Afrique de l’Ouest : la France a commencé sa descente en enfer !

Afrique de l’Ouest : la France a commencé sa descente en enfer ! dans La Révolution Permanente afrique-de-louest-300x223Quand les Ivoiriens disaient à la France méprisante, « si tu prends le chemin de je m’en fous, tu vas te retrouver au village de si je savais », les Français ont ri en français, se disant qu’ils entendaient des niaiseries de Nègres. 
 
 
 
Quand les jeunes Ivoiriens ont chanté, « si tu as les politiques tordues, nous on met en place », les Français ont rigolé en français, se disant que ces esclaves devenus des colonisés débitaient des propos dénués de tout sens. 
 
 
Or, la Révolution Permanente ne cesse de dire à la France et à tous ses suppôts africains que « l’avenir proche a ceci de merveilleux qu’il finit toujours par devenir le présent et, c’est alors que celui qui l’a mal apprécié, finit par prendre conscience qu’il aurait dû écouter hier quand il était encore temps ». 
 
 
Mais de même qu’il n’y pas plus sourd que celui qui refuse d’entendre, de même, il n’y pas plus sourd qu’un Etat plein d’orgueil, de mépris racial, d’arrogance fasciste et de haine contre le bien-être des peuples qu’il considère comme n’ayant pas droit au bonheur et, à la liberté et, à la dignité d’homme et, à tout ce qui donne la paix intérieure et extérieure. Or, l’histoire de l’humanité nous enseigne que l’avenir des peuples est le fruit de ce qu’ils ont semé d’hier à aujourd’hui. 
 
 
Nous sommes ce mardi 15 janvier 2013. La France poursuit son arrogance et sa guerre contre l’Afrique. Comme un charognard en attire toujours un autre et bien d’autres et ainsi de suite, la France a attiré les islamistes en Libye puis elle a détruit la Libye ; elle a attiré les mercenaires et voleurs en Côte d’Ivoire, puis elle a déconstruit et plongé ce pays dans l’abîme ; elle a fait venir les terroristes, islamistes et autres oiseaux de malheur au Mali, et aujourd’hui, elle y attire des ennemis de la paix comme l’OTAN pour anéantir ce pays. 
 
 
Comme hier en Libye et en Côte d’Ivoire, la France espère conquérir le cœur des Maliens désespérés, pleins d’ignorance, croyant que l’homme blanc est le dieu qui est envoyé par Allah qu’ils ne manquent de citer et d’invoquer pour aider la France à leur faire du « bien », à leur rapporter un Mali débarrassé des islamistes mais qui devra se contenter d’un Azawad comme province autonome, le moindre mal pour un Mali qui était menacé d’invasion barbare. 
 
 
Mais pour toutes ces Nations qui se bercent de l’illusion autrefois ivoirienne de trouver en la France un pays qui fera leur bonheur en massacrant leurs femmes et enfants, il viendra ce jour, après avoir vécu et tiré les leçons de la libération brutale, totale et irréversible de la Côte d’Ivoire, où le désir de liberté sera plus fort que la libido de l’esclavage. Et alors, ils prendront les armes pour chasser la France qui y régna par les armes. 
 
 
C’est ainsi que pour le Mali, ce jour viendra plus tôt que prévu, où le Malien du Sud se réveillera avec un seul vieux boubou comme patrimoine personnel et un morceau de terre sous occupation étrangère donné à gage par des hommes politiques ténébreux ; et alors, le Malien digne prendra les armes contre la France perfide, roublarde, escroc et malhonnête pour la chasser de ses terres ancestrales. 
 
 
Et après le Mali, il en sera de même pour toutes les Nations avec à leur tête des chefs idiots, corrompus, sans personnalité, vauriens et ennemis de leurs peuples contre lesquels ils travaillent au grand bonheur, désormais éphémère, d’une France en fin de cycle, maudite et condamnée à passer d’humiliation en humiliation pour finir en épave, là où son arrogance prendra fin avec ce qui permis son prestige d’hier à aujourd’hui : la prédation coloniale. 
 
 
On nous dira, pourquoi pensez-vous qu’il en sera ainsi de la France dans si peu de jours, de mois ou d’années ? 
 
 
Et à la Révolution Permanente de répondre : 
 
 
Les terres de la Côte d’Ivoire serviront l’humiliation la plus grande de son histoire à la France. Car jamais, aucun envahisseur cupide, gourmand et appauvri chez lui-même n’a pu survivre à la riposte intelligente, puissante et écrasante d’un peuple qui refuse d’être truandé, pillé et soumis par les armes d’un Etat voyou et escroc. 
 
 
La Côte d’Ivoire sera le premier tombeau de la France
 
 
Le Mali sera le second tombeau de la France
 
 
La Guinée, le Burkina Faso, le Gabon, et ainsi de suite, débarrassés de leurs malheureux suppôts de présidents et hommes politiques, seront tour à tour, les terres mouvantes qui enseveliront la France décadente, criminelle, méprisante et grossièrement maladroite dans son approche géostratégique du Grand Réveil Révolutionnaire de l’Afrique. 
 
 
Nous avons dit : le Grand Réveil Révolutionnaire de l’Afrique. 
 
 
A Très Bientôt. 
 
 
Hassane Magued. 


Christine Lagarde et le miracle ivoirien: les dessous d’une affaire interdite aux moins de 18 ans !

Christine Lagarde et le miracle ivoirien: les dessous d’une affaire interdite aux moins de 18 ans ! dans La Révolution Permanente christine-lagarde-300x253Le 7 janvier 2013, Christine Lagarde, patronne du FMI (Fonds Monétaire International), alors en visite d’affaires en Côte d’Ivoire, prononce un discours à la fois insultant et méprisant à l’égard du peuple martyr de Côte d’Ivoire, lorsqu’elle proclama que l’imposteur installé dans le sang des Ivoiriens par Nicols Sarkozy, et qui y conduit un projet d’appauvrissement, de pillage sauvage et de massacre de civils à grande échelle, serait en passe de réaliser le deuxième miracle économique ivoirien. 
 
 
 
Entre sentiment de révolte, cri du cœur et expression de dégoût devant tant d’ironie et de cynisme rivalisant avec le manque d’éthique sociale et d’humanisme, les Ivoiriens ont découvert une femme sans état d’âme,
déshumanisée, croyant au pouvoir et au pouvoir de l’argent, attachée aux affaires comme aux faiseurs d’affaires, sans oublier de mentionner son immense don pour la résurrection les morts. 
 
 
Mais qui est Christine Lagarde en vrai ? 
 
 
Christine Lagarde est avant toutes choses, une femme d’affaires qui a un homme d’affaires dédié à lui procurer ce qu’elle accepte d’être présenté comme le PIB, entendez par là, le « Plaisir Intérieur Brut ». 
L’expression est de Xavier Giocanti, son mari et homme d’affaires marseillais proche de Nicolas Sarkozy et de l’UMP, dont l’histoire mérite d’être connue de vous. Ne dit-on pas que qui s’assemblent se ressemblent ?
 
 
Alors, on y va. 
 
 
Selon Paris-Match, Xavier Giocanti et Christine Lagarde ont été des « vieux copains de FAC » des années 80 où tous les deux étaient chargés de travaux dirigés en droit. Ils se retrouvent en 2006 alors que Christine Lagarde est Ministre déléguée au Commerce extérieur du Gouvernement Villepin et, Xavier Giocanti est chef d’entreprise à Marseille. Les retrouvailles ont lieu lors d’un dîner avec les hommes d’affaires de Marseille que Christine Lagarde était venue rencontrer, pour les inciter à exporter. La suite du dîner, c’est cette affaire de PIB (Plaisir Intérieur Brut) qui conduisit en fin d’année 2012, Christine Lagarde à aller passer ses vacances à l’Ile Maurice. 
 
 
Mais pourquoi l’Ile Maurice ? 
 
 
Xavier Giocanti est un homme d’affaires qui investit dans l’immobilier de long terme. Il dirige la société Resiliance, qui est aujourd’hui un holding contrôlant une dizaine de sociétés. Xavier Giocanti aime les zones Franches. Là-bas, on ne paie pas les impôts. Il aime aussi les paradis fiscaux. Par exemple, c’est dans la partie néerlandaise de l’île de Saint-Martin qu’il a installé sa boîte de gestion hôtelière. 
 
 
Un certain Renaud Muselier, homme politique français, a confié à Paris-Match que Xavier Giocanti, le mari de Christine Lagarde est son« frère ».
 
 
Or, selon Bakchich Hebdo, Renaud Muselier est ami de l’ancien Premier Ministre de l’Iles Maurice. Mais si Renaud est attaché à l’Ile Maurice avec son « frère » Xavier Giocanti, Mari de Christine Lagarde, c’est parce qu’ils y réalisent un projet immobilier de grand standing pour un investissement de 30 millions d’euros qui doit rapporter 80 millions d’euros. Mais là où passe Xavier Giocanti, les impôts trépassent. Donc les « frères » Renaud et Xavier ont usé des coups de fil de haut niveau dont ils ont accès. Au final, ils s’en tirent avec le label « Integrated Resort Scheme ». Quand tu as ce label, tu ne paies pas d’impôts. Sacré Xavier Giocanti ! 
 
 
Or, comme les Ivoiriens le disent, « derrière un grand homme, il y a une femme de feu ». Xavier qui s’est donné pour devoir de s’occuper du PIB (Plaisir Intérieur Brut) de Christine, a réussi le pari de l’Ile Maurice. C’est donc tout naturellement que Christine est partie avec lui pour passer leurs vacances de fin d’année 2012 à Maurice, pour participer probablement à l’arrêté des comptes au 31 décembre 2012 mais aussi préparer le deal ivoirien. 
 
 
C’est tout plaisir bu, PIB à satiété, le sourire aux lèvres, que Christine Lagarde a donc débarqué à Abidjan le 6 janvier 2013, pour rendre visite à l’imposteur de service, dont la femme est dans le rôle de Xavier Giocanti, avec une société immobilière dénommée AICI, une sorte d’aspirateur qui aura permis un enrichissement hors mesure pour une personnalité hors norme, comme on les appelle à Resiliance, la société de Xavier Giocanti. 
 
 
 
Mais si Christine Lagarde aime les faiseurs d’affaires, cela ne date pas d’aujourd’hui. 
 
 
Il faut le lui reconnaître. Elle est une femme intelligente, qui a réussi à bâtir une solide carrière d’avocate, de politique et de femme d’affaires. 
 
 
Mais l’intelligence de Christine Lagarde née Christine Lallouette, lui a donné un don particulier, celui de ressusciter les morts. C’est ce don qu’elle utilisa dans l’affaire Bernard Tapie. 
 
 
L’affaire Tapie : une odeur de retro commission à la Karachi 
L’affaire Bernard Tapie dans laquelle Christine Lagarde est soupçonnée de « complicité de faux » et « complicité de détournement de fonds publics », a une histoire. L’affaire a d’abord été révélée par Mediapart avant de prendre une envergure publique. Cette affaire peut être résumée ainsi qu’il suit. 
 
 
Bernard Tapie dont les sociétés avaient fait faillite avait ses biens saisis par la Justice française. Il avait écopé d’une peine de prison de 8 mois et en était sorti pour retourner à la vie civile avec des dettes fiscales estimées à 50 millions d’euros. 
 
 
Mais Bernard Tapie, sur la base de révélations faites par les liquidateurs du Groupe Tapie, découvre que dans l’affaire de la vente de la société Adidas en 1993, anciennement propriété de son Groupe, le Crédit Lyonnais, une banque appartenant à l’Etat français et des investisseurs privés, l’ont roulé dans la farine. Il réclame des plus-values de la revente d’Adidas. Ces plus-values sont estimées à 300 millions d’euros. L’affaire va en justice. Tapie gagne en appel et, le CDR (Consortium De Réalisation) impliqué dans cette transaction frauduleuse, est condamné à verser 135 millions d’euros à Bernard Tapie. Mais la Cour de Cassation française annule cette décision.
 
 
Bernard Tapie est dans les cordes. L’affaire doit être renvoyée devant une autre cour de Justice alors qu’à l’évidence, Tapie est en position de faiblesse. 
 
 
Entre temps, les campagnes présidentielles de 2007 commencent. Bernard Tapie soutient sans réserve Nicolas Sarkozy. Ce dernier gagne les élections et nomme Christine Lagarde comme Ministre en charge de l’économie et donc en charge du dossier Tapie en tant que Ministre de Tutelle du Crédit Lyonnais. 
 
 
Contre toute attente, Christine Lagarde impose un règlement par voie d’arbitrage du dossier Tapie malgré l’avis défavorable de certains de ses collaborateurs. En juillet 2008, le tribunal arbitral convoqué à cet effet condamne le CDR à verser à Bernard Tapie 285 millions d’euros d’indemnités. Mais Christine Lagarde était à la manœuvre. En plus du principal dû à Tapie, des intérêts sont calculés. La somme que doit percevoir Bernard Tapie passe à 400 millions d’euros. Mais Tapie doit à l’Etat français. Les arbitres procèdent à une compensation de dettes et créances croisées. Après compensation, Tapie percevra selon la presse française, un montant net de 304 millions d’euros. 
 
 
Christine Lagarde était là. La résurrection de Bernard Tapie aussi. 
Pour ne pas faire long, nous nous arrêtons là. Bien d’autres affaires existent.
 
Comme son deal avec le fils du patron d’Oséo. Christine Lagarde est aux prises avec la Justice française qui attendra certainement la fin de son mandat au FMI pour enfoncer le clou. 
 
 
Mais le miracle Tapie, l’imposteur Mossi en a besoin en Côte d’Ivoire. Dans, ce pays à la dérive, l’argent est invisible parce qu’il travaillerait au grand bonheur de la France et des hommes d’affaires français. Les ménages se sont appauvris. Le FMI a imposé une augmentation du prix du gaz, de l’essence et de l’électricité en guise de cadeau de nouvel an 2013. 
 
 
Tous les parents et amis de Laurent GBAGBO sont en prison sans aucun chef d’accusation. Plus de 1000 jeunes, 300 militaires et des centaines d’Ivoiriens anonymes sont jetés en prison chaque jour, leur appartenance ethnique étant devenue un problème d’Etat. Dans le dernier trimestre de l’année 2012, le régime du tortionnaire mossi a fait plus de 400 civils tués.
 
 
Dans le camp de refugié intérieur de Nahibly seulement, en une seule journée, sous la supervision de l’ONUCI et du Préfet de la région, plus de 211 femmes et enfants ont été dépecés à la machette ou brûlés vifs sous le prétexte génocidaire bien protégé par les médias fascistes, qu’ils seraient des miliciens. Les vidéos du drame sont disponibles. Oui. Des bébés et femmes miliciens. 
 
 
Mais Christine Lagarde a ressuscité Bernard Tapie, un soutien inconditionnel de Nicolas Sarkozy. Aujourd’hui, elle a gagné en puissance avec ses étoiles de « Sœur de Lumière » au FMI. Or, l’imposteur installé par les bombes françaises en Côte d’Ivoire est devenu un zombi. Lui aussi avait soutenu en 2012 en vidant les caisses de l’Etat ivoirien, le même Nicolas Sarkozy. Mais sa malédiction légendaire aidant, Sarkozy a perdu les élections. Cependant, un service, ça se rend. Quoi de plus normal que de faire appel à des dons particuliers d’une sarkozienne qui a déjà fait sensation ailleurs sous d’autres cieux. 
 
 
Alors, la « Magie Lagarde » a été appelée au secours pour redonner vie à un mort devenu l’ombre de lui-même. Malheureusement, elle ne sait pas que quand Ivoirien a « tué », rien ne peut te redonner vie au mort. 
 
 
Néanmoins, nous retenons une seule chose. La France sait distinguer entre ses bas intérêts et ceux légitimes des Nègres d’Afrique. Que vous soyez le plus moralement bas possible, cela ne gêne en rien, si vous avez la capacité de nuire pour servir les intérêts français, vous êtes le « messie ». 
 
 
Alors, on y va. C’est un défi. 
 
 
Christine Lagarde prétend avoir un don de résurrection des morts. Elle est sûre d’avoir réussi son coup d’Abidjan. Nous lui répondons : « quand Ivoirien tue, personne au monde ne peut redonner vie au mort ». Elle n’y croit pas. Sauf que nous avons la certitude qu’elle ne viendra pas aux obsèques de l’imposteur, parce qu’il n’en aura pas. Un apatride est comme un chien errant. Son macchabée n’a pas de propriétaire. Encore moins, si à l’état de zombi, toutes les tentatives pour lui redonner vie ont tourné au drame. 
 
 
Pour terminer, nous insistons. Cette Chronique est interdite aux moins de 18 ans. Ils n’ont pas besoin d’apprendre des promoteurs de contre-valeurs. 
 
 
A Très Bientôt. 
 
 
Hassane Magued. 


Influençons le monde |
mbaar |
GFS Transport |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tribulations d'un bloggeur
| beautyworld
| David FOKA (ACMR)