LIBERATION COTE D’IVOIRE 2013

LIBERATION COTE D'IVOIRE 2013 dans Songes et Révélations sur la cote d'Ivoire Révolution-populaire-ivoirienne1-293x300Nous sommes restés dans le silence pendant un moment parce qu’il était primordial que nous le fassions. Nous savons bien les risques que nous prenons quant il s’agit de véhiculer les présages de Dieu qui révèlent la chute irréversible de Dramane Ouattara, président désigné des apatrides de Côte d’Ivoire. Outre le fait que nous soyons les cibles du régime moribond et fasciste de Dramane, nous subissons évidemment des attaques spirituelles. Grâce à Dieu, nous avons le dessus, et notre détermination reste toujours debout pour transmettre tous les signes spirituels traduisant la tragédie de Dramane 1er, roi des apatrides. Et annoncer également le pire que Dieu réserve à tous ces agents du mal de sa majesté Dramane 1er, à savoir, Sorro Guillaume et les chefs rebelles bêtement promus au sommet de l’armée ivoirienne sans aucune formation propre à un Etat responsable. Le cas du chef rebelle Foffié Kouakou n’est-il pas le signe des malheurs destinés à eux ?

 

Le temps de Dieu est arrivé, c’est d’ailleurs la raison pour laquelle nous reprenons notre plume. Et cela, pour prédire et vivre les derniers moments du président désigné des apatrides de Côte d’Ivoire, Dramane Ouattara. Ainsi, nous marquons notre retour avec cette prédiction troublante (l’auteur nous l’a expédiée le 14 août 2013) qui annonce « novembre noir, 2013 », l’avènement d’une Côte d’Ivoire libérée.
 
Bien avant de vous traduire son message, je voudrais que nous sachions que les voies de Dieu sont insondables. Cet oracle annoncé ne provient pas d’un prophète, d’un pasteur mais d’un artiste connu en Côte d’Ivoire, le nommé Loua Diomandé. C’est en 2007 que l’esprit de Dieu l’a immergé. Et depuis cette date, toutes ses prédictions se sont réalisées. Il avait vu en esprit la mort de la brillante artiste Ruth Tondey. Il tenta en vain de rentrer en contact avec elle, dans le but de la sauver. Sa famille s’y était opposée, en particulier sa sœur ainée qui l’avait traité de sorcier. Et le pire arriva ! Ensuite, il vit un grand bouleversement en Côte d’Ivoire, il était question du renversement du président Gbagbo et de sa déportation dans une prison impérialiste. Et là-dessus beaucoup l’avait pris pour fou, parce qu’au grand jamais personne d’entre-nous ne pouvait croire à cette prédiction. Pour clore ce volet, notons que dans les débuts de notre exil au Ghana, Loua Diomandé avait donné à certains d’entre nous un message de taille, annonçant le retour forcé en Côte d’Ivoire de Blé Goudé et d’autres autorités. Et cela devrait être le déclanchement du déclin de Dramane Ouattara qui se verrait en petit Dieu.
Nous avions eu connaissance des précédentes révélations de Loua Diomandé qui se sont concrétisées, c’est donc l’une des raisons pour laquelle nous assumons la publication de sa prédiction. Il souhaite par conséquent que son message soit au grand jour, malgré le danger qui s’offre à lui d’être dans le viseur du régime fasciste de Dramane.
Retenons alors que le message du serviteur de Dieu se résume en trois volets :
- Le retour du président Gbagbo et La libération de la Côte d’Ivoire ;
- La repentance des ivoiriens qui pèchent par leur comportement ;
- L’élu qui va conduire le ministère de la nouvelle vision de Dieu.

 

LE RETOUR DU PRESIDENT GBAGBO ET LA LIBERATION DE LA COTE D’IVOIRE

  

« … Notre première  annonce en ce jour concerne LE PRESIDENT GBAGBO.
Aujourd’hui, l’Eternel nous permet de vous annoncer sa libération. Cette libération s’est déjà accomplie sur le plan spirituel c’est pourquoi vous le verrez bientôt. Ce n’est plus qu’une question de mois. Il revient reprendre le travail là où on l’avait contraint à le laisser.
En effet,  en esprit, ceux qui avaient ouvert la parenthèse de sang en  1999 sont venus avec à leur tête une épaule très étoilée, la refermer  à la fin de l’année 2013.Et cette parenthèse s’est fermée par le jeu de la symétrie à la même période  que celle de son ouverture.
Qu’elle  bataille  terrible ce fut ? Elle fut si terrible que son écho vibrera encore dans les oreilles des Ivoiriens sur trois générations.
 
Je vous en donne un petit aperçu tel que déroulé dans le spirituel.
Voici que, le ciel est couvert de libellules et de sauterelles cracheuses de feu. Elles s’acharnent. On  ne voit plus le ciel  qui est couvert de cendre, de poussière et de fumée. Il n’y a plus de place  au sol pour poser ne serait-ce qu’un pas. Un fleuve de sang y coule. L’ennemi est coriace. Il a des tonnes de poudre à  brûler dans ses libellules et ses sauterelles. Les redoutables guêpes amies, venues aider à la libération de la Terre Sainte, ne se laissent  pas non plus impressionner outre mesure. Leurs piqûres sont dévastatrices.
Soudain, une détonation d’une puissance jamais entendue : la poudrière qui servait de repère  aux sauterelles et libellules de l’envahisseur vient d’exploser. Pauvre cité balnéaire qui porte le nom du port d’un certain BOUET. La voici emportée par les secousses. Séchez vos larmes frères  habitants de ce lieu.  C’est cela le prix de la liberté. Il l’a dit :  »on ne sort pas d’une guerre comme d’un dîner gala. »
 
Puis, nous voici de retour sur la zone où on dit que tout est plat au sommet : une autre déflagration  intenable fait trembler l’atmosphère. Cette fois-ci  l’antre du corrupteur, l’antre où se concevaient tous les plans diaboliques  pour maintenir nos peuples dans la misère  vient de sauter ! Voyez ses éclats qui volent dans le ciel accompagnés de son oriflamme  décoratrice. Cette oriflamme ornée de trois bandes dont la dernière a la couleur du sang des peuples que le corrupteur avait l’habitude de verser, mais dans lequel il s’est noyé  aujourd’hui.
 
On ne se bat pas contre Dieu.  Le corrupteur est humilié pour toujours. Peuple  digne, voici ta victoire. Cette fois-ci, elle ne t’est pas octroyée, mais tu l’as remportée  au prix de ta foi et de ta détermination. Et te voici fier, bombant ta poitrine de victoire à la face du monde.
Nous avons essayé de vous narrer  un bout de la vision de ce combat de libération, pour que vous ayez une idée de la manière dont certains instruments symboliques de  la domination seront neutralisés. Mais ce qui va se passer en Côte d’Ivoire dans le physique, tenez-vous bien, ne s’est jamais vu dans le monde. Les massacres du RWANDA, du CAMBODGE  ou du VIETNAM croyez-nous n’étaient qu’un jeu d’enfant. Aucun espace du pays ne sera épargné. Seule notre repentance nous sauvera. L’Eternel procède ainsi pour nettoyer son trône. Car ce pays est Sa Patrie. Nous comprendrons un peu plus loin de quoi il s’agit. Mais pour l’heure continuons de parler de notre liberté retrouvée Oui, nous avons la victoire. Mais voici le décor : Tout  est sens dessus dessous. Du gravât, de la ferraille. Mais toujours ce fleuve de sang qui coule à travers monts et vaux et qui décolore la lagune. Un des bras de ce fleuve dégouline des suppôts  de l’imposture d’une pâle copie qui se prenait pour l’originale. Un autre bras coule des veines d’une cupidité qui voulait posséder de force ce qui ne lui était pas dû. Car Dieu, dans son amour éternel, donne à chaque enfant sa part. Et celui qui laisse la sienne et va inquiéter son frère perd même ce qui lui était dû.
 
 À reconstruire. Tout est à reconstruire .Nous voici rassemblant  pierre contre pierre dans l’allégresse car chaque morceau de ces pierres nous appartient désormais en propre et nous les baptisons des noms de nos valeureux ancêtres dont on voulait nous faire douter.
Et nous voilà  euphoriques, coulant le mortier pour  refonder la citadelle lumineuse  que sera la nouvelle Côte d’Ivoire. »
 
LA REPENTANCE DES IVOIRIENS QUI PECHENT PAR LEUR COMPORTEMENT
 
«  En esprit voyez, comme  beaux sont les jours de la renaissance. Beaux avec les Ivoiriens nouveaux. Nous  disons bien : les Ivoiriens nouveaux !
Alors question : Sommes-nous sûr d’être des Ivoiriens nouveaux à l’heure ou sonnera  l’appel pour cette reconstruction ?
Avons-nous la conviction d’être au nombre des élus pour cette tâche prophétique ?
Chers frères exilés  cette question est fondamentale dans la mesure où elle nous mène à l’interpellation que nous avons mission  de faire à votre endroit en ce jour.
Oui en effet, dans quel état d’esprit rentrons-nous dans la nouvelle  Côte d’Ivoire ? Avons-nous compris le message de cet exil que le Seigneur nous a fait vivre ? Avons-nous pu nous assoir face à nous-mêmes et méditer sur nos actes passés  pour situer notre part de responsabilité dans le naufrage dont le pays a été victime sous notre gouvernance et dont l’Eternel dans sa mansuétude  nous sauve ?
 
Nous qui hier : Ministre, DG, responsable de parti, Leader de jeunesse, cadre de l’administration ou simple quidam.
Nous qui hier, avons détourné le pain  destiné à l’orphelin pour construire notre château. Nous qui hier, avons méprisé la veuve pour faire plaisir à la maîtresse. Nous  qui hier, avons laissé le handicapé en pleur pour contenter notre neveu. Nous qui hier, avons laissé le retraité à son sort pour nous offrir des vacances de luxe avec son dû. Nous qui hier, avons fait condamner le petit laveur de voiture pour avoir égratigné notre joyau de voiture. Nous qui hier, avions érigé l’esprit de tromperie en moyen d’action. Nous qui hier,…
Nous qui aujourd’hui, ne pouvant supporter les affres de l’exil, nous laissons tenter par l’argent venant de l’outre-tombe  et acceptons de livrer  honteusement  notre frère dont nous jalousons la valeur.
 
Avons-nous vraiment fait notre mea-culpa pour espérer rentrer dans la Côte d’Ivoire refondé ? Avons-nous les mains propres ? Aurions-nous pu passer l’épreuve de  vérité sans faillir comme vient de le réussir le Président GBAGBO?
Nous voyons certains, lancer des œillades critiques à l’endroit  de l’actuel pouvoir. Frères, sachez que si l’Eternel a laissé prospérer ces gens pour un temps, c’est pour que, par un jeu de rétroviseur vous puissiez vous rendre compte à travers les actes, de l’hideux visage du comportement de certains parmi vous quand vous étiez assis dans ces mêmes fauteuils. Frères, ne nous perdons donc pas dans des envolées lyriques inutiles. Mettons plutôt à profit  le peu de temps qui nous reste en exil pour poser un acte méritoire qui bénéficiera à la nouvelle Nation : LA REPENTANCE.
 
Et puis, pourquoi jugez-vous ceux que Dieu a déjà jugés et condamnés ? Il est écrit ; « ne jugez pas si vous ne voulez pas être jugés ». La Côte d’Ivoire nouvelle attend de vous d’être des hommes nouveaux. C’est cela l’essentiel. Le temps presse. Nous vous disons : repentez-vous, repentons-nous maintenant que cela  est encore possible.
 
Dieu dans son amour maternel et sa puissance paternelle, vous accorde une seconde chance. Ce à quoi ces autres n’auront pas droit. Croyez-vous qu’ils ne sont pas eux aussi les enfants de Dieu ? Personne n’est né sur cette terre à l’insu de Créateur.
 
 Ou alors pensez-vous que vous êtes meilleurs qu’eux ? Si vous avez cru cela ne serait-ce qu’un seul moment  détrompez-vous. Car, même la prouesse que vous croyez avoir réussie et pour laquelle vous ne pouvez vous contenir de ferté, en réalité c’est Dieu  qui l’a faite. Il fait et défait. Il vous rehausse comme il vous rabaisse. Il est l’Absolu. L’apprenti gbaka d’hier n’est-il pas officier de l’armé aujourd’hui, alors que les vaillants soldats fabriqués dans des écoles prestigieuses croupissent dans les geôles s’ils ne sont pas en exil ?  Les puissants ministres d’antan  ne sont-ils pas en exil ou en prison tandis que les chefs rebelles  d’hier se font acclamer sur les tapis rouges à travers le monde ? Dieu est le maître des contrastes et des contradictions. C’est pourquoi tout genou doit fléchir pour cette repentance.
 
Regardons notre  Président  GBAGBO, il a accepté l’humiliation. Et comme le CHRIST, il a porté sur lui le poids de tous nos péchés. Aurions-nous pu faire de même pour lui ? Dieu connaît son cœur, c’est pour cela qu’Il a sa main sur lui. Par conséquent, que quiconque refuse de se défaire de ses mauvais attachements ne soit pas surpris de se voir à l’écart. Que nul ne se sente indispensable.  Car GBAGBO tient son pouvoir de Dieu. L’Eternel l’a choisi et établit sur la Côte d’Ivoire. Les hommes  pour l’accompagner dans sa mission, Dieu peu en susciter autant qu’il voudra.
 
Peuple digne, on  peut  faire semblant devant  l’homme, comme certains l’ont fait par le passé. Mais  vous ne pourrez  jamais vous soustraire au jugement de Dieu qui voit  au-dedans de vous. C’est pourquoi, chacun recevra désormais  au prorata  de son engagement et de son amour pour ses frères de même que sa détermination à la cause de cette partie qui est aussi désormais celle de DIEU.
 
Ne restez donc pas assis en l’exil pour déjà dessiner des postes ministériels à votre mesure. L’Eternel attend votre repentance. C’est  à ce prix que vous bénéficierez de cette deuxième chance qu’il vous accorde.
De toutes les manières, Il n’y aura plus de complaisance.  Le poste de responsabilité ne sera plus ce cadeau qu’on offrait à des partisans pour servir  de prébende à des familles tentaculaires
 
Chaque responsable  sera désormais semblable à un chef militaire aux commandes de travaux de ruche. Car  nous aurons  non seulement le défi  de rattraper 50 ans de retard,  mais aussi la charge de  discipliner un peuple qui devra  vivre dans la crainte de son Seigneur et le respect de ses lois. Car l’Eternel vivra avec nous. »
 
L’ELU QUI VA CONDUIRE LE MINISTERE DE LA NOUVELLE VISION DE DIEU
 
« Peuple digne, la Côte d’Ivoire est la Patrie de DIEU. Cela avait été souvent annoncé et ressassé par nos hommes de DIEU. Mais les avions-nous crus ? Et bien par notre voix, l’Eternel confirme sa promesse.
 
LE SEIGNEUR JESUS CHRIST a décidé  de vivre avec nous et en nous pour l’éternité.
… Dieu a choisi un homme pour sa deuxième venue sur terre. Je vous dévoile maintenant son identité : Il se nomme SIBI PAULIN… »
Ainsi donc, la prédiction de Loua Diomandé se termine sur une précision assez révélatrice et déterminante : «  En cette fin de l’année 2013, la Côte d’Ivoire sera libérée. Dieu suscitera à cet effet, des hommes avec à leur tête un des généraux qui ont fait le coup d’état de 1999. En cette même fin 2013, Dieu suscitera une avocate anglaise qui se joindra à l’équipe de la défense et elle y pèsera de tout son poids et Le Président GBAGBO sera libéré. Les militaires après avoir pacifié le pays, le remettrons plus tard à son Président désigné par Dieu qui est LAURENT GBAGBO… »
 
oracles-madiba


La Révolution Permanente Côte d’Ivoire : Afi N’Guessan annoncé Nouveau Premier Ministre !

La Révolution Permanente Côte d’Ivoire : Afi N’Guessan annoncé Nouveau Premier Ministre !  dans La Révolution Permanente affi-300x200C’est désormais un secret de polichinelle que de se le murmurer à l’oreille. Affi N’Guessan sera le prochain Premier Ministre dans un Gouvernement de réconciliation à former avec le régime Ouattara. 

Telle est en substance, l’information que nous tenons de diverses sources diplomatiques. 

Alors c’est fait. Ouattara ne sera jamais accepté par plus de la moitié des Ivoiriens qui ont voté le Président GBAGBO mais dont la volonté a été bafouée par la France et son allié néocolonial les USA. 

Il fallait sortir du bourbier, de l’impasse. Vers qui pouvait-on se tourner. Les massacres de civils, autres arrestations et tortures n’ont ébranlé aucune volonté de Résistance chez les combattants de la souveraineté que nous sommes. 

La seule alternative est naturellement le FPI. Le vomir hier pour qu’il serve aujourd’hui de plat d’apaisement ; Il faut être un fasciste occidental pour en arriver à une pirouette aussi spectaculaire. 

Mais il fallait le faire, quitte à prévoir le plan B, celui qui fera suite à l’engraissement programmé des cadres affamés du FPI afin qu’ils soient plus tranquilles et royalement dociles. Ne dit-on pas qu’un homme qui a faim n’est pas un homme libre ? 

Bref. Que les courtisans en chaleur en ce moment en exil ou en Côte d’Ivoire s’égosillent face à vos réactions, ne vous y trompez pas. Affi sera bel et bien le prochain Nouveau Premier Ministre. « Real politique » oblige. 

De notre exil, les réactions sont partagées. A Abidjan aussi. 

D’aucuns rétorquent qu’après tout, le MPCI et sa branche politique le RDR ont été dans divers gouvernements du Président GBAGBO et cela n’a pas empêché qu’ils en finissent avec lui en se servant de la France, de l’ONU et des USA. Alors, à chacun son tour chez le … 

D’autres sont choqués et scandalisés surtout quand ils entendent les détails de ce qu’il est proposé à Affi qui reste pour l’instant digne et lucide. Regardez du côté du Kenya ou du Zimbabwe. Il y a eu deux espèces de premiers ministres avant 2013. C’est ce qu’il est proposé à Affi. Le peuple peut patienter. On se souviendra de lui plus tard. 

Mais le Président du FPI n’a pas encore trempé dans la marmite de la sorcière. Il peut encore donner de la voix. Sur le principe, il n’y pas de refus catégorique. Mais pour mettre tout le monde à son aise, Laurent GBAGBO doit être libéré, fût-il de façon provisoire. Ensuite, les prisonniers politiques doivent être libérés et le jeu politique doit être ouvert. Ça coince pour le Président GBAGBO. Mais tout le reste est possible. 

Voilà. Nous vous l’avons révélé. Et une seule question se pose à nous : que doit-on en penser ? 

Pour la Révolution Permanente, la question ne se pose pas : « le jeu politique aux politiciens qui veulent jouer et, la libération de la Côte d’Ivoire aux combattants ». Notre intime conviction est que mettre du vin nouveau dans de vieilles outres, ou casser directement les vieilles et les remplacer avec des nouvelles, revient au même sauf que dans le premier cas, on perd les vieilles outres et on perd aussi le vin nouveau. Or ils ont accepté de mettre le vin nouveau dans les vieilles outres, celles qui ont fini par plonger le peuple dans l’abîme. 

Ce qu’il doit être fait sera fait. Après la Libération, il y aura la Libération. 

Le futur proche a ceci de merveilleux qu’il ne tarde pas à devenir le présent. Que ceux qui ont faim viennent à table de la beuverie collective. Au début, il y aura du plaisir fou et à la fin, des larmes et des cris de douleur. Surtout quand on est sûr qu’on oubliera d’où on vient et où on devrait aller et qu’un plan B dont nous parlerons bientôt, attend les épicuriens de la partie qui s’annonce comme une guillotine. 
Que ceux qui ont des oreilles pour entendre entendent. 

A Très Bientôt. 
Hassane Magued 
La Révolution Permanente 



Révolution Permanente : à quand une contribution significative en tant qu’Amis de la Syrie de Bachar Al Assad ?

Révolution Permanente : à quand une contribution significative en tant qu’Amis de la Syrie de Bachar Al Assad ? dans La Révolution Permanente bachar-300x198Ce Message est adressé à toute l’Afrique digne qui se réveille, à l’Amérique latine qui s’assume dignement, au Monde Arabe non corrompu et aux Grands peuples russes et chinois. 

Il est un appel à tous les Patriotes du Monde entier à soutenir le Peuple frère de la Syrie, frère dans la douleur de l’agression fasciste, frère dans le combat de résistance à la folie meurtrière du Bloc Décadent (cet ancien Bloc Occidental), frère dans ce combat pour forcer le respect aux misérables orgueilleux qui abrutissent leur opinion nationale pour exploiter sa naïveté afin d’assouvir un besoin de violence gratuite, intrinsèquement attachée à leur histoire quasi-commune de peuples de pillards et d’arrogants envahisseurs. 

Patriotes du Monde entier, d’Afrique, d’Amérique latine, d’Asie, du Monde Arabe et amoureux de la paix en Europe, que vaut un soutien à un frère qui fait face à une injustice meurtrière, méchante et destructrice, si ce soutien ne se manifeste pas par des actions concrètes avec des résultats précis envisagés comme objectifs nobles pour sauver une cause noble ? 

Nous relayons les triomphes honorables, qui ressemblent à « des exploits légendaires » de la Syrie contre les brigands recrutés pour déconstruire ce pays fort et stable qui était. Après avoir relayé l’information, nous en attendons une autre victoire, comptant sur l’engagement de la diplomatie russe ou chinoise pour faire plier l’échine à la petite France appauvrie, vivant à la mamelle de l’Etat voyou du Qatar, que dis-je, de l’Etat-Entreprise publique américaine baptisée le Qatar. 

Nous attendons une autre victoire sur les terrorismes salariés américains, espérant que cela va porter un coup fatal au moral des va-t-en-guerre américains, qui n’ayant jamais été obligés de s’expliquer sur les raisons de la destruction de l’Iraq, de l’Afghanistan, de la Lybie et du pourrissement de la vie des Ivoiriens en Côte d’Ivoire, ils croient que l’exploit réalisé en exterminant les Indiens d’Amérique, leur confère dans l’histoire de l’Humanité, un statut universel de «Tueurs de peuples paisibles» sans avoir à rendre compte. 

Nous croyons que si le zèle amer de la petite France se refroidissait après « défaites sur défaites » des terroristes en Syrie, l’Europe perdrait aussi sa solidarité criminelle et que la paix reviendrait d’elle-même en Syrie. 

Mais nous nous trompons de stratégie de soutien, frères Patriotes du Monde ! 
Avec quels moyens humains et matériels la Syrie pourrait affronter à elle-seule et collecter pour notre plaisir insolite, des victoires sur toute une horde de prédateurs affamés, appauvris par leurs propres folies des grandeurs et qui croient dur comme fer que leur survie ne sera possible que grâce à de nouvelles croisades par terroristes interposés, ces vendeurs de drogue et trafiquants d’enfants arabes, se faisant passer pour des djihadistes agissant au Nom d’Allah, un Dieu qu’ils ne connaissent pas et qui ne les connaît pas non plus, égarés qu’ils sont dans les ténèbres du « dieu argent » qu’ils servent en blasphémant contre le Vrai et Unique Dieu d’Abraham servi par les vrais Musulmans qui nous enseignent que l’Islam est une religion de tolérance ? 

Le hezbollah est en train de faire sa part avec ses méthodes et ses moyens. Et nous, que faisons-nous pour un peuple frère assiégé, évoluant dans l’incertitude et qui finira par s’essouffler, seul qu’il est face au plus puissant conglomérat du crime organisé d’Etats voyous, employant des truands pour massacrer les enfants de la Syrie ? 

En règle d’or, quand un frère est agressé et qu’on veut lui porter secours, on ne se contente pas d’applaudir ses triomphes sur l’agresseur. On l’aide à en finir avec l’agresseur. Soit en l’aidant à résister, soit en dénonçant l’agresseur ou encore en appelant du secours, incapable que nous sommes, de porter assistance en allant à la confrontation physique. 

J’aurais aimé voir un encart en Une de nos Quotidiens et autres journaux, un message du genre « Comme hier en Iraq, en Lybie, en Côte d’Ivoire, le peuple syrien subit l’agression méprisante et destructrice des ennemis de la paix mondiale. Ne l’oublions pas. Il compte sur notre soutien.» Ce message accompagné d’une image du Président Bachar Al Assad, le point levé, sur les sites Web, dans les journaux, partout où une information peut être affichée, nous permet au moins modestement d’appeler l’opinion à être debout pour la Syrie. 

Au moins ça, nous pouvons le faire. Et vous pouvez aussi imaginer que si d’autres se réussissent pour lever des fonds, collecter des armes et recruter des combattants étrangers pour aller combattre le Peuple syrien sur ses propres terres, nous pouvons aussi organiser des conférences internationales pour soutenir le Président Bachar Al Assad et son peuple en collectant pour eux, ce dont ils ont besoin. 

Alors Patriotes du Monde entier, si nous laissons la Syrie se débrouiller seule avec la Russie et la Chine à son chevet, un jour, quand ces ennemis de la paix auront fini de mettre à sac la Syrie, ils nous rendront aussi visite et le monde entier nous regardera de loin nous débrouiller tout seul, comme aujourd’hui, nous regardons de loin la Syrie. 

Que Dieu sauve le peuple syrien ! 

A Très Bientôt. 
Hassane Magued 



Révolution Permanente : Le Commerce politique aux politiciens, la Libération de la Côte d’Ivoire aux Guerriers !

Révolution Permanente : Le Commerce politique aux politiciens, la Libération de la Côte d’Ivoire aux Guerriers ! dans La Révolution Permanente ivoiriens-enleves-300x225A chacun son métier. A chacun son devoir. A chacun sa lecture et ses choix des circonstances. A chacun de comprendre et d’agir. 
Les événements politiques ne sont que des événements. Ils n’ont de l’importance que lorsqu’ils apportent un changement dans une situation qui était et qui s’offre, avec la survenue desdits événements, l’opportunité d’évoluer positivement. 

Nos Salutations militantes aux Camarades Résistants faits prisonniers de guerre et libérés, sous la pression, par l’ennemi embrouillé qui espère tirer un quelconque dividende politique de la remise en liberté de gens qui étaient en liberté hier et la Côte d’Ivoire était en crise, qui ont été faits prisonniers de guerre et la Côte d’Ivoire est demeurée en crise, qui sont libérés aujourd’hui sous la pression et la Côte d’Ivoire poursuivra dans la crise. 

Une crise existentielle comme celle de la Côte d’Ivoire ne se résout pas avec quelques acrobaties politiques et du trafic honteux de prisonniers innocents. 

Mais un imposteur assiégé qui mêle, démêle et s’entremêle les pieds noircis par plusieurs décennies de vie de truand, d’escroc, de tueur, de falsificateur et de menteur ; un imposteur embrouillé et empêtré dans une aventure périlleuse de repeuplement de la Côte d’Ivoire par ses frères Mossis affamés ; un imposteur qui creuse sa propre tombe et celle de millions de barbares armés pensant avoir soumis les Ivoiriens pour les déposséder de leurs terres, emplois et Nationalité ; eh oui, cet imposteur prenant ses rêves pour de la réalité peut rêver l’œil penché qu’il va acheter la conscience du Résistant et du Guerrier ivoirien parce qu’il a dénoué ce qu’il a noué de main d’imposteur, sous l’action malveillante d’une France forcément décadente dans cette Afrique digne qui se dresse comme un seul homme face à l’envahisseur et au roublard gaulois. 
Marché de duperie politique, tu n’es que duperie triomphante pour petites gens aux petits esprits. Et si Commerce politique, d’aucuns peuvent s’en enorgueillir, eh bien, le Commerce politique n’est qu’une affaire de Politiques. 

Alors, parlons Libération, notre combat commun, ce qui nous unit au-delà de nos différences. 
La Libération d’une Nation menacée de disparition est d’un autre domaine de l’intérêt vital d’un peuple. Elle ne s’aliène pas avec la liberté retrouvée de bon droit par un ou deux dignes fils. Elle est Libération de terres occupées, libération de libertés confisquées, libération d’une armée humiliée, désarmée et contrainte de subir la loi de zozos puants dans une douleur silencieuse qui s’exprimera bientôt, avec fracas et frayeur. La Libération d’une Nation, fille d’une Afrique digne, est la Libération d’un Continent, dune Histoire, d’une Race. 

Elle est un combat. Le fruit d’un long et difficile combat. Jamais un cadeau. C’est pourquoi la Libération de la Côte d’Ivoire est une affaire de Guerriers qui vaincront non pas par orgueil ou pour le plaisir d’un quelconque bord politique, mais pour restaurer la Dignité et donner des chances à l’Avenir d’une Nation d’éclore. 

Nouvelle Côte d’Ivoire. Les septiques verront éhontés ta Naissance inévitable, les moqueurs auront les dents bien jaunies face à ton rayonnement nouveau, les impitoyables paieront le lourd tribut et de leur enfer maudit, ils regretteront le jour où la convoitise animale pour les richesses et les terres de la Côte d’Ivoire est née dans leur cœur et la folie les a poussés à massacrer les nôtres pour des choses qu’on leur donnait sans rien réclamer en retour. 

Moi le Kamit, fils de l’Afrique Digne, j’ai parlé. 

A Très Bientôt. 
Hassane Magued 



Influençons le monde |
mbaar |
GFS Transport |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tribulations d'un bloggeur
| beautyworld
| David FOKA (ACMR)