Tremblement de terre au Nord de la cote d’ivoire

Tremblement de terre au Nord de la cote d’ivoire dans Actualité minignan-300x156Il y a eu plus de peur que de mal, le week-end dernier, à Fanfala, dans la région de Minignan (nord ivoirien).Selon des témoins que nous avons joints sur place, un bruit assourdissant qui était assimilable à un séisme a été entendu dans cette région. Toute chose qui a donné une sueur froide aux populations qui ont cru à un tremblement de terre.

 

Mais ce phénomène qui a duré à peine quelques minutes s’est rapidement calmé sans faire de dégâts. Selon des spécialistes, il ne peut s’agir de tremblement de terre. Car, la Côte d’Ivoire est à l’abri des tremblements de terre majeurs tels que ceux qui ont frappé le Chili avec une magnitude de 8,8 et Haïti d’une magnitude de 7,1.

 

Raison avancée par les spécialistes la Côte d’ivoire est située hors des trajectoires moyennes des cyclones tropicaux tout comme des réchauffements des eaux de merToutefois, précisent-ils, l’existence de plusieurs failles intra plaque sur le territoire ivoirien tel que la faille majeure de Sassandra et l’accident majeur des Lagunes font que la terre tremble de temps à autre en Côte d’Ivoire avec de faibles magnitudes.

Cujema: Mais certaines personnes commencent à s’interroger: Est-ce qu’il n’y a pas une affaire de Dieu dans cette histoire de tremblement de terre à faible magnitude. N’est-ce pas un signe pour interpeler nos parents du Nord quant à l’issue de la crise ivoirienne? 

Qui vivra verra

 

source: SOIR INFO



L’ambassadeur de Ouattara au Gabon condamné à 2 ans de prison en Italie

L'ambassadeur de Ouattara au Gabon condamné à 2 ans de prison en Italie dans Actualité prisonnier2-268x300L’ambassadeur de Côte d’ivoire au Gabon Ouattara Tamakolo, nommé par Alassane Ouattara et arrêté en janvier Dernier en Italie, a été condamné à 2 ans et 4 mois de prison, et assigné en résidence surveillé à Rome par la Juge italienne de la ville de Civitavecchia Chiara Gallo.
L’ambassadeur Ouattara 46 ans fut arrêté il y’ a trois mois alors qu’il tentait de faire entrer clandestinement dans le territoire italiens, quatre personnes.
Selon le procureur, l’ambassadeur Ouattara, dont l’avocat est Andrea Palmiero, « aurait organisé de façon illégale le transport, ou du moins posé des actes directs avec l’intention de permettre l’entrée de façon illégale en Italie de quatre personnes, les accompagnant dans le vol pour l’Italie et leur procurant les documents nécessaires à leur séjour en Terre Italienne. Documents que les autorités italiennes découvriront être en réalité ceux des membres de la famille de l’Ambassadeur Ouattara « . Ainsi donc, l’Ambassadeur Ouattara avait pris les documents de sa femme et de ses enfants et aurait décidé avec ces documents de faire entrer d’autres personnes de façon illégales en Italie. Ces personnes qui seraient en réalité l’amante et les enfants de l’ambassadeur Ouattara.
En acceptant d’être jugé par procédure accélérée ou rapide (selon le code penal italien), l’ambassadeur Ouattara reconnaissait ainsi sa culpabilité, ce qui lui a valu l’atténuation de la peine.
Ainsi va la nouvelle Côte d’Ivoire imposée aux ivoiriens par la communauté internationale.

Le groupe ACC



La main tendue de Ouattara aux exilés est invisible

La main tendue de Ouattara aux exilés est invisible dans Actualité zeguen-200x300

Touré Moussa Zéguen

Touré Moussa Zéguen, membre de la galaxie patriotique proche du président Gbagbo, vit en exil à Accra. Il vient de s’exprimer dans les colonnes de Jeune Afrique dans lequel il soutient qu’il n’aura pas recours aux armes pour combattre le régime d’Alassane Ouattara. Mais il prévient que si la situation des exilés ivoiriens perdure, de nombreux jeunes gens, pour la plupart ex-combattants, pourraient songer à « mener une lutte beaucoup plus radicale et plus percutante » contre les autorités d’Abidjan. Voici l’interview réalisée par André Silver Konan depuis la capitale ghanéenne.

 

Jeune Afrique : Cela fait plus d’un an que vous êtes en exil au Ghana. Comment vous sentez-vous ?

 

Toura Moussa Zéguen : Je me sens très bien et je suis au meilleur de ma forme. Je ne meurs pas de faim, comme certains voudraient le faire croire. La plupart des dirigeants de l’ex-majorité présidentielle vont bien et tous sont motivés à aller jusqu’au bout pour combattre le régime d’Alassane Ouattara.

 

Retournerez-vous prochainement en Côte d’Ivoire ?

 

Tôt ou tard, nous retournerons au pays. Après un an d’exil, beaucoup d’eau a déjà coulé sous les ponts. Mais je continue de lutter pour la libération de Laurent Gbagbo par la France et la Cour pénale internationale, en synergie avec les autres organisations politiques ivoiriennes et africaines qui se reconnaissent dans ce combat.
Vous avez donc abandonné le recours aux armes en tant que chef de milices…

 

Il faut que les  choses soient bien claires. Ce n’est pas par plaisir que nous avons créé les mouvements d’autodéfense que vous appelez « milices ». En 2002, je vivais à l’extérieur du pays, quand des rebelles l’ont l’attaqué. Je suis rentré et avec certains camarades, nous avons créé le Groupement des patriotes pour la paix (GPP) pour résister face à l’agresseur. Aujourd’hui, la situation est différente, mais personnellement, si j’avais les moyens nécessaires, j’opterais pour un combat ouvert et frontal parce que je pense qu’Alassane Ouattara ne mérite rien d’autre que cela. Mais la Coalition des patriotes ivoiriens en exil (Copie), dont je suis le vice-président, exclut tout recours à une opération militaire et je m’en tiens à cela.

Cependant, je demande à Alassane Ouattara et à son gouvernement de ne pas laisser perdurer la situation des exilés. Le cas échéant, certains jeunes gens ne nous écouteront plus et pourraient s’engager plus loin que nous ne le souhaitons. La lutte pourrait être beaucoup plus radicale. 

Alassane Ouattara a mis en place une Commission dialogue, vérité et réconciliation. Lui-même est venu ici à Accra et vous a publiquement tendu la main. Pourquoi n’avez-vous pas saisi cette main tendue ?

 

Vous dites une main tendue ? Mais c’est une main invisible. Nombreux sont ceux qui ont tenté comme Me Rodrigue Dadjé, l’avocat de Simone Gbagbo, de repartir au pays et qui ont été arrêtés à l’aéroport. J’apprends même qu’il a été inculpé pour « atteinte à la sûreté de l’État » et jeté à la Maca (Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan, NDLR). Un homme qui prépare un coup d’État irait-il se jeter dans la gueule du loup ? Soyons sérieux ! Cette arrestation est un mauvais signal envoyé à ceux qui sont en exil et qui souhaitent retourner en Côte d’Ivoire.

À Accra et un peu partout au Ghana, au Togo, au Bénin, au Cameroun, et même au Nigéria, il y a des Ivoiriens en exil. Parmi ceux-ci, il y a des militaires mais aussi des milliers de jeunes qui sont formés au maniement des armes. Imaginez ce que ces exilés, rompus au métier des armes depuis dix ans, pourraient faire s’ils sont poussés à bout. Il est difficile de retenir des éléments incontrôlables. Quant au président de la Commission chargée, dit-on, de la réconciliation, Charles Konan Banny, nous l’attendons depuis sa nomination, il y a bientôt un an, ici à Accra.
Comment voyez-vous votre avenir ?

 

Je suis mon destin. Il y a dix ans, avant que les rebelles n’attaquent mon pays, j’ignorais totalement que je rentrerais en Côte d’Ivoire et ferais partie de ceux qui organiseraient une résistance face à la forfaiture. Alors, à chaque jour suffit sa peine. L’homme pour qui je me bats, Laurent Gbagbo, est vivant. Sa déportation est une grande honte pour l’Afrique et nous devons continuer à nous battre pour la dignité de l’Africain. Tant qu’il sera détenu à la CPI, nous ne lâcherons rien, le combat mérite d’être mené. Hier, le colon déportait nos ancêtres résistants comme le chef guerrier Samory Touré. Aujourd’hui encore, la méthode n’a pas changé. Moi, ce que je redoute dans l’avenir, c’est la situation de mes parents dans le nord du pays.

 

Pour quelles raisons ?

 

Ouattara a décrété une politique de « rattrapage » qui consiste à nommer les cadres militants du RDR (Rassemblement des républicains, parti présidentiel, NDLR) à presque tous les postes importants du pays. Cette politique d’exclusion des autres ethnies de la Côte d’Ivoire, que les nordistes soutiennent, risque de leur être préjudiciable. Un jour et d’ailleurs cela a commencé, les Ivoiriens diront « Gbagbo kafissa », ce qui veut dire « Gbagbo est mieux » en dioula. Quant à la communauté internationale, elle porte la responsabilité d’accepter Guillaume Soro qui a été parachuté président de l’Assemblée nationale après avoir dirigé une rébellion qui a fait beaucoup victimes. C’est un très mauvais signal envoyé à la jeunesse africaine.

 

 

 

Propos recueillis à Accra, par André Silver Konan



PAROLE PROPHÉTIQUE CONCERNANT LA VENUE DU «SAMARITAIN» DE CÔTE D’IVOIRE

PAROLE DU SEIGNEUR :

PAROLE PROPHÉTIQUE CONCERNANT LA VENUE DU «SAMARITAIN» DE CÔTE D'IVOIRE  dans Actualité Bible-Malach-300x228-300x228 Le « Samaritain » promis pour La Côte d’Ivoire est semblable à celui de la Bible ! Il n’appartient à aucune caste ; en fait, il ne pense pas comme « eux »

Sa vision est différente ! Sa réflexion est différente ! Sa pensée est différente !

Il regarde et il voit la souffrance de celui qui est a terre ; Il prend le temps de s’occuper de lui, lui laissant sa monture ; il n’a rien à faire de la pensée des « autres »

Il est humble (à l’image du Seigneur) ; Il n’a rien pour plaire et pourtant il plaira à cause de « son charisme »

Il dégagera un « aura » de lumière ; Et n’aura que faire des « sous-entendus » et des quolibets !

Certains l’aimeraient, et d’autres voudront se moquer de lui, mais ceux-là ne représentent pas la majorité.

Et le Seigneur lui dira : « ce que tu as fait à ces plus petits, c’est à Moi que tu l’as fait ! »

Pour UN PEU DE TEMPS, la fureur de Dieu s’est enflammée ; Il a tendu sa main afin que se précipite les chevaux de sa colère ! Les eaux ne se sont pas ouvertes sur ceux qui étaient assaillis et pris au piège !

Mais dans UN PEU DE TEMPS, parce que la colère du Tout-Puissant ne dure pas a jamais, Il va de nouveau tendre le bras et sa main se fera bénissante.

Il sera lui-même (au travers du samaritain) celui qui bande la plaie qu’Il a lui-même créée, et viendra alors le temps de la découverte de son Oint, de son envoyé.

Ce que le Seigneur avait résolu en son cœur a trouvé son accomplissement.

Nulle consolation ne peut provenir d’un cœur défaillant, d’une âme « alarmée » 

Seule la main du Tout-Puissant calmera toute frayeur et apportera le « renouveau » promis.

Celui qui a osé défier l’autorité du « Saint » a ouvert les écluses de la colère divine, qui n’a rien de comparable !

A qui pouvez-vous me « mettre en pendant » (en comparaison (?) et a qui pouvez-vous argumenter dans votre incompréhension ?

Mettez plutôt le sac et la cendre et pleurez sur votre péché !

Mon désir n’est pas de mettre votre nation la Côte d’Ivoire dans les sentiers de l’abandon, telle une « fille rebelle à son Père »

J’ai pourvu ! Il a été pourvu pour celui-là qui reconnaît que le salut n’a pas d’autres chemins que celui de la mort que produit la vie !

Vos jeunes gens sont tombés ; vos enfants sont morts avant de voir le jour et vos femmes ne savent plus que le poids des larmes !

Nul n’a pansé la « fille de mon amour » car tous sont blessés.

C’est pourquoi j’ai envoyé pour la terre le seul qui ne fait cas de personne ; Il vient dans son humilité, revêtu de la royauté de mon Royaume.

Il porte en lui la marque de la souffrance de « la fille de mon amour » et c’est ainsi qu’il saura la consoler.

 

REGARDEZ ! REGARDEZ ET VOYEZ !

Ce qui va se faire n’a pas trouvé de comparaison ! Rien encore de comparable !

Si vous aviez été averti, vous n’en auriez rien cru !

FILLE DE MON AMOUR ! REGARDE QUI JE T’ENVOIE !

ET SI TU LUI DEMANDE CE QU’IL A, A SES MAINS,

IL TE RÉPONDRA QUE CES PLAIES LUI ONT ETE FAITES PAR CEUX DE SA MAISON.

La colère a soufflé, les arbres se sont courbés ; certains sont tombés.

Le vent a tout déplacé sur son chemin et plus rien n’est semblable à ce qui a été ; Beaucoup se sont égarés, ne retrouvant pas les pistes tracées au désert ; Mais celui qui vient pour ouvrir de nouveaux sentiers est celui que mon cœur aime.

David n’avait rien de plus qu’un visage aimable mais pourtant j’ai dis qu’il était selon mon cœur !

De celui qui fut l’envoyé (ici l’Esprit saint parle de Yéshua) il fut dit (aussi) qu’il n’avait rien pour plaire ! Il en sera ainsi pour celui que « je fais venir » – il est homme selon mon cœur !

C’est lui qui apportera la consolation dont tu as besoin.

Tu as écouté les oracles mensongers qui t’ont égarés dans des pensées iniques ; lorsqu’ils te disaient : le Seigneur est ici, ou encore : le Seigneur est là !

Pour ceux-là ma main s’appesantira afin qu’ils connaissent le poids de leurs péchés ; Et se repentent encore (si possible)

Pour les autres, j’aurai (parole du Seigneur) égard à leur peine et je la prendrai en pitié.

 

Terre désolée ! Ne craint pas et regarde ! TON ROI VIENT A TOI ; Il est monté humblement et n’a rien pour satisfaire aux regards humains ; sa couronne pourtant lui a été acquise (donnée) parce qu’en lui s’est trouvé mon amour pour toi (il aime pareillement à Christ)

 

IL EST UN TEMPS POUR TOUTE CHOSE ;

Il faut (juste) le temps de son accomplissement ! »

Ceci correspondant à la première partie du message reçu ! En effet, après avoir écrit au fur et a mesure cette parole consolatrice, j’ai simplement posé une question, très simple, au Seigneur relative à cette personne définie sous l’appellation du « Samaritain » et comment il agira premièrement en faveur de sa Nation (Côte d’Ivoire) : Voici la retranscription de la réponse telle qu’elle me fut donnée d’être révélée :

« Il va nettoyer SA maison ; il va nettoyer MA maison et mettre de l’ordre en toutes choses !

Chaque chose va retrouver sa place comme il en serait d’une demeure qui a subi une tempête et qui est dévastée.

Seront fait les travaux nécessaires, et le bon ordonnancement de toute la marche de Ma maison sera prémices de bénédictions futures.

Il en sera aussi du dedans comme du dehors, et pareillement pour l’entretien des « jardins » ; chaque racine extirpée de façon personnelle (à la main) et non pas mécaniquement (j’ai a cet instant la vision d’une main ôtant de manière très simple et aisée une racine d’une herbe envahissante (et cette racine droite et forte d’environ 10 cms semblable à une arme blanche, un poignard en fait) et cette vision s’accompagne de suite de cette parole tirée de la Bible : j’ôterai de toi tous tes adversaire, un à un ; Ils sont comme des bêtes sauvages, et tu ne pourrais pas survivre si je le faisais en une seule fois.)

Le « Samaritain » n’aura de cesse d’œuvrer pour le bien de tous !

Dieu va faire naître une « postérité sainte » à « la fille de son amour »

Ma fille – le Roi porte ses désirs sur la beauté de « la fille de son amour » – amen !

Frères et sœurs, ce que vous lirez en parenthèses me semble correspondre à la vérité ; quand au message entier, qu’il soit considéré à la Lumière de Celui qui demeure Lumière sur mon sentier, éclairant de son amour et de La Vérité les pas que j’accomplis, sans rien chercher d’autre qu’a demeurer « vraie » devant le Saint, et toujours revêtue du manteau de la délivrance a seule fin d’accomplir cette tâche qui m’incombe : dire et avertir, encore et toujours !

Je sais qu’il y a un plan pour la côte d’Ivoire, et ce que je « donne » vient du cœur de Christ pour celle que le Père nomme « la fille de mon amour »

Vous vous apercevrez ce que j’ai vu, c’est à dire que celui que le Père envoie pour secourir la terre d’Afrique, mais premièrement la Côte d’Ivoire ressemble à l’Oint du Seigneur, à Christ ! Il est semblable à lui : humblement monté (le Seigneur était monté sur le dos d’un petit d’ânesse) humblement vêtu ( le Seigneur ne portait sur lui qu’une tunique) mais grand sera son charisme et son rayonnement ; et les moqueurs sont confus !

Je vous aime et vous bénis.

Dans cette attente « fébrile » de venir vous rencontrer sur notre terre bénie !

 

Naomie



Les Dozos veulent créer une «société de sécurité»

Les Dozos veulent créer une «société de sécurité»  dans Actualité dozoPendant que les Ivoiriens ne savent vraiment plus où donner de la tête au regard de l’insécurité, alors que les braquages et autres agressions à mains armées sont devenus monnaie courante, les Dozos, à l’origine du désordre qui règne actuellement, veulent «officialiser » leur existence en créant une «société de sécuritérapprochée» , avec les Frci.

Ces Dozos qui détiennent illégalement des armes de guerre avec lesquelles ils commettent des exactions, devenus intouchables dans cette République qui navigue à vue, ne sont plus disposés à retourner à la chasse. Ils ont d’autres projets.

A Odienné, le président de la Fédération des Dozos, Dosso Sory rêve à de nombreux projets. «Nous avons des projets de médecine traditionnelle. Vous devez savoir que nous sommes doués en la matière. A côté de cela, nous avons des projets agropastoraux et celui de la création de la Snir (Sécurité nouvelle d’intervention rapide). Nous avons déjà introduit les papiers à la justice et nous attendons», a annoncé le président des Dozos le vendredi 21 avril 2012 dernier à Odienné. vous avez bien entendu. Ils veulent créer une société de sécurité. Les Dozos qui ont envahi toutes les régions du pays ne veulent plus bouger.

A Abobo où ils paradent dans des véhicules armes aux points, certaines personnes proches d’eux les sollicitent pour se faire justice en dépit de l’existence des commissariats de police. Aux côtés des Frci passés maîtresses des exactions, les Dozos dressent des barrages sur des axes routiers. Par exemple, l’axe Abidjan-San- Pedro est truffé de barrages de fortune. Ils s’érigent depuis en forces de l’ordre. Par quel décret ont-ils été désignés pour assurer la sécurité des Ivoiriens.

Pendant toute sa tournée à l’Ouest, Ouattara n’a même pas levé le petit doigt pour dénoncer la présence de ces chasseurs traditionnels dans cette partie du territoire. En dépit des multiples crimes qu’ils ont commis à Duékoué, Toulepleu, Guiglo, Bloléquin…, ils ont suivi celui pour qui ils ont pris les armes à toutes les étapes de sa visite à l’Ouest. Cette présence ne semblait pas du tout gêner Dramane Ouattara. vu que le gouvernement ferme les yeux sur leurs dérives, aujourd’hui ces hommes ont le toupet de vouloir offrir leur service aux populations, en qualité d’agents de sécurité. On aura tout vu sous Alassane Dramane Ouattara. Les Ivoiriens sont vraiment en danger, quand on sait le désordre que ces Dozos sèment. On annonce que «Plusieurs sociétés de sécurité composées de Dozos risquent de pousser comme des champignons en Côte d’Ivoire». Cette ambition des Dozos démontre bien la grande pagaille qui a cours en Côte d’Ivoire. Mais qui ne semble pas du tout gêner les tenants du régime actuel. visiblement, la Côte d’Ivoire n’est pas encore sortie de l’auberge.

Fabrice Tété
source: Le temps


12345...11

Influençons le monde |
mbaar |
GFS Transport |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Tribulations d'un bloggeur
| beautyworld
| David FOKA (ACMR)