ont apprêté les armes pour faire la peau aux partisans de Gbagbo. Ce qui vient dépasse Gbagbo lui-même.
 
 
Après ce nettoyage le nord de la Cote d’Ivoire qui était déjà en souffrance sera maudit pour avoir soutenu la rébellion. Rien ne poussera sur ce sol à cause de la méchanceté des fils du nord qui ont pactisé avec le diable et qui ont privé leurs semblables de nourriture, maisons, médicaments etc… et qui ont même tué gratuitement. Les gens du Nord viendront après la malédiction quémander dans le sud. 
Le jour de la grande finale prévu en Septembre, tout leur armement sera détruit où qu’il soit par les anges.
Ce n’est pas de la blague. 
 
Ils verront avec quoi ils combattront. On ne défie pas Dieu Impunement.
Ce n’est pas parce que la justice de Dieu tarde à venir que l’on va douter de son existence et entrainer nos semblables dans nos pensées fantaisistes.
 
Si après tant d’attaques, on n’a pas pu identifier les auteurs c’est qu’i y a problème pour notre sécurité et on ne fait pas des nomination honorifique dans l’armée quant elle prend de l’eau partout. A quoi tout ça rime ? est-ce pour éloigner les chefs en question des troupes ?
 
 
Frères du nord, ce qui vient n’est plus une affaire de Gbagbo, personne n’aura à le constester parce que ça ne vient pas des mains d’hommes et c’est ce qui fera l’unanimité. La france rentrera forcement en guerre, ce qui est un des signe, elle prendra le commandement de l’ONU le 30 Août 2012 ce qui confirme la date d’achoppement prévue pour Septembre 2012, l’ONU-CI y est déjà hors. C’est la France qui est la tête de proue. François Hollande ne peut rien changé. Il est temps de revoir vos positions. On ne dira pas que je ne savais pas.
En bon attendeur salut.

 

Par MBG le 17 Aout 2012 à 08:00
 
Source : Afrik53

Israël : Exclusive ! Ouattara négocie la reprise des exportations de Diamant ivoirien pour financer un projet secret !

Israël : Exclusive ! Ouattara négocie la reprise des exportations de Diamant ivoirien pour financer un projet secret !  dans Actualité alassane-d-outraLes informations viennent de nous parvenir d’Israël. Et nous nous faisons le devoir de vous informer. Le voyage en Israël conduit dans la précipitation par Ouattara, a pour ordre du jour unique : la reprise de l’exportation du Diamant ivoirien. 

Mais pourquoi le Diamant, pourquoi Israël comme destination et non ailleurs, dans un autre pays ? 

Suivez avec une attention particulière, les révélations exclusives que la Révolution Permanente fait sur ce voyage que certains patrons des milieux diplomatiques baptisent en rigolant « the blood diamond trip », c’est-à-dire, « le voyage du Diamant pour le sang ». 

Le commerce du Diamant est contrôlé presque entièrement par le Lobby juif. Qu’il s’agisse des importations qui partent vers l’Europe, les Etats Unis d’Amérique ou ailleurs dans le reste du monde, c’est le Lobby juif qui reçoit en dernière main, le Diamant exporté ou importé. 

Depuis 2000, tirant les leçons des guerres civile en Sierra Leone et en Angola, lesquelles ont été financées par le commerce illicite du Diamant par les groupes rebelles, « les pays producteurs de diamants d’Afrique australe se sont réunis à Kimberley, en Afrique du Sud, pour débattre des moyens à employer pour mettre un terme au commerce des « diamants de la guerre » et pour veiller à ce que le commerce des diamants ne finance pas les activités de mouvements rebelles violents et de leurs alliés visant à déstabiliser des gouvernements légitimes. 

En décembre 2000, l’Assemblée générale des Nations Unies adopte une résolution historique en faveur de la création d’un cadre de certification international pour les diamants bruts. En novembre 2002, les négociations entre les gouvernements, des représentants de l’industrie internationale du diamant et des organisations de la société civile aboutissent à la création du système de certification du processus de Kimberley (SCPK). » Le « Processus de Kimberley » est alors né. 

« Le système de certification du processus de Kimberley (SCPK) impose à ses Etats participants, de nombreuses conditions avant de leur permettre de certifier que la vente de diamants bruts ne sert pas à financer un conflit armé et d’éviter que les diamants des conflits n’arrivent sur le marché légal ». 

Ainsi, depuis l’éclatement de la rébellion armée de 2002 et les premiers rapports des Renseignements américains sur le trafic illicite de Diamant entre le MPCI rebaptisé après Forces Nouvelles puis FRCI par Alassane Ouattara et les terroristes de AQMI, la Côte d’Ivoire sous le coup de sanctions des Nations Unies et ne fait pas de commerce de diamants bruts. 

Or, aujourd’hui, le régime Ouattara est très asséché financièrement alors qu’il ambitionne de se maintenir au pouvoir dans un environnement de rejet quasi général manifesté par le peuple. En effet, en décembre 2011, les élections législatives organisées par le régime Ouattara et ses alliés du RHDP ont subi un désaveu cinglant du peuple ivoirien, qui a observé un taux d’abstention de 85 à 87%. 

Depuis lors et quelques mois auparavant déjà, le régime Ouattara s’est lancé dans une politique d’épuration à la fois politique et ethnique qui a fini par plonger la Côte d’Ivoire dans une paupérisation généralisée avec son cortège de massacres de civils et d’affrontements entre mercenaires recrutés pour renverser Laurent GBAGBO et qui faute d’avoir été payé, ont décidé d’occuper les terres rurales de l’Ouest ivoirien en expropriant les autochtones pour créer un territoire de mercenaires à l’intérieur du territoire ivoirien. Ainsi, ses seigneurs de la guerre, alliés hier à Ouattara, ont abattu 7 soldats des casques bleus de l’ONUCI, la mission de l’ONU en Côte d’Ivoire, après que ceux-ci ont tenté le vendredi 8 juin 2012 de se rapprocher de leur nouveau territoire conquis comme un butin de guerre pour rétribuer. 

Dans un tel environnement délétère, où l’argent a fui les ménages ainsi que les caisses de l’Etat, la reprise du trafic du Diamant se présente au régime Ouattara comme la panacée. Au-delà des ressources financières que la reprise du commerce du Diamant pourrait rapporter à l’Etat ivoirien, Ouattara nourrit d’autres ambitions. 

Selon des sources très introduites, Ouattara négocie la levée des sanctions prises contre la Côte d’Ivoire dans le cadre du Processus de Kimberley, afin de pouvoir établir deux types de commerce. Un commerce légal du Diamant qui serait comme la face visible de l’iceberg et un commerce illégal qui constituerait plus de 80% du trafic de Diamant d’origine ivoirienne. 

Ces 80% de Diamant illicite devaient servir à payer des renseignements militaires, des armes de guerre et financer le budget des mercenaires burkinabés, togolais, maliens, sénégalais et libériens qui constituent sa milice privée depuis qu’il est constamment menacé par les 3000 mercenaires burkinabés notamment, qui ne faisant pas partie de l’armée régulière burnibaè, n’ont pu trouver aucun statut officiel auprès de Ouattara à la différence des militaires de carrière burkinabè qui forment aujourd’hui, avec les 500 togolais recrutés récemment, le GSPR (Groupe de Sécurité Présidentiel). 

La question, devant toutes ces révélations, reste celle-ci : Israël se rendra-t-elle complice de ce projet de financement d’un génocide avec le Diamant ivoirien, en négociant pour le compte du régime Ouattara, la levée de l’interdiction de vendre le Diamant pris dans le cadre du Processus de Kimberley contre la Côte d’Ivoire ? 

Seul l’avenir nous situera. En attendant, nous avons fait notre devoir d’informer l’Opinion nationale et Internationale sur les grands enjeux du voyage de Ouattara en Israël. Nous y reviendrons. 

A Très bientôt. 

Hassane Magued 

1234

Influençons le monde |
mbaar |
GFS Transport |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tribulations d'un bloggeur
| beautyworld
| David FOKA (ACMR)