Révolution Permanente : Développement en Afrique : une approche ridicule aux conséquences désastreuses !

Révolution Permanente : Développement en Afrique : une approche ridicule aux conséquences désastreuses ! dans La Révolution Permanente afrique-tombe-300x220Les « éminents » économistes, sociologues du développement et Experts de tous poils ont déjà théorisé sur la question du Nord au Sud, d’Est en Ouest. Les paniers à crabe comme le FMI (Fonds Monétaire International) et la Banque Mondiale en passant par les autres organismes chargés de promouvoir la pauvreté, que dis-je, le développement, ont déjà proposé des solutions miracles qui ont toutes échoué. 

Aujourd’hui, nous en sommes tous au débat sur la question de savoir pourquoi l’échec est le partage commun des Etats africains en matière de Programme de Développement. Bien en tendu, on nous parle de mauvaise gouvernance, de détournement de deniers publics, de corruption, etc. 

Dans la plupart des Etats africains, toutes les mesures anti-corruption et autres réformes structurelles mises en place avec les parrains de la pauvreté que sont le FMI et la Banque mondiale, connaissent toujours le même sort : l’échec. Mais comme des moutons de panurge, Experts, institutions multilatérales, partenaires bilatéraux, continuent de faire les mêmes efforts pour produire les mêmes échecs. 

Alors, dans la présente Chronique, nous avons décidé de procéder par la méthode suggestive, une technique de psychologie qui permet à celui qui se pose des questions d’obtenir des réponses à partir des questions elles-mêmes. 

Cela dit, venons en aux choses sérieuses. 

Pour vous, comment doit-on aborder la question du Développement, dans un environnement de contradictions politiques parfois exacerbées ? 

Doit-on l’aborder comme une œuvre réussie par un leader politique à partir d’un Programme politique, un Programme de Gouvernement individuel ? 

Mais, savez-vous qu’un Etat est comme une seule, même et grande maison confiée à plusieurs maçons bâtisseurs? 

Pensez-vous qu’il est possible de bâtir une seule et même maison avec des plans différents selon le maçon bâtisseur qui en a la charge à un moment donné ? 

Ne croyez-vous pas que vouloir bâtir une seule et même maison avec des plans différents, à chaque fois que le maçon bâtisseur change, revient à s’engager dans la voie de l’éternel recommencement ? 

Sinon, comment pensez-vous qu’il est possible de bâtir une seule et même maison avec un plan pour immeuble aujourd’hui, un plan de villa basse demain, un plan de maison en bande le jour d’après, etc. etc. ? 

A quoi cela sert-il, pour le même pays d’avoir plusieurs Programmes de Gouvernement ? 

A quoi sert dans ce cas, le Ministère du Plan et du Développement qui a la responsabilité dans un Etat, d’écrire un programme de développement cohérent pour le pays en le programmant et en le planifiant sur des années, en fonction des ressources prévisibles sur les périodes de référence considérées ? 

Au fait, quel doit être le contenu du programme de gouvernance politico-économique dit Programme de Gouvernement ? 

N’est-ce pas ou ne devrait-il pas s’agir d’un répertoire des projets ou besoins déjà identifiés par le Ministère du Plan et du Développement en fonction des priorités du développement planifié sur des années et qui, récupérés par un parti politique, sont déclinés en promesses d’actions à l’attention de l’électorat convoité ? 

Alors, pourquoi ne pas s’en tenir à un même et unique Programme de Développement traduit en projets selon les priorités sur des années avec des objectifs stratégiques communs à court, moyen et long terme ? 

Pourquoi toutes les formations politiques d’un même pays n’auraient-elles pas le même Programme de Développement, les mêmes priorités et ainsi, entrer en compétition uniquement sur la conceptualisation, les méthodes de mobilisation du financement, les moyens de redynamisation de la production de richesses, la stratégie pour compter sur les ressources internes, la stratégie pour éviter un lourd endettement de l’Etat, les méthodes pour inciter le peuple à piloter des segments donnés du programme de développement avec des offres régaliennes incitatives, la prise en compte géopolitique des besoins à satisfaire selon les priorités régionales, etc. etc. ? 

A la fin, que voulons-nous ? N’est-ce pas bâtir une seule et même Nation ? Alors, pourquoi d’un Gouvernement à un autre, parfois appartenant au même parti politique, les priorités changent, les choix économiques changent, les projets commencés sont abandonnés pour d’autres, l’entretien des infrastructures déjà réalisées par le prédécesseur est négligé pour que des édifices qui ont coûté des milliards au peuple tombent en ruine afin de trouver des raisons de critiquer l’autre, tout ça dès que les personnes changent à la tête des Ministères, de la Primature ou de l’Etat ? 

Ne devrions-nous pas faire du Programme de Développement de nos Etats, un patrimoine unique comme la Constitution est unique et, simplement entrer en compétition politique sur nos capacités à pouvoir transformer ces projets et programmes en réalités économiques tout en respectant leur ordre de priorité stratégique pour l’avenir du pays ? 

Bref. Nous n’avons peut-être pas encore tout dit. Mais nous avons fait le choix dans cette Chronique d’utiliser la technique de la suggestion pour déclencher le processus de réflexion stratégique sur une question qui est en train de transformer la problématique du développement en Afrique en un mythe de Sisyphe. 

Alors, on y va ? Nous avons une Afrique à développer. Autrement. Intelligemment. Avec un esprit révolutionnaire. 

A Très Bientôt. 
Hassane Magued 
La Révolution Permanente 

 


Laisser un commentaire

Influençons le monde |
mbaar |
GFS Transport |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tribulations d'un bloggeur
| beautyworld
| David FOKA (ACMR)