Révolution Permanente : avant le lever du soleil, distinguer entre l’exploiteur de cause et le combattant pour la cause !

Révolution Permanente : avant le lever du soleil, distinguer entre l’exploiteur de cause et le combattant pour la cause ! dans La Révolution Permanente 64959_451752508213610_430547371_n-300x247Les Ivoiriens se forment et se déforment. Ils apprennent et ne cessent d’apprendre. 
Depuis ces temps terrifiants pour tout un peuple, le militaire sait désormais que le frère d’arme peut trahir la cause à tout moment s’il n’est pas un combattant pour la cause mais un exploiteur de la cause. 
 
 
Dans l’environnement militaire, l’exploiteur de la cause est celui qui s’est engagé en espérant pouvoir faire partie de ceux qui porteront l’estocade et se serviront après coup, à la table du roi, pour que du soldat du rang, il devienne un riche propriétaire immobilier et un orgueilleux investisseur dans le secteur des stations services comme ces vauriens de la rébellion qui attendent leur fin effroyable. 
 
 
Quiconque, militaire du rang, sous-officier ou officier qui croyait participer à un gang de pillards et qui se retrouve face à des hommes de conviction, engagés pour la cause, sans calcul mesquin, ayant juré de donner leur poitrine pour que la Côte d’Ivoire naisse de nouveau, eh bien, ce militaire-là, trahira en donnant comme il l’a fait récemment, comme ils l’ont fait depuis quelques mois, la position de quelques deux ou trois Guerriers qu’il connaît afin qu’ils soient rétribués comme ils l’ont déjà été par le Criminel et ses suiveurs à hauteur de la fausse prise qu’il leur aura permis de faire. 
 
 
Dans l’environnement politique, l’exploiteur de cause est un démagogue, un assoiffé d’argent et d’honneur, qui a la force dans la gorge pour crier plus fort que tous, parce qu’il a besoin de se faire remarquer ; qui a également le don d’être fanatique le jour et très conciliant la nuit ; celui-là emballe le monde entier et est prêt à tout car son avenir politique en dépend. Mais comme le bon arbre se reconnaît à son fruit, il suffit de regarder à son goût prononcé pour la fortune facile, à ses grands airs de chef prétentieux, à sa haine pour la compétition loyale et à son manque d’humilité, se croyant plus méritant que le monde entier réuni, pour comprendre qu’il n’est qu’un malheureux exploiteur de cause. 
 
 
Or, il faut bien que tout ce monde d’enfoirés existe pour que le combattant pour la cause émerge, par les valeurs qu’il incarne, par la constance de son engagement, par le refus des raccourcis et des compromissions, par son attachement et sa loyauté envers le peuple et la cause commune. 
 
 
Mais le combattant pour la cause court le risque d’être retardé par le prétentieux exploiteur de cause, l’assoiffé de pouvoir, le démagogue manipulateur de la naïveté collective, si le combattant pour la cause ne nettoie pas les écuries, s’il ne réserve pas un traitement de choc aux traîtres, s’il ne punit pas l’exploiteur de cause infiltré qui pourrait gripper en début assaut, la coordination des forces opérationnelles. 
 
 
C’est pourquoi il a été décidé que les traîtres infiltrés, les vendus pour un franc, les représentants de l’exploiteur de cause qui ont à chaque fois signalé la position des Guerriers, les contraignant au repli dans l’Invisible, vont connaître l’enfer. Le vrai. 
 
 
Est pris celui qui croyait faire prendre. Les données sont désormais disponibles. Ils ont été tous identifiés. Ces individus sans honneur ni sens du devoir patriotique, tous frères des mêmes villages, prêts à vendre leur propre mère pour moins que 500 000 francs CFA. 
 
 
C’est pourquoi l’heure n’est plus à la tolérance. Le temps de grâce du frère traître à la cause est terminé. Nous entrons désormais dans le temps du Jugement dernier et de la délivrance. Pour la Patrie. Pour l’avenir d’un peule. Afin que l’Afrique triomphe du mépris et de la prédation coloniale. 
 
 
A Très Bientôt. 
 
 
 
Hassane Magued. 


Influençons le monde |
mbaar |
GFS Transport |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tribulations d'un bloggeur
| beautyworld
| David FOKA (ACMR)