La Révolution Permanente. Droit de Réponse à Mamadou Koulibaly : La Côte d’Ivoire ne peut espérer un plus beau cadeau que la mort de Ouattara !

ADO 3Cher monsieur, j’ai lu votre communiqué relatif aux conséquences éloquemment exposées d’une mort de Ouattara de ses nombreuses maladies qui le clouent à Paris actuellement. Vous y exposez vos phobies après votre posture amorale, malhonnête et hors-la-loi qui a consisté, au nom du mépris personnel que vous avez pour Laurent GBAGBO, à travailler dans le sens de « légitimer » au soir du 11 avril 2011, le massacre des jeunes ivoiriens par la France et ses alliés fascistes dans le seul but de déconstruire la nation ivoirienne et imposer un faussaire burkinabè envers et contre toutes les lois de la République.

Vous vous montrez dans ce communiqué comme un homme raisonnable, qui analyserait froidement les conséquences tragiques de cette mort qui s’impose à un vieil homme rongé par plusieurs maladies qu’il s’est offertes en s’attirant la malédiction divine pour tout le faux et le mal qu’il a su imposer aux Ivoiriens par des alliances avec des bandes organisées de malfaiteurs en vue de piller les ressources de la Côte d’Ivoire.

Vous y prétendez donc qu’il n’y aurait aucune liste électorale en Côte d’Ivoire, que pour cela, le rebelle Soro Guillaume, en assurant l’intérim de l’imposteur ne saurait organiser des élections anticipées en 90 jours, que la commission électorale est à « reformater » et que dans l’impossibilité absolue d’organiser des élections en 90 jours, la mise en place d’un gouvernement de transition serait impossible car la question de savoir qui dirigerait le pays diviserait la classe politique.

Et donc pour vous, il n’y a qu’un Ouattara vivant et guéri, comme seul gage d’une élection présidentielle transparente, apaisée, ouverte et démocratique en 2015

Cher Monsieur, je ne sais pas ce que vous avez bu ou mangé avant d’exposer vos phobies de voir crever ici et maintenant l’homme par qui vous avez pu voir exaucé votre vœu d’assister avec délectation à l’humiliation de Laurent GBAGBO et des Ivoiriens qui « vous traitent de dioula ». En principe, en homme raisonnable, vous devriez, à ce jour, atteindre le niveau de bonheur souhaité après que Laurent GBAGBO a été effectivement humilié, torturé, déporté et emprisonné. Mais que non. Ce qui nous laisse croire que vous attendez la mort de Laurent GBAGBO pour être définitivement assouvi. Et pour cela, il faut que vive votre allié d’imposteur, Dramane Ouattara.

Personne ne vous conteste un tel droit. Mais Monsieur Koulibaly, votre posture finit par convaincre nous autres que vous êtes un homme cynique, incohérent et « immature ».

Vous êtes cynique parce que vous devriez comprendre que depuis le 11 avril 2011, la Constitution de la Côte d’Ivoire a été gelée et c’est par les armes, la violence, le meurtre et la brutalité animale que la Côte d’Ivoire se gère. Vous devriez comprendre cette vérité élémentaire parce que votre ami le « démocrate » agonisant est là où il est actuellement, parce qu’il s’est plu d’évoluer en marge de toutes les lois qui régissent la Côte d’Ivoire.

Pour un universitaire de votre fameux rang, ignorer qu’une élection présidentielle est un processus légal visant à désigner un président et que toute contestation née de ce processus devrait se régler en regard des lois, c’est fort bien attirer le doute légitime sur votre capacité à avoir du bon sens et à être de bonne foi ; parce qu’au cas où vous ne le sauriez pas, Ouattara a été décrété candidat en dehors de la Constitution ivoirienne.

Durant les élections de 2010 il s’est fabriqué des voix frauduleuses dont l’annulation le rendait perdant ; mais, il a refusé de reconnaître le Conseil Constitutionnel, seul organe chargé de proclamer les résultats définitifs d’élections en Côte d’Ivoire tout simplement parce qu’il a toujours refusé de se voir appliquer les textes qui régissent la Côte d’Ivoire et particulièrement, les textes qui régissent les élections dans ce pays.

C’est donc un tel individu qui doit son imposture à sa capacité d’être un hors-la-loi notoire, qui est pour vous « le seul qui soit légitime pour rassembler le plus tôt les conditions d’élections démocratiques. » ?

Vous êtes incohérent Monsieur. Vous êtes incohérent parce que vous qui sembliez appeler à une union des forces politiques dites de l’opposition contre Ouattara, en êtes à affirmer, au grand bonheur de la France qui n’attend que cet alibi, que la classe politique ivoirienne est incapable de parvenir à un consensus pour organiser une transition politique apaisée qui aiderait à gérer l’après Ouattara. Mieux, vous affirmez que la CEI (Commission Electorale Indépendante) est inapte à organiser des élections car elle devrait être reformatée et recomposée pendant que vous reconnaissiez cette même CEI et la liste électorale actuelle en 2010 et 2011. Mais Monsieur Koulibaly, qu’est-ce qui n’a pas marché entre 2011 et 2014 ?

Votre immaturité politique, nous en sommes plus que convaincus dès lors.

Pour une simple raison : vous prenez toujours vos rêves pour la réalité. C’est ainsi que rêvant d’être l’idole des Ivoiriens à vos heures de popularité en tant que membre du FPI, vous avez cherché à liquider, au lendemain de la forfaiture française de 2011, le FPI pour vous installer en futur nouveau chef de « l’opposition » en créant un parti politique qui se révèle aujourd’hui être un minuscule club de désœuvrés qui se réunissent de temps à autre pour perdre du temps ensemble, pendant que le FPI consolide son rang de parti leader dans l’écosystème politique ivoirien.

C’est également pour cela que face à un vieil homme rongé par la maladie, opéré d’une sciatique dont on ne guéri jamais surtout à son âge plus avancé que le faux ne nous en donne le chiffre, avec le cœur en mauvais état et la prostate également en piteux état, vous espérez un miracle de le voir capable de poursuivre cette nuisance qui n’a que trop duré pour les Ivoiriens et pour lui-même.

C’est aussi et surtout, à cause de votre immaturité politique que vous ne comprenez pas que les Ivoiriens n’ont que faire d’un Dramane Ouattara en vie et que sa mort sera pour eux, un bon débarras et un cadeau du ciel.

Ils le lui disent chaque jour à cause de ce qu’ils ne l’ont pas élu mais il a été imposé à eux dans le sang, de ce qu’il est porteur de la haine des Ivoiriens, de ce qu’il a fait tuer des milliers de jeunes ivoiriens qui ne rêvaient que d’une Côte d’Ivoire souveraine, de ce qu’il a jeté en prison plus de 1000 Ivoiriens et en exil plus de 500 mille autres par mépris du droit à la différence, de ce qu’il s’est fait l’homme le plus ingrat au monde en jetant Laurent GBAGBO en prison pour faire plaisir à ses maîtres blancs, de ce qu’il fait massacrer le peuple guéré et jette 500 de leurs enfants en prisons juste pour permettre à ses frères Mossi d’occuper leurs terres, de ce que le mal que Ouattara a fait en Côte d’Ivoire, aucune personne en ayant été victime ne peut lui pardonner, etc. etc.

Cher Monsieur, un homme qui ne sait pas que les hommes politiques peuvent s’adonner à leur festival favori des jeux d’intérêts mais que quand ils sont allés trop loin dans la nuisance au peuple, ils perdent toute légitimité s’ils en avaient et quand ils n’en ont pas comme c’est le cas pour Dramane Ouattara, ils s’attirent la vengeance du peuple, un tel homme est juste un bébé naïf qui est à son aise avec les couches jetables propres, un peu de lait et un lit douillet.
Mais vous savez peut-être comment on traite les bébés. Sinon, je vous l’explique. Lorsque les grands règlent les problèmes des grands, et que le bébé fait du bruit, les grands s’occupent de le calmer ou de l’éloigner.

Je vous prie de comprendre Cher Monsieur, par cette avant-dernière phrase, tout le sens de ce droit de réponse à votre insulte à la douleur des Ivoiriens.

A Très Bientôt.
Hassane Magued
La Révolution Permanente



Révolution Permanente. Côte d’Ivoire : Le « Roi » orgueilleux a la lèpre : appel à une neutralisation du schéma du colon!

Formulant les vœux de l’année 2014, nous vous avions invités à vous poser trois questions utiles et alors nous avons décrété l’année 2014, Année de l’action totale.
 
En Côte d’Ivoire, les données du Théâtre des opérations ont évolué ces dernières 24 heures de façon fort bien attendue. Sans aucun risque de nous tromper, les jours, semaines ou mois à venir devront être chargés en émotion, car ils apporteront la réponse à la deuxième question utile de l’année 2014 à savoir : « …Deuxièmement : Ce mythomane et criminel de carrière doit-il être vivant jusqu’en 2015 pour parler de sa soi-disant éligibilité à une élection qui ne peut avoir lieu ? » In : La Révolution Permanente: Vœux, Mea-culpa et Mises au point!
 
A lors, message à toute La Révolution Permanente :
Leur schéma est le suivant :
1. déclencher de façon prématurée, une action opportuniste qu’ils nous attribueront afin de se saisir de l’occasion pour liquider les cadres en liberté provisoire du FPI qui gênent puis, neutraliser Soro Guillaume et les Chefs de guerre qui lui sont fidèles;
 
2. ouvrir une phase de transition militaire dirigée par un de leurs affidés militaires qui aura pour mission, avec leur appui, de ramener l’ordre tel qu’ils l’imaginent, remodeler l’armée ivoirienne avec des FDS qui leur sont favorables à la tête des grands Commandements afin de faire oublier l’épisode de la milice FRCI ;
 
3. organiser une élection taillée sur mesure dans une précipitation voulue et mettre à la tête du pays, un suppôt membre civil aux rôles peu connus dans la rébellion du MPCI.
Ordre est donc donné aux éléments opérationnels du Théâtre des Opérations de se prêts à neutraliser, par tous les moyens conformes aux règles d’engagement déjà publiés le 25 juillet 2012, ce schéma et, réaliser la volonté du digne peuple de Côte d’Ivoire.
 
Notre Souveraineté et la Libération totale et irréversible de la Côte d’Ivoire sont et devront rester la seule responsabilité des Ivoiriens aidés en cela par les forces panafricanistes.
 
Aucun schéma, aucun stratagème visant à brouiller les pistes et imposer par la ruse un autre suppôt du colon aux Ivoiriens ne doit être toléré.
Dieu est avec nous. Que Sa Gloire seule soit confessée au lendemain de la montée triomphale des forces révolutionnaires d’Eburnie !
 
 
A Très Bientôt.
Hassane Magued
La Révolution Permanente


URGENT: Révolution Permanente. Temps de l’Indignation: Nous décrétons ce pays totalement ingouvernable à partir de ce jour!

URGENT: Révolution Permanente. Temps de l’Indignation: Nous décrétons ce pays totalement ingouvernable à partir de ce jour! dans La Révolution Permanente revolution-300x300Le mépris racial, la haine du nègre, l’intolérable provocation du Digne Peuple de Côte d’Ivoire vient de connaître son apothéose ce jour du 11 novembre 2013. Comme le 11 avril 2011, vos cœurs sont chargés d’amertume, de sentiment de révolte, d’un désir d’en finir une bonne fois pour toute.
 
 
Nous vous avions prévenus et vous avez été invités à vous préparer à entrer avec nous dans un processus d’actions de terrain qui conduiront à terme à la libération totale de la Côte d’Ivoire et par voie de conséquence, à la libération totale des fils de ce pays déportés, faits otages, emprisonnés et sous le poids de la torture.
 
 
Les ordres opérationnels seront donnés par les canaux appropriés. Pour tous et en prenant l’opinion à témoin, nous décrétons pour compter de ce Jour, le Temps de l’Indignation ! Et l’ONU et la France ainsi que leurs bras agissant assumeront toutes les conséquences de leur agression qui nous aura poussés à l’Action de Légitime Défense, de leur invasion fasciste qui nous aura poussés au final, à l’Action libératrice.
 
 
Chacun, en fonction de ce qu’il est capable de faire pour mettre cette imposture à genou et la neutraliser définitivement, doit faire sa part. Ce pays est décrété pays absolument ingouvernable !
 
 
Chacun en fonction de ses possibilités intellectuelles, physiques, techniques ou administratives doit s’impliquer dans le cours des événements à venir.
 
 
Pour notre part, nul n’est besoin de vous rappeler notre mission. Ni les jours, ni les lieux, ni la nature des opérations.
Seulement, une ces nuits, vous recevrez le « Deuxième Message au Peuple de Côte d’Ivoire » ; mais à ce moment-là, l’ambiance de terreur vous aura déjà dit que nous avons entamé les dernières heures de notre montée triomphale.
 
 
Fils et filles de la Côte d’Ivoire Nouvelle, le pays vous appelle à votre devoir patriotique !
 
 
Nous y sommes.
A Dieu Seul soit la Gloire !
 
 

 

A Très Bientôt.
Hassane Magued
La Révolution Permanente N°00492/11/13


Génocide programmé des Peuples Abbey et Attié : Ce sera œil pour œil, dent pour dent !

Génocide programmé des Peuples Abbey et Attié : Ce sera œil pour œil, dent pour dent ! dans La Révolution Permanente colons-300x228Techniquement, « Une déclaration de guerre est une déclaration formelle d’un gouvernement national pour signifier l’état de guerre entre cette nation et une ou plusieurs autres ». Wikipedia. 

En Côte d’Ivoire, l’article 73 de la Constitution de 2000 dispose que « La déclaration de guerre est autorisée par l’Assemblée nationale ». 

Mais nous ne sommes pas surpris que Monsieur Koffi Koffi Paul, Ministre délégué à la Défense du Gouvernement d’imposture, agissant au nom du Ministre de la Défense Alassane Dramane Ouattara dit « ADO », annonce de façon solennelle au Peuple Abbey et certainement à son voisin le Peuple Attié, que le Gouvernement d’Alassane Dramane Ouattara leur déclare la guerre, tout simplement parce que des hommes armés attaquent les zozos FRCI dans leur région. 

Ah bon ? Donc quand des hommes armés attaquent des positions des pouilleux FRCI dans une localité, on déclare la guerre aux peuples de cette localité ? 

Dans le Nord de la Côte d’Ivoire, on compte plus de dix attaques visant les FRCI de Dramane Ouattara ou les Gendarmes de Côte d’Ivoire du mois d’août 2013 à aujourd’hui. Des morts ont été enregistrés. Et les attaques continuent. 

Alors pourquoi concernant les attaques dans la région de l’Agnéby, il faut que le valet de Dramane Ouattara rende les jeunes Abbey, leurs parents et alliés responsables, qu’il interprète ces attaques comme constitutives d’une déclaration de guerre à laquelle ils ont décidé d’apporter la riposte en utilisant les moyens de l’Etat pour massacrer des civils désarmés et qui ne comprennent rien à ce qu’il se passe sur leurs terres? 

Pourquoi ne rend-il pas les peuples du Nord responsables des attaques nombreuses contre les FRCI, les Gendarmes de l’Etat et les convois civils dans cette région du pays et dans la même logique, n’interprète-t-il pas ces attaques comme une déclaration de guerre des peuples Sénoufo et Malinké du Nord à Dramane Ouattara ? 

Koffi Koffi Paul n’est pas exagérément imbécile. Il sait tout de même ce qu’il dit. Il sait où il veut en venir avec son gourou de secte Dramane Ouattara. 

Ce qu’il ne sait pas, c’est qu’il est en train d’inviter avec insistance, le Peuple de Côte d’Ivoire à entrer dans le Plan et la Volonté de Dieu pour ce pays. 

Alors, nous y sommes. Et c’est tout simple : avec Dramane Ouattara, on a commencé par la guerre, on devra terminer par la guerre. C’est une loi de la nature. Comme le dit un groupe de chanteurs Zouglou, «…de la façon dont tu viens, c’est comme ça tu t’en vas ». 

Nous avons donc affaire à un individu maudit, soumis au déterminisme du chaos qu’il a créé et qui réclame ce chaos pour partir en Enfer. 

Mais comme le disent les Ivoiriens « Crédit de palabre d’Abbey ou d’Attié ne reste pas à l’étranger ». Si ce n’est pas aujourd’hui, ce sera demain. 

« Dent pour dent, œil pour œil », celui qui a versé le Sang d’un Guerrier Abbey ou Attié aura aussi son sang versé. Si « Blanc » n’a pas pu soumettre ces peuples Akans dignes et fiers d’être des fils de la Côte d’Ivoire, ce n’est pas un « Mossi » voleur et menteur qui y arrivera. 

Tenter- regretter. C’est le slogan de l’avenir. 

A Très Bientôt. 
Hassane Magued 
La Révolution Permanente 



Révolution Permanente. Libération de Laurent GBAGBO : Appel solennel au « Cri d’Indignation » à compter du 11 novembre 2013 !

Révolution Permanente. Libération de Laurent GBAGBO : Appel solennel au « Cri d’Indignation » à compter du 11 novembre 2013 ! dans La Révolution Permanente 62107_156040894552128_456096909_n-300x186Qui vous a dit que la justice dite par l’ennemi qui vous a vaincu pouvait être juste et équitable ? Celui-là ne connait pas l’idéologie des illuminati et autres pestiférés se prenant pour les propriétaires du monde. 

Ce qui a cours contre Laurent GBAGBO a déjà fait l’objet d’une Chronique que nous avons intitulée « Ni les Avocats ni le Droit ne rendront la liberté au président Gbagbo! ». Donc, dans la présente, il ne s’agit pas de redire ce qu’il a été déjà dit. Il s’agit de fixer à l’attention de ceux qui jouent avec la dignité des Ivoiriens et de leur fils Laurent GBAGBO, les conséquences logiques de leur haine, qu’ils devront assumer à compter du 11 novembre 2013. 

En attendant cette date butoir, pour que ceux des nôtres qui préfèrent nous combattre plutôt que de combattre l’ennemi commun ne comprennent une bonne fois pour toute que les terroristes qui ont kidnappé et déporté Laurent GBAGBO veulent tout simplement l’humilier et le tuer, nous permettons à ceux qui le souhaitent d’accorder le bénéficie du doute de la bonne foi aux juges de la CPI (Conspiration Pénale Internationale). 

Mais passé ce délai, et si le Président GBAGBO est maintenu contre son gré et au mépris de ses droits les plus élémentaires à la liberté d’aller et venir, la France, l’ONU en Côte d’Ivoire (ONUCI) et leurs alliés « nègres » impliqués dans cette insulte intolérable à l’Afrique, seront les seuls responsables de tout ce qu’il adviendra en Côte d’Ivoire. 

Dès cet instant et en attendant la date butoir du 11 novembre 2013, nous lançons un appel solennel à tous les Dignes fils de la Côte d’Ivoire et à toutes les Unités combattantes des Forces de Défense et de Sécurité de Côte d’Ivoire (FDS-CI) ainsi qu’aux Forces Révolutionnaires d’Eburnie (FRE) qui attendent dans l’Invisible, à se tenir prêts pour répondre au mot d’ordre de l’indignation en vue de déclencher sans plus attendre les actions de terrain jusqu’à la chute brutale et à la débandade irréversible des pillards et autres envahisseurs qui sont à la base de la déconstruction de la Côte d’Ivoire et de l’humiliation des ses enfants. 

Oui. Nous avons lâché le mot : Indignation ! Nous avons jusqu’au 11 novembre 2013. A compter de cette date, et si le Président GBAGBO n’est pas purement et simplement libéré, la France, l’ONU et leurs suppôts nègres en Côte d’Ivoire seront les seuls responsables des conséquences de notre « Cri d’Indignation ». 
A Dieu seul soit la Gloire ! 

A Très Bientôt. 
Hassane Magued 
La Révolution Permanente 



12345...65

Influençons le monde |
mbaar |
GFS Transport |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tribulations d'un bloggeur
| beautyworld
| David FOKA (ACMR)