Le Psaume du Combattant

Il s’agira dans cette rubrique d’expliquer le sens du psaume 144, psaume chanté par le roi DAVID avant son combat  contre l’armée philistin .
Ce psaume toi combattant tu le reciteras tous les jours du jeûne jusqu’à libération totale du pays, afin de demander la protection de DIEU le père sur le champ de combat .
 
 
 
144.1 1 à 4 Eternel protecteur du faible.
 
144.2 Mon bienfaiteur, littéralement : ma grâce, celui qui me fait grâce, qui a pitié de moi, qui est bon envers moi. Ces versets sont l’écho de Psaumes
 
18.3,35-48. La parole de Psaumes 18.48 : Qui m’assujettit les peuples, est remplacée ici par ces mots : Qui range mon peuple sous moi.
 
144.3 Qu’est-ce que l’homme?…Psaumes 8.5.
Que tu le connaisses. Il s’agit ici d’une connaissance inspirée par l’affection. Le Psaume 8 dit : Que tu te souviennes de lui.
 
144.4 Un souffle… l’ombre qui passe : combinaison de Psaumes 39.6 et Psaumes 102.12.
 
144.5 5 à 8 Mets en déroute l’ennemi!
On retrouve ici les expressions de Psaumes 18.10,15,17,18,45. Ce qui, au Psaume 18, est raconté comme fait accompli (Il abaissa les cieux et descendit…), est ici l’objet d’une requête, comme si le psalmiste disait : Fais maintenant ce que tu as fait jadis.
Touche les montagnes… Comparez Psaumes 104.32.
 
144.8 Une droite trompeuse : qui jure faussement et ne tient pas ce qu’elle a promis.
 
144.9 9 à 11 Actions de grâces pour la délivrance certaine.
Cantique nouveau…, lyre à dix cordes. Comparez Psaumes 33.2,3.
 
144.10 Du glaive meurtrier, littéralement : du glaive mauvais, qui est au service du mal et des méchants.
 
144.12 12 à 15 Les résultats de la délivrance.
Que nos fils… Cette strophe commence, en hébreu, par la conjonction ascher, signifiant : que, parce que, ou en sorte que. Ce dernier sens nous semble seul applicable ici, alors même que les temps de verbes employés dans les propositions qui suivent indiquent moins ce que l’on attend pour l’avenir que l’état de fait que l’on constate dans le présent. La version Segond renonce à rendre la conjonction et traduit : Nos fils sont comme des plantes… Mais ainsi toute cette partie du psaume reste sans lien avec ce qui précède.
 
 
Les fils sont comparés à des plantes, à cause de leur croissance vigoureuse (Psaumes 128.3); les filles sont l’ornement de la maison, à laquelle est consacrée leur activité. Cette idée d’ornement est évidemment celle qu’a en vue le psalmiste, dans ce passage, mais il est difficile de déterminer ce qu’il entend par angles bien taillés. Les uns pensent, ainsi que l’indique notre traduction, à des colonnes sculptées, bien que le mot de colonne ne soit pas dans le texte, d’autres à des ciselures de la boiserie intérieure, telles qu’on en voit encore maintenant dans les angles des grandes salles de réception des palais de Damas.
 
 
144.14 Ni brèches, ni fuites, ni clameurs : allusion aux malheurs de la guerre, brèches pratiquées dans les murs de la ville, fuite des habitants, cris de lamentation. Le terme que nous avons traduit par fuite signifie proprement :sortie et peut s’appliquer soit à des sorties de l’armée assiégée, soit à la fuite des habitants cherchant à se soustraire aux derniers désastres, soit à leur départ de la ville au moment où ils sont emmenés en captivité.
 
144.15 Heureux le peuple… : David termine son chant par une acclamation sur la félicité
 
 

 

1 Béni soit le Seigneur, mon rocher!
Il exerce mes mains pour le combat,
Il m’entraîne à la bataille.
2 Il est mon allié, ma forteresse,
ma citadelle, celui qui me libère;
Il est le bouclier qui m’abrite,
Il me donne pouvoir sur mon peuple.
3 Qu’est-ce que l’homme,
Pour que tu le connaisses, Seigneur,
Le fils d’un homme, pour que tu comptes avec lui?
4 L’homme est semblable à un souffle,
Ses jours sont une ombre qui passe.
5 Seigneur, incline les cieux et descends;
Touche les montagnes: qu’elles brûlent!
6 Décoche des éclairs de tous côtés,
Tire des flèches et répands la terreur.
7 Des hauteurs, tends-moi la main, délivre-moi,
Sauve-moi du gouffre des eaux,
De l’emprise d’un peuple étranger:
8 il dit des paroles mensongères,
Sa main est une main parjure.
9 pour toi, je chanterai un chant nouveau,
pour toi, je jouerai sur la harpe à dix cordes,
10 pour toi qui donnes aux rois la victoire
et sauves de l’épée meurtrière David, ton serviteur.
11 Délivre-moi, sauve-moi
de l’emprise d’un peuple étranger:
Il dit des paroles mensongères,
sa main est une main parjure.
12 Que nos fils soient pareils à des plants
bien venus dès leur jeune âge;
Nos filles, pareilles à des colonnes
sculptées pour un palais!
13 Nos greniers, remplis, débordants, regorgeront de biens;
les troupeaux, par milliers, par myriades,
empliront nos campagnes!
14 Nos vassaux nous resteront soumis,
plus de défaites;
plus de brèches dans nos murs,
Plus d’alertes dans nos places!
15 Heureux le peuple ainsi comblé!
Heureux le peuple qui a pour Dieu «Le Seigneur»!


Laisser un commentaire

Influençons le monde |
mbaar |
GFS Transport |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tribulations d'un bloggeur
| beautyworld
| David FOKA (ACMR)