Révolution Permanente : Enfin parvenus à l’étape du combat réservé aux hommes, les vrais !

Révolution Permanente : Enfin parvenus à l’étape du combat réservé aux hommes, les vrais ! dans La Révolution Permanente bm21_action1-300x195Un combat de libération est un processus avec des étapes. Celui de la Côte d’Ivoire ne peut échapper à cette donne universelle. Comme dans un voyage d’exploration, il est toujours bon de savoir d’où nous sommes partis et à quelle étape du voyage nous sommes. Cela nous amène à analyser les étapes déjà parcourues et celles restant afin que les plus faibles comprennent qu’ils sont déjà au lieu prévu pour prendre un peu de repos et qu’abandonner maintenant revient à mourir de soif alors que l’eau qui devrait étancher la soif est à un pas presque. 
 
 
Il y a l’étape de la prise de conscience. Elle est d’abord personnelle avant d’être l’œuvre d’éclaireurs de conscience. Les personnes à libérer prennent conscience qu’elles sont sous domination, qu’elles sont asservies, que cet asservissement est contre leurs intérêts vitaux et qu’elles ont le devoir de combattre. 
 
 
Cette étape du combat a gagné en puissance chez les Ivoiriens au soir du 11 avril 2011. Les médias coloniaux français venaient d’annoncer la capture de Laurent GBAGBO par les Forces françaises. Et quelques instants après, ils nous montraient une image du Président des Ivoiriens, le visage tuméfié par un coup de poing violent qu’il a reçu au visage de la part de Morou Ouattara. Au même moment, de l’autre côté, vous n’avez pas vu l’image, mais nos contacts du côté de l’Hôtel du Golf, nous rapportaient que Anne Ouloto venaient de déculotter la Première Dame en public et qu’elle faisait un défilé dans la cour de l’Hôtel en brandissant à l’aide d’une branche d’arbre, la petite culotte de la Première dame en scandant « Voici ce qu’elle porte et elle fait « le malin » ». 
 
 
Puis passa ce temps de choc émotionnel et d’humiliation sans pareille où la mémoire attachée aux Prophéties bien réelles mais mal interprétées par ceux qui les ont reçues, chacun à cru que la Libération serait une affaire de 2 mois, non, 6 mois, non, 12 mois et ainsi de suite, pour qu’à ce jour, d’aucuns en viennent à dire que Dieu n’a jamais parlé pour la Côte d’Ivoire, que les démons qu’adore le Mossi avec le sang humain ont eu raison de Jésus Christ de Nazareth et que l’heure de souper avec le diable est enfin venue. 
 
 
Pendant ce temps, une autre étape de la lutte a vu le jour chez les initiés et les Hommes de foi. C’est l’étape de la mise en place du dispositif révolutionnaire. 
 
 
En quoi consiste-t-elle ? 
 
 
D’abord, il y a un certain Hassane Magued. Il se charge de l’éveil révolutionnaire et de la préparation de la psychologie du peuple à s’engager dans le combat ultime. Celui-là n’est pas seul. Il travaille en étroite synergie avec des forces insoupçonnables et insoupçonnées qui bâtissent comme des fourmis, allant et venant avec un peu de poussière et d’eau, pour faire sortir de terre, la bâtisse révolutionnaire qui engendrera la Côte d’Ivoire nouvelle. Mes hommages à la Hiérarchie ! 
 
 
Ensuite, il y a les Guerriers de l’Invisible. Aguerris et initiés à l’art de l’invisibilité et du combat, ils ont renforcé leurs capacités en conduisant des opérations d’une précision mortelle incroyable. Et quand ils ont eu finir de faire la collecte de joujoux pour le Grand jour, ils se sont déployés et ont créé un maillage si hermétique qu’aucun des vauriens, zozos, dozos, ou prédateurs encerclés, ne pourra en sortir vivant. 
 
 
Salut les Garçons ! Merci pour le don de soi. C’est une œuvre à laquelle Dieu nous a associés par miséricorde. Par vos mains, la Gloire de l’Eternel des Armées va être manifestée dans ce pays et toute langue confessera qu’il n’y a point d’autre Dieu plus puissant que le Dieu de Josué. 
 
 
Enfin, il s’est ouvert à notre grande tristesse un marché honteux et révoltant de collaboration avec l’ennemi. Le diable à la langue fourchue, père du mensonge et mystificateurs du faux, promet monts et merveilles et ose prétendre, en privé, qu’il doit être considéré comme le Nouveau Bagnon, le vrai Séplou, le véritable Gbapè parce qu’il a fait capturer Gbagbo Laurent, Blé Goudé et il espère faire une nouvelle bonne prise qui vise le Ministre et Digne fils et intellectuel de haut rang, le Dr DON MELLO. Et pour ça, il met les moyens et paie des broutilles que certains frères préfèrent prendre, croyant que la Libération de ce pays est devenue une chimère et qu’il faille composer avec le vilain Mossi qui aurait « vaincu » avec ses alliés étrangers les fils de la Côte d’Ivoire. 
 
 
Comme vous le voyez, cette étape du combat est la plus redoutable et la plus noble. Parce qu’elle fait monter l’adrénaline et seuls les Garçons, les vrais, ceux dont le cœur ne bat jamais par lâcheté mais pour une Côte d’Ivoire souveraine, ceux qui ont toujours compris que le risque zéro n’existe pas et que le combat pour l’Indépendance économique et la souveraineté vraie de la Côte d’Ivoire allait être l’étape la plus lourde en bilan, et eh bien, il n’y a que ceux-là qui peuvent dorénavant s’inviter sur le théâtre des opérations. 
 
 
C’est pourquoi parvenus à cette étape faite pour les Guerriers, que les hommes qui n’en ont pas la force et nos Dignes mamans fléchissent genoux pour nous soutenir en prière comme quand Moïse montait sur la montagne et levait les mains pour invoquer Dieu pendant que Josué, à la tête des troupes, combattait les ennemis. La Bible rapporte que chaque fois que Moïse se sentait fatigué et baissait les bras, Josué et ses hommes perdaient en force et reculaient devant les ennemis. 
 
 
C’est donc seulement quand les bras de Moïse remontaient vers les cieux que les troupes de Josué marchaient sur les forces ennemies pour les écraser. 
 
 
Il doit en être de même pour nous. Ce Mossi, nous allons avoir sa peau.
 
Après quoi, nous passerons à d’autres étapes du combat du peuple de Côte d’Ivoire, étapes sur lesquelles j’exposerai plus tard. 
 
 
Pour le reste, sachez ceci. Je suis Hasssane Magued. Je suis né de père et de mère eux-mêmes nés de père et de mère Ivoiriens de naissance multiséculaire. La Côte d’Ivoire est mon unique PATRIMOINE.
 
 
Même si tous les Ivoiriens venaient par miracle à abdiquer et à faire allégeance à ce vaurien et imposteur génocidaire Mossi, JE RESTERAI LE SEUL ET L’UNIQUE A L’AFFRONTER. JE SUIS NE DIGNE, JE QUITTERAI LA TERRE DIGNE. Dans ma famille, nous sommes des Guerriers Chasseurs de Fauves et j’ai été éduqué pour ne jamais me soumettre ni à la force animale ni à l’injustice humaine, par lâcheté. 
 
 
JAMAIS ne me prosternerai devant un Homme à combien plus forte raison devant un imposteur encerclé qui recevra sous peu une punition historique. 
 
 
Vous allez voir ce que vous n’avez jamais imaginé. Union de prière ! 
 
Je vais garder le silence pour un petit moment. 
 
 
Que Dieu nous garde dans le précieux creux de ses mains ! 
 
 
A Très Bientôt. 
 
 
 
Hassane Magued. 


15 commentaires

  1. kks 5 février

    LU POUR VOUS:

    Côte d’Ivoire : comment survivre aux dégâts de la Libération ?

    Vous l’imaginez peut-être déjà. Les canons se sont tus. Les rues sont peu à peu débarrassées des charognes de FRCI et Dozo dont la gueule cassée pue dans le pays. La France a voulu sauver ses acquis mais elle a échoué. Les cadavres des barbouzes qu’elle a envoyés détruire les vies et les infrastructures ivoiriennes flottent eux aussi sur la lagune Ebrié. Nous pleurons les guerriers tombés au Front. Mais un vent nouveau de Liberté et de Souveraineté souffle sur le pays. La Nouvelle Côte d’Ivoire est née.

    Mais elle est née les mains vides, la Nouvelle Côte d’Ivoire. Les milices burkinabès ont d’abord délogé les populations autochtones de l’Ouest. Ensuite, elles ont chassé et tenté de massacrer les planteurs Baoulé et Sénoufo. Enfin, les guerriers de la Révolution sont arrivés et ils ont nettoyé la Boucle du cacao de fond en comble. Les autochtones reviennent progressivement sur leurs terres. Les Planteurs Baoulé et Sénoufo qui ont été traqués par les milices Burkinabès ne sont plus la bienvenue sur les terres de l’Ouest ou bien, ils ont peur d’y revenir.

    Alors, bienvenue à « Ground Zero ». Bienvenue à la case départ. Côte d’Ivoire.

    Lisez donc maintenant avec une attention particulière, les lignes qui vont suivre, afin de comprendre tout le sens historique de la Chronique de ce jour.

    Les exportations du café et du caco produits dans les zones comme Soubré, Sinfra, Lakota, Duekoué, etc. se sont arrêtées. Aucun navire ne vient au Port d’Abidjan ou de San Pedro, en attendant les premiers rapports des chancelleries étrangères qui seront autorisées à rester en Côte d’Ivoire. L’Administration publique retrouve des bâtiments en ruine perforés ici et là par les tirs à l’arme lourde consécutifs aux premiers affrontements entre la Licorne, l’ONUCI et les rebelles FRCI d’Alassane Ouattara. D’autres dégâts ont suivi, cette fois-ci, sous l’Autorité des guerriers de la Résistance Patriotique et Révolutionnaire qui ont finalement mis de l’ordre dans le pays. C’est donc la ruine. C’est aussi et surtout, une reprise timide, difficile mais soutenue par une volonté inébranlable de remettre le pays debout afin de lui faire écrire ses nouvelles pages pleines de gloire.

    Pendant ce temps, comment paie-t-on les fonctionnaires ? Comment fait-on fonctionner le service public ? Comment approvisionne-t-on la population civile en vivre ? Comment procédons-nous à la rénovation des édifices publics affectés ou détruits ? Comment renoue-t-on avec le monde extérieur au plan commercial, diplomatique et surtout financier avec une monnaie désormais nationale ? Et le plus important, comment redémarrons-nous avec la Nouvelle économie cacaoyère qui devra tirer toute son essence des principes révolutionnaires du « Développement Souverain » que la Révolution Permanente entend promouvoir ?

    Il faut achever ici et maintenant la réflexion qui a déjà commencé. Il faut prendre toutes les dispositions utiles. Il faut interroger et lister les pays amis, les pays frères, ceux qui seront là, pour accompagner la Côte d’Ivoire née de nouveau mais démunie pour au moins six à 12 mois.

    Pour la Révolution Permanente, les réponses à ces questions sont déjà prêtes. Nous les transmettons, si ce n’est déjà fait, aux membres de la Caste très fermée des Chasseurs de félins à laquelle nous appartenons.

    Mais la réflexion mérite d’être menée à votre niveau, dignes et fiers ivoiriens. Répondez à la question de savoir comment vous éviterez à votre économie cacaoyère d’être une victime irrécupérable de la Révolution. Répondez à la question de savoir comment vous remettez en route votre Administration et comment vous financez cette reprise alors que les caisses de l’Etat pourraient être en souffrance et le seront pour un certain temps. Répondez à la question de savoir quel sacrifice vous êtes prêts à consentir afin de rendre possible, le rêve d’une Révolution ivoirienne modèle et fer de lance d’une Afrique digne et souveraine.

    L’heure des débats sérieux est enfin arrivée. L’aube étant très proche, il importe absolument que nous n’attendions pas de voir le lever du soleil, avant de chercher des solutions concrètes aux contradictions qui naîtront dès le lendemain de la Libération citoyenne. La réflexion n’est-elle pas le préalable à toute construction durable ? Je serai tenté de vous le demander. Alors au TRAVAIL !

    A Très bientôt.

    Hassane Magued

    le 2 juin 2012

    Répondre

  2. FRANCKY 4 février

    1e soeur que je suis, m’a dit qu’elle avait reçu au cours de la semaine « Prie pour mes enfants en Afrique du Sud ». On n’a pas pensé tout de suite aux éléphants. Je lui ai suggéré de demander au SEIGNEUR de bien l’éclairer sur les personnes que ça concernait mais elle a négligé.

    Hier Dimanche pendant le match elle était en priere parce que le SEIGNEUR lui avait demandé de prier pour ne pas qu’il y ai des morts après le match.
    C’est là que nous avons compris qu’il s’agissait certainement de notre équipe nationale mais il était tard!

    Le samedi, elle m’a encore informé que le SEIGNEUR JESUS lui a dit dans un songe que quelque chose se passerait entre le 5 et le 10.

    De quel mois? Février ou Mars? Qu’est ce qui va se passé? Cela concerne t’il le pays? Je n’en sait rien. Je lui ai encore demandé de jeuner aujourd’hui pour des éclaircissements mais vue que la période peut etre celle de Février et donc imminente, je préfère le partager avec tous les freres et soeurs pour que nous nous relevions dans la priere.
    Je ne suis pas en train de dire qu’il y aura quoi que ce soit. J’en parle et chacun fait ce qu’il veut!

    DIEU nous bénisse et nous protège par le sang de son FILS BIEN AIME NOTRE SEIGNEUR ET SAUVEUR JESUS CHRIST!

    SHALOM!

    Répondre

    • kone cote d’ivoire 4 février

      A BON ENTENDEUR SALUT…

      Répondre

    • FRANCKY 5 février

      Durant cette journée de discernement, voici ce que nous avons reçu:

      « Il y aura beaucoup de morts dans les hôpitaux, et leur sang servira à glorifier satan. Prie pour ceux qui font des dialyses, ceux qu’on doit opérer, les femmes qui doivent accoucher, prie également pour les medecins eux même. Il risque d’avoir des tensions entre eux. »

      Chers frères et soeurs, que nous souhaitons la fin du régime en place ou pas, la vie de nos parents et amis sont en jeu. Durant cette période nous chrétiens notre rôle est de soutenir ceux qui souffrent et qui sont dans le peine en les plongeant dans le sang et dans les meurtrissures de notre SEIGNEUR et SAUVEUR JESUS, pour leur guérison. Nous devons aussi soutenir nos frères medecins afin qu’il restent unis et obtiennent gain de cause afin que nous ne revivions pas ces choses. Pendant cette période on ne sait pas qui peut tomber malade donc nous sommes tous concernés.

      Merci!

      Shalom!

      Répondre

  3. kks 1 février

    Arrêtons mes frères des injures qui ne glorifient pas notre Dieu!NOTRE PROBLÈME, C’EST LA FRANCE. LA SOLUTION A NOTRE PROBLÈME, C’EST LA DÉFENSE DE NOTRE SOUVERAINETÉ! COMMENT? PAR LA PRIÈRE ET LA LUTTE ARMÉE! Les instruments de la France en CI sont ceux qui sont convaincus que:
    1.nous n’avons pas les moyens de nous défendre alors il faut abdiquer,
    2.il faut attendre sans rien faire, jusqu’à ce que Dieu lui-même vienne nous libérer, à ces derniers je leur conseille de méditer sur le miracle de la multiplication des pains dans la sainte bible et de l’histoire du peuple hébreux,
    3. accepter de se sacrifier pour la libération de la CI, car TOUTE GRANDE CAUSE EXIGE UN SACRIFICE!
    J’invite chacun à passer en revu l’histoire de la libération des peuples et nous comprendrons!
    IL FAUT RETENIR QUE DIEU N’ATTEND QUE NOUS! FAISONS LE PREMIER PAS ET NOUS VERRONS!!!

    Répondre

    • kks 1 février

      erratum:LE POINT 3 DE MON COMMENTAIRE EST LA SOLUTION QUI EFFRAIE LA FRANCE ET TOUS SES SUPPÔTS et non un instrument de la France!

      Répondre

  4. kone cote d’ivoire 30 janvier

    CISKO C’EST QUEL NOM CA OU SURNOM CA SONNE CISSE TU ES VRAIMENT UN BORODJAN COMME DES PARENTS MOSSI QUANT A MOI JE NE SUIS PAS DANS VOS BETISES UN VRAI PATRIOTE…AU LIEU DE DIRE HASSANE T’EMMERDE J(AIMERAIS QUE TU FERMES TA SALE GUEULE DE VAURIEN « DIOULA » MAUDIT QUE TU SOIS…

    Répondre

  5. gnali 30 janvier

    ça fait 2ans vs parlez seulement!

    Répondre

  6. ebrin marc-mathieu 30 janvier

    je suis nouveau mais depuis longtemps je lis vos chroniques et bien d’autres. Moi je crois au plus profond de moi même jusqu’au-delà des frontières insoupçonnées de mon corps ,de mon âme et de mon esprit que DIEU fera entrer notre pays dans sa destinée que lui l’Éternel a arrête avant même la naissance de notre pays. Hassan nous sommes en phase. Altitudedéfenseur je le suis. DIEU bénisse les dignes fils de la Côte D’ivoire.

    Répondre

  7. franck 29 janvier

    je me dis si ce qui se passe en cote d ivoire restait ainsi,cela signifierais qu il n y a pas de justice divine,et qu il ne sert a rien d etre bon.heureusement qu elle existe et dieu nous la fera connaitre tres bientot.mais j aimerais demander a hassane comment nous autres pouvons nous rendre utile pour la liberation de notre chere patrie?

    Répondre

  8. franck 29 janvier

    tu ne seras jamais seul.tu nepeux pas savoir combien d ivoiriens sont partants avec vous.

    Répondre

  9. cisko 29 janvier

    hassane tu nous emmerde à la fin !

    Répondre

  10. KONAN GBAGBO 28 janvier

    Il reste encore un peu de temps au RAT pour se pavaner,mais il n’achèvera pas son mandat! soyez-en sûrs!

    Répondre

Laisser un commentaire

Influençons le monde |
mbaar |
GFS Transport |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tribulations d'un bloggeur
| beautyworld
| David FOKA (ACMR)