Révolution Permanente. Libération de Laurent GBAGBO : Appel solennel au « Cri d’Indignation » à compter du 11 novembre 2013 !

Révolution Permanente. Libération de Laurent GBAGBO : Appel solennel au « Cri d’Indignation » à compter du 11 novembre 2013 ! dans La Révolution Permanente 62107_156040894552128_456096909_n-300x186Qui vous a dit que la justice dite par l’ennemi qui vous a vaincu pouvait être juste et équitable ? Celui-là ne connait pas l’idéologie des illuminati et autres pestiférés se prenant pour les propriétaires du monde. 

Ce qui a cours contre Laurent GBAGBO a déjà fait l’objet d’une Chronique que nous avons intitulée « Ni les Avocats ni le Droit ne rendront la liberté au président Gbagbo! ». Donc, dans la présente, il ne s’agit pas de redire ce qu’il a été déjà dit. Il s’agit de fixer à l’attention de ceux qui jouent avec la dignité des Ivoiriens et de leur fils Laurent GBAGBO, les conséquences logiques de leur haine, qu’ils devront assumer à compter du 11 novembre 2013. 

En attendant cette date butoir, pour que ceux des nôtres qui préfèrent nous combattre plutôt que de combattre l’ennemi commun ne comprennent une bonne fois pour toute que les terroristes qui ont kidnappé et déporté Laurent GBAGBO veulent tout simplement l’humilier et le tuer, nous permettons à ceux qui le souhaitent d’accorder le bénéficie du doute de la bonne foi aux juges de la CPI (Conspiration Pénale Internationale). 

Mais passé ce délai, et si le Président GBAGBO est maintenu contre son gré et au mépris de ses droits les plus élémentaires à la liberté d’aller et venir, la France, l’ONU en Côte d’Ivoire (ONUCI) et leurs alliés « nègres » impliqués dans cette insulte intolérable à l’Afrique, seront les seuls responsables de tout ce qu’il adviendra en Côte d’Ivoire. 

Dès cet instant et en attendant la date butoir du 11 novembre 2013, nous lançons un appel solennel à tous les Dignes fils de la Côte d’Ivoire et à toutes les Unités combattantes des Forces de Défense et de Sécurité de Côte d’Ivoire (FDS-CI) ainsi qu’aux Forces Révolutionnaires d’Eburnie (FRE) qui attendent dans l’Invisible, à se tenir prêts pour répondre au mot d’ordre de l’indignation en vue de déclencher sans plus attendre les actions de terrain jusqu’à la chute brutale et à la débandade irréversible des pillards et autres envahisseurs qui sont à la base de la déconstruction de la Côte d’Ivoire et de l’humiliation des ses enfants. 

Oui. Nous avons lâché le mot : Indignation ! Nous avons jusqu’au 11 novembre 2013. A compter de cette date, et si le Président GBAGBO n’est pas purement et simplement libéré, la France, l’ONU et leurs suppôts nègres en Côte d’Ivoire seront les seuls responsables des conséquences de notre « Cri d’Indignation ». 
A Dieu seul soit la Gloire ! 

A Très Bientôt. 
Hassane Magued 
La Révolution Permanente 



Influençons le monde |
mbaar |
GFS Transport |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tribulations d'un bloggeur
| beautyworld
| David FOKA (ACMR)