Exhortation sur la repentance

 
La repentance! C’est Quoi?
 
Exhortation sur la repentance dans Compagnie Armageddon repentance1-300x201Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir, (Actes 17:30).
 
 
Qu’est-ce que la repentance ?
 
 
Se repentir, c’est d’abord reconnaître que nous sommes pécheur. Pécher, c’est transgresser la loi de Dieu, et que nous avons transgressé la loi ou les commandements que Dieu nous a donné.
 
 
Se repentir, c’est aussi demander pardon à Dieu pour ce que nous avons fait de mal, pour avoir transgressé Sa Loi. C’est réellement prendre conscience de la nature pécheresse de l’humanité et surtout de notre propre nature pécheresse. Se repentir, c’est aussi changer. Lorsque l’on reconnaît nos erreurs, on met de l’ordre dans notre vie et on fait en sorte de ne plus agir comme nous le faisions auparavant. Se repentir, c’est aussi se tourner vers Jésus Christ , c’est le reconnaître comme seigneur et sauveur et c’est lui demander de nous accepter parmis les siens, c’est reconnaitre le sacrifice de Jésus Christ sur la croix fait par Dieu pour le pardon de nos péchés.
 
 
Dieu l’a élevé par sa droite comme Prince et Sauveur, pour donner à Israël la repentance et le pardon des péchés. (Actes 5:31).
 
 
Lorsqu’une personne se repent, Dieu la pardonne et la personne est restaurée dans la faveur de Dieu. La repentance est le fruit de la foi et est inséparable de la foi.
 
 
Avoir des remords ou de la peine pour les péchés que l’on commet par peur de recevoir une punition de la part de Dieu sans souhaiter arrêter ou changer est insuffisant. Il faut agir et faire en sorte de changer notre comportement. Véritable repentance est « contrition» (il faut lire le psaume 51 et prendre modèle sur le roi David). Il faut prendre la direction opposée de ce que nous faisions avant.
 
 
Se repentir, c’est aussi vivre une vie qui va permettre aux autres personnes qui nous connaissent de voir un changement dans notre vie et de voir que ce changement est réel.
 
 
à ceux de Damas d’abord, puis à Jérusalem, dans toute la Judée, et chez les païens, j’ai prêché la repentance et la conversion à Dieu, avec la pratique d’oeuvres dignes de la repentance. (Actes 26:20).
 
 
Produisez donc du fruit digne de la repentance, (Matthieu 3:8).
 
 
Se repentir c’est se tourner vers Dieu et devenir Chrétien. Si vous n’avez pas déjà fait ce pas, nous vous invitons à le faire. Aucun être humain n’est dispensé de repentance, tous ont péché et tous doivent se repentir. Si vous le faites, Dieu vous accordera son pardon et votre vie va changer pour le meilleur. Vous direz: Pourquoi n’est je pas fait cela plus tôt.
 
 
Dieu, sans tenir compte des temps d’ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu’ils aient à se repentir, (Actes 17:30).
 
 
Nous pouvons être heureux que Dieu , dans sa grâce, ne nous traite pas de la façon que nous méritons. Nous méritons sa punition pour avoir transgressé sa loi et il nous offre le pardon, si nous reconnaissons en nous repentant, le sacrifice de son fils Jésus Christ pour le pardon de nos péchés.
 
 
Car le salaire du péché, c’est la mort; mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus Christ notre Seigneur (Romains 6:23).
 
 
Aucun autre dieu, dans aucune autre religion, en admettant qu’ils puissent exister, ce qui n’est vraiment pas le cas, ne nous offre aussi bien. Dieu nous offre le pardon gratuit pour toutes nos fautes, si bien sur, encore une fois, nous reconnaissons en nous repentant le sacrifice de son fils Jésus Christ pour le pardon de nos péchés.
 
 


Le Psaume du Combattant

Il s’agira dans cette rubrique d’expliquer le sens du psaume 144, psaume chanté par le roi DAVID avant son combat  contre l’armée philistin .
Ce psaume toi combattant tu le reciteras tous les jours du jeûne jusqu’à libération totale du pays, afin de demander la protection de DIEU le père sur le champ de combat .
 
 
 
144.1 1 à 4 Eternel protecteur du faible.
 
144.2 Mon bienfaiteur, littéralement : ma grâce, celui qui me fait grâce, qui a pitié de moi, qui est bon envers moi. Ces versets sont l’écho de Psaumes
 
18.3,35-48. La parole de Psaumes 18.48 : Qui m’assujettit les peuples, est remplacée ici par ces mots : Qui range mon peuple sous moi.
 
144.3 Qu’est-ce que l’homme?…Psaumes 8.5.
Que tu le connaisses. Il s’agit ici d’une connaissance inspirée par l’affection. Le Psaume 8 dit : Que tu te souviennes de lui.
 
144.4 Un souffle… l’ombre qui passe : combinaison de Psaumes 39.6 et Psaumes 102.12.
 
144.5 5 à 8 Mets en déroute l’ennemi!
On retrouve ici les expressions de Psaumes 18.10,15,17,18,45. Ce qui, au Psaume 18, est raconté comme fait accompli (Il abaissa les cieux et descendit…), est ici l’objet d’une requête, comme si le psalmiste disait : Fais maintenant ce que tu as fait jadis.
Touche les montagnes… Comparez Psaumes 104.32.
 
144.8 Une droite trompeuse : qui jure faussement et ne tient pas ce qu’elle a promis.
 
144.9 9 à 11 Actions de grâces pour la délivrance certaine.
Cantique nouveau…, lyre à dix cordes. Comparez Psaumes 33.2,3.
 
144.10 Du glaive meurtrier, littéralement : du glaive mauvais, qui est au service du mal et des méchants.
 
144.12 12 à 15 Les résultats de la délivrance.
Que nos fils… Cette strophe commence, en hébreu, par la conjonction ascher, signifiant : que, parce que, ou en sorte que. Ce dernier sens nous semble seul applicable ici, alors même que les temps de verbes employés dans les propositions qui suivent indiquent moins ce que l’on attend pour l’avenir que l’état de fait que l’on constate dans le présent. La version Segond renonce à rendre la conjonction et traduit : Nos fils sont comme des plantes… Mais ainsi toute cette partie du psaume reste sans lien avec ce qui précède.
 
 
Les fils sont comparés à des plantes, à cause de leur croissance vigoureuse (Psaumes 128.3); les filles sont l’ornement de la maison, à laquelle est consacrée leur activité. Cette idée d’ornement est évidemment celle qu’a en vue le psalmiste, dans ce passage, mais il est difficile de déterminer ce qu’il entend par angles bien taillés. Les uns pensent, ainsi que l’indique notre traduction, à des colonnes sculptées, bien que le mot de colonne ne soit pas dans le texte, d’autres à des ciselures de la boiserie intérieure, telles qu’on en voit encore maintenant dans les angles des grandes salles de réception des palais de Damas.
 
 
144.14 Ni brèches, ni fuites, ni clameurs : allusion aux malheurs de la guerre, brèches pratiquées dans les murs de la ville, fuite des habitants, cris de lamentation. Le terme que nous avons traduit par fuite signifie proprement :sortie et peut s’appliquer soit à des sorties de l’armée assiégée, soit à la fuite des habitants cherchant à se soustraire aux derniers désastres, soit à leur départ de la ville au moment où ils sont emmenés en captivité.
 
144.15 Heureux le peuple… : David termine son chant par une acclamation sur la félicité
 
 

 

1 Béni soit le Seigneur, mon rocher!
Il exerce mes mains pour le combat,
Il m’entraîne à la bataille.
2 Il est mon allié, ma forteresse,
ma citadelle, celui qui me libère;
Il est le bouclier qui m’abrite,
Il me donne pouvoir sur mon peuple.
3 Qu’est-ce que l’homme,
Pour que tu le connaisses, Seigneur,
Le fils d’un homme, pour que tu comptes avec lui?
4 L’homme est semblable à un souffle,
Ses jours sont une ombre qui passe.
5 Seigneur, incline les cieux et descends;
Touche les montagnes: qu’elles brûlent!
6 Décoche des éclairs de tous côtés,
Tire des flèches et répands la terreur.
7 Des hauteurs, tends-moi la main, délivre-moi,
Sauve-moi du gouffre des eaux,
De l’emprise d’un peuple étranger:
8 il dit des paroles mensongères,
Sa main est une main parjure.
9 pour toi, je chanterai un chant nouveau,
pour toi, je jouerai sur la harpe à dix cordes,
10 pour toi qui donnes aux rois la victoire
et sauves de l’épée meurtrière David, ton serviteur.
11 Délivre-moi, sauve-moi
de l’emprise d’un peuple étranger:
Il dit des paroles mensongères,
sa main est une main parjure.
12 Que nos fils soient pareils à des plants
bien venus dès leur jeune âge;
Nos filles, pareilles à des colonnes
sculptées pour un palais!
13 Nos greniers, remplis, débordants, regorgeront de biens;
les troupeaux, par milliers, par myriades,
empliront nos campagnes!
14 Nos vassaux nous resteront soumis,
plus de défaites;
plus de brèches dans nos murs,
Plus d’alertes dans nos places!
15 Heureux le peuple ainsi comblé!
Heureux le peuple qui a pour Dieu «Le Seigneur»!


Exclusif : Affaire Charles Blé Goudé : A qui profite le crime ? Voici où est détenu Charles Blé Goudé

Exclusif : Affaire Charles Blé Goudé : A qui profite le crime ? Voici où est détenu Charles Blé Goudé dans Actualité ble-goude-charles-10-300x177Cela fait une semaine qu’un commando armé jusqu’aux dents serait venu kidnappé l’ancien ministre, Charles Blé Goudé depuis son lieu d’exil au Ghana. Après 4 jours de détention au secret, il a été présenté dans une brève vidéo (40 secondes) dont la RTI 1 seule a la copie. Et depuis, silence radio sur son lieu d’incarcération malgré son inculpation le 21 janvier dernier par la justice ivoirienne de crime de guerre. Alors que les mêmes autorités ivoiriennes n’hésitaient pas à brandir le couple Gbagbo et tous leurs proches face aux cameras du monde entier le 11 avril 2011. Même le Com zone Losseni dit Loss qui avait juré boire dans le crane de Blé Goudé via un coup de fil reçu alors qu’il s’en fuyait vers Grand Bassam, le 28 mars 2011, est lui aussi devenu muet. Qu’est-ce qui explique ce silence des FRCI qui avaient tous juré d’avoir la peau de celui qu’ils ont accusé d’être l’instigateur de l’article 125 (100 fcfa pétrole, 25 f, boite d’allumette) ? 
 
 
Notre curiosité est d’autant plus éclairée que même les médias proches de Soro s’offusquent de « l’acharnement » des pro-Gbagbo contre leur prisonnier et parlent même de « liquider » Blé Goudé. 
 
 
Peut-on voir là une ligne de défense de la part du camp Soro qui n’aurait aucune intention eux de liquider le président du Cojep ? Bref. Le problème n’est plus si Charles Blé Goudé a trahi ou pas. On l’a tous vu. Charles Blé Goudé est bel et bien en Côte d’Ivoire entre les mains des nouvelles autorités. Ce qui ne nous interdit pas de continuer à chercher à comprendre les dessous de cette affaire comme toutes les autres affaires de la même importance, car Blé Goudé n’est pas un citoyen banal en Côte d’Ivoire.
 
 
Sinon, et c’est notre deuxième conviction, Blé Goudé ne serait plus dangereux pour le régime de Ouattara, après l’avoir nommément cité derrière plusieurs attaques des positions des FRCI en Côte d’Ivoire ?
 
 
Devons-nous mettre un trait sur cette affaire, comme si 40 secondes de vidéos devraient nous persuader que Blé Goudé, c’est du passé. Les Ivoiriens peuvent enfin vaquer à leurs occupations et désormais savoir que à Abidjan, il y a un président « élu ». C’est Alassane Dramane Ouattara ? 
 
 
Voici où se trouve Charles Blé Goudé 
 
 
Selon des informations en notre possession, Charles Blé Goudé serait bel et bien vivant. D’ailleurs bien portant. Aussi, raconte notre informateur, juste après son audition du lundi, Charles Blé Goudé aurait embarqué tard la nuit pour Bouaké où il résiderait dans l’une des villas de Wattao. Toutes les dispositions auraient été prises pour garantir un bon séjour à l’ami en attendant la suite des évènements. 
 
 
 
En outre, rien ne pouvait arriver au président du Cojep dès lors qu’il a réussi à ébruiter son affaire. Ce qui participe bien de la communication politique. Désormais, ce sont des millions d’yeux qui sont rivés vers les autorités d’Abidjan pour savoir comment va Blé Goudé, tout comme tous les autres prisonniers politiques détenus dans le Nord du pays. Soro le sait aussi, il a désormais la lourde responsabilité de garantir l’intégrité physique de son ami, qui l’a accueilli à Abidjan, alors que toute la Côte d’Ivoire n’en voulait Pas. C’est aussi pour quoi, la mobilisation doit être totale autour de cette arrestation, même mystérieuse afin que plus jamais rien n’arrive à tous les pro-Gbagbo, qu’ils soient détenus au nord ou en exil. Si Ouattara veut réellement aller à la réconciliation. 
 
 
Après Charles Blé Goudé, à qui le tour ? 
 
 
« Tout doit être mis en œuvre pour donner du crédit à cette arrestation de Blé Goudé » murmure-t-on dans l’entourage du trio, Soro-Hamed-Ouattara. Car pour eux, si l’arrestation du leader de la galaxie patriotique n’a pas provoqué de liesse populaire en Côte d’Ivoire du côté pro-Ouattara, ou pleure du côté des pro-Gbagbo, c’est bien parce qu’il n’était pas la vraie cible et ce malgré l’acte sacrificateur de Charles Blé Goudé. Car les Ivoiriens ne sont pas dupes. Ils sont encore nombreux à croire que leur Chef, le premier à les quitter avant même la chute de Gbagbo avait déjà trahi. Qu’il négocie son retour en toute solitude ou qu’il se joigne au cortège retour de tous les exilés, ne pouvait être qu’un non évènement. D’ailleurs combien restent-ils encore à Yopougon, ces jeunes s’ils ne sont pas morts ou dans les différents camps de concentrations de Ouattara dissimilés un peu partout à Abidjan ? 
 
 
Aussi, on le sait, et Alassane Ouattara le dit à qui veut l’entendre. Il a le pouvoir, mais aurait du mal à l’exercer. « Ils m’appellent président, mais ce que je veux entendre, c’est qu’ils ajoutent : le président élu ». Ils, ce sont les partisans de Laurent Gbagbo. Voilà le vrai problème de Ouattara et non Charles Blé Goudé. Alors, cet aveu, il va falloir coute que coute l’obtenir.
 
 
Car si la libération de Laurent Gbagbo, des prisonniers politiques et le retour des exilés est la condition d’une réconciliation selon le FPI , pour Ouattara, le reconnaître comme le vainqueur des précédentes élections présidentielles en Côte d’Ivoire est lui aussi sa condition pour lâcher du leste. Charles Konan Banny le sait, Koné Katina, Assoa Adou ou encore Miaka Ouretto le sait également. Malheureusement le FPI aurait lui aussi juré que le vainqueur de ces élections reste et demeure leur champion : Laurent Koudou Gbagbo, même détenu à la Haye. Voilà l’équation que Hamed Bakayoko et Soro Guillaume tentent de résoudre depuis. Et la communauté internationale serait très attentive à cet aveu de la part des pro-Gbagbo afin de consolider à jamais le pouvoir de leur poulain en Côte d’Ivoire. 
 
 
Et à notre source de nous faire cette révélation de taille : « En réalité, Blé avait depuis, négocié son retour en arguant qu’il n’avait rien à voir avec le FPI. Il a agi pour le compte de Gbagbo tout comme Soro a agi pour le compte de Ouattara en 2002. Cela n’a pas empêché Soro de se rapprocher de Gbagbo puis de retourner là d’où il vient. En politique, il y a des compromis. A l’instar du front républicain de 95 (RDR-FPI contre PDCI).
 
 
Mais pour Ouattara, il faut que son autorité soit reconnue tôt ou tard. Car ce qui se passe à la Haye tourne autour de qui a gagné les élections en Côte d’Ivoire. Ni plus ni moins ». 
 
 
Finalement si Charles Blé Goudé n’est pas l’homme de la situation, qui serait alors visé derrière cette affaire Blé Goudé ? Selon toujours notre source, si pour Charles Blé Goudé qui a réussi son ascension politique grâce à sa position très confortable auprès du président Laurent Gbagbo pour avoir été le premier des Fescistes à rentrer pendant que le régime battait de l’aile et à se mettre entièrement à sa disposition, ce qui pourrait lui donner des appétits politiques et songer à la conquête du pouvoir dans une alliance de génération, pour Soro Guillaume, l’heure est aux calculs politiques.
 
 
Comment affaiblir au maximum tous ceux qui pourront lui faire de l’ombre dans la bataille de l’après Ouattara. Ainsi, après avoir réussi à prendre Charles Blé Goudé au piège donc à l’affaiblir politiquement, il faut maintenant songer à d’autres figures emblématiques de l’ex FESCI. 
 
 
Que ceux qui ont des oreilles entendent ! 
 
 
 
 
Eventnews Tv 


Influençons le monde |
mbaar |
GFS Transport |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tribulations d'un bloggeur
| beautyworld
| David FOKA (ACMR)